Aéroport de Bruxelles : réouverture partielle ce dimanche avec 3 vols commerciaux

air-journal_Bruxelles aeroport tarmac

L’aéroport Zaventem de Bruxelles, dont le hall des départs a été dévasté par un attentat djihadiste le 22 mars, redémarre ses vols commerciaux ce dimanche 3 avril, a confirmé aujourd’hui son gestionnaire, Brussels Airport Company.

« Je suis très fier et très heureux de pouvoir annoncer que Brussels Airport accueillera ce dimanche 3 avril, ses premiers passagers après les attaques dévastatrices de la semaine dernière. Je remercie tous les travailleurs de l’aéroport, la police fédérale et le gouvernement fédéral pour leur engagement. Ces vols symbolisent aussi le retour à la normale pour notre aéroport. Que nous puissions, à peine 12 jours après les terrifiants attentats, reprendre notre activité, est le signe que nous sommes particulièrement unis à Brussels Airport« , a annoncé au cours d’une conférence de presse Arnaud Feist, le CEO de Brussels Airport Company.

« Ce dimanche 3 avril, nous pourrons reprendre pour la première fois 3 vols passagers symboliques« , a-t-il indiqué. Il s’agit de vols de Brussels Airlines vers Faro, Turin et Athènes. Dans les jours qui suivront le nombre de vols sera augmenté jusqu’à la capacité maximale de la structure provisoire, soit jusqu’à 800 passagers par heure. Outre Brussels Airlines, d’autres compagnies aériennes pourront alors redémarrer des vols depuis l’aéroport Zaventem.

Brussels Airport Company travaillera dans les prochaines semaines à un plan stratégique de rénovation du hall des départs. Celui-ci se déroulera en deux phases dont le timing reste à définir. La première concernera la mise en service des comptoirs d’enregistrement et la seconde concernera la réouverture complète du hall des départs. « Notre objectif est d’avoir un maximum de capacité disponible pour les départs en vacances de fin juin, début juillet« , a souligné Arnaud Feist.

En attendant, les passagers au départ sont accueillis dans un hall provisoire prévu pour leur enregistrement. Leur parcours se poursuivra vers la plateforme de « screening» du bâtiment Connector pour suivre ensuite le trajet habituel. Les passagers à l’arrivée pourront récupérer leurs bagages dans la zone « reclaim » du terminal avant de rejoindre la sortie. Cette zone n’a été que très légèrement endommagée et a pu être immédiatement remise en état.

Attention, l’aéroport n’est accessible pour le moment qu’aux véhicules privés et taxis, les lignes de bus et de train ne sont pas encore rouvertes.

http://www.air-journal.fr/2016-04-02-aeroport-de-bruxelles-reouverture-partielle-ce-dimanche-5160764.html

Commentaire(s)

  1. Mindyou
    Publié le 2 avril 2016

    Douze jours après l’attentat, l’aéroport rouvre avec trois vols sur la journée. belle performance. Feist en est « très fier » ? Il est bien le seul. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il ne manque pas d’air !

  2. Commentaire absurde et gratuit.
    Sur quoi vous basez vous? Quel autre aeroport occidental a connu tels attaques pour comparer le temps de réaction?
    Imaginez une explosion de gaz chez vois qui detruit tout… que la police et les assureurs interdisent l’acces 6 jours et maintenant imaginez ca dans un hall de depart d’un aeroport international…
    10jours c’est rien…
    bravo aux equipes de BRU…
    a la police… a tout le monde…
    Et condoléances aux victimes…surtout!

  3. L’aeroport ne compte qu’un seul terminal ?

  4. Realvision
    Publié le 2 avril 2016

    L’efficacité belge en prend un coup… Je comprend que les attentats ont endommagé le bâtiment. Mais 12 jours pour parvenir à une solution temporaire me paraît long pour une pays aussi moderne et développé qu’est la Belgique. Les discussions sur les détails de sécurité ces derniers jours m’ont convaincu que les autorités ont beaucoup de mal a géré cette situation.

    En attendant, Brussels Airlines perd 5 millions d’euros par jour….Heureusement qu’elle fait partie du groupe LH.

  5. sachant que seul le hall public à été touché et pas la partie sécurisé et zone sous douane, la réouverture aurait du avoir lieu bien avant en installant des structures provisoires quitte à procéder à l’enregistrement des paxs en ville , les Belges font preuve d’une grande lenteur.

  6. Vincent
    Publié le 3 avril 2016

    Souhaitons simplement que les policiers aient eu gain de cause et que les autorités belges aient bien fait le ménage parmi les islamistes travaillant à l’aéroport.

    Qui aurait pu croire à une telle énormité si elle n’avait pas été dénoncée par la police aéronautique belge ?

    • Publié le 3 avril 2016

      Etant Belge, je décolle énormément de Paris CDG, il est vrai qu’il est rempli de bon Français, hein oui ??? Non mais laissez moi rire, voulez vous que je vous rappels le nombre d’émission sur l’écolage des personnes aux contrôles de sécurité, me souviens pas qu’il y en a qui s’appelait Gerard ou Jean Jacques, sans compter le nombre d’émission de France 2 qui accusait le manque d’efficacité du contrôle, le tout géré par des sociétes indépendantes…. Mais c’est vrai les Francais, toujours des donneurs de leçon, c’est connu mondialement. Alors ne venez pas me parler d’efficacité, et de rapidité… Quand le personnel n’est pas en grève pour quelque chose on décolle jamais à l’heure et pourtant je vous le dit je suis un client fidèle à Air France donc souvent à CDG. Alors pour celui qui n’est jamais venu à l’aéroport de Bruxelles, il est malheureusement petit et axé beaucoup sur des vols court- courrier, c’est bien dommage, mais bon …

      • Realvision
        Publié le 4 avril 2016

        Ceux qui font la sécurité dans beaucoup de pays occidentaux sont issus des minorités visibles car les autres n’ont pas envie de faire un travail aussi mal payés. Allez au USA, ce sont essentielles des afro-américains et des hispaniques. En Angleterre, ce sont des gens d’ascendance indienne, pakistanaise, bangladais ou des caribéens. Au Canada, la plupart sont d’ascendance indienne, pakistanaise et arabe. En France ou en Belgique, ce n’est pas différents. Bref, ce n’est pas en dénigrant l’origine de l’autre que la sécurité soit mieux assuré parce que les voyageurs touchés par les actes de terrorismes sont de toutes origines, parfois aussi de la familles de ceux qui assurent la sécurité. Stop à la démagogie.

        • Cloys
          Publié le 4 avril 2016

          En Europe je suis d’accord avec vous, mais étant très souvent au Canada et aux Etats Unis, il est très rare de voir des étrangers aux contrôles passager…. Et dans ces deux pays c’est géré par le gouvernement et non par des sociétés privés comme GS4 qui embauche beaucoup de « non scolarisé » pour être poli…

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum