Expliseat : lancement du nouveau siège Titanium Seat NEO

Air-journal Expliseat Titanium Seat NEO 001

Trois ans après le lancement du siège d’avion ultra-léger Titanium Seat, la société française Expliseat dévoile aujourd’hui un nouveau produit, le Titanium Seat NEO, fruit d’une combinaison inédite entre l’innovation technologique d’Expliseat et le savoir­‐faire automobile centenaire du groupe automobile Peugeot.

Si le Titatium Seat, qui pèse à peine 4 kilos, est conçu pour les avions court-courriers et moyen-courriers de type A320, le NEO est pensé pour le long-courrier en classe Economie. Elaboré en matières composites, titane et carbone, le Titanium Seat NEO s’est affranchi des contraintes de masse et de volume pour une nouvelle ergonomie destinée à offrir aux passagers un grand confort, pensé jusqu’à 7 heures de vol, sur différents type d’avions (A320/A330/A350/B737). Avec ses 5 kilos, c’est le siège le plus léger de sa gamme et relève un double défi : obtenir les meilleures performances en termes de confort, d’esthétique, d’ergonomie tout en maintenant un niveau de légèreté inégalée (titane, composite, mécanique de pointe, moins de 40 pièces par siège).

Les équipes du Peugeot Design Lab ont impliqué leurs meilleurs ergonomes et ont réussi à faire de ce siège nouvelle génération un objet de confort unique : soutiens ergonomiques latéraux lombaires, de bassin et de cuisses, mousses à mémoire de forme, appui­‐tête avec appui­‐nuque, des tablettes en fibre de carbone et des pochettes en matériaux élastiques pour mieux répondre aux besoins des voyageurs.

C’est autour de la volonté commune de proposer des sièges haut‐de­‐gamme pour les classes économiques que les équipes d’Expliseat et de Peugeot Design Lab ont donné naissance, à l’issue de 14 mois de collaboration, au Titanium Seat NEO,  premier siège d’avion conçu par deux experts de l’industrie automobile et aéronautique. « La production annuelle de sièges dans le secteur automobile est environ 1000 fois supérieure à la production de sièges dans le secteur aéronautique. L’expérience et le savoir­‐faire des acteurs automobiles sont par conséquent les plus riches du secteur de la mobilité » explique Benjamin Saada, PDG d’Expliseat. « Le Titanium Seat NEO fait une vraie place à l’élégance, en transformant un siège d’avion de classe économique en un objet haut de gamme aux finitions irréprochables », ajoute-t-il.

« Ce projet mené avec Expliseat représente l’opportunité de réunir les meilleures pratiques de deux mondes industriels. La technicité des ingénieurs de l’aéronautique, traduite par un siège d’avion ultra léger composé de titane et de carbone et l’expertise des ergonomes et selliers de l’automobile ont permis de concevoir un produit qu’aucune des deux équipes n’aurait pu réaliser seule », estime de son côté Cathal Loughnane, responsable du Peugeot Design Lab.

http://www.air-journal.fr/2016-04-02-expliseat-lancement-du-nouveau-siege-titanium-seat-neo-5160659.html

Commentaire(s)

  1. Nico777
    Publié le 2 avril 2016

    A force de baisser au max le poids, les sièges deviennent des planches de souffrance pour le Q au bout de quelques heures…avant c’était bien plus confortable..

  2. Michel
    Publié le 2 avril 2016

    Je serais curieux de voir qui s’achète ça avec un pétrole à 40$

  3. Un triple 7-300 ER (Sandia?) serait la proie d’un incendie a l’arrière du fuselage ayant pour origine son APU (cette fois) au sol, à KAl international..
    Info qui reste cependant à confirmer malgré les photos..
    Encore un Boeing???

  4. Qulqu’un aurait d’autres infos à ce sujet??

  5. Publié le 3 avril 2016

    Les passagers en 2016 ont en juste ras le bol d’un confort qui s’amenuise de plus en plus… La classe éco de toutes les compagnies aériennes devient de plus en plus un cauchemar. Les constructeurs s’arrangent pour réduire la taille des galleys et des toilettes pour rajouter des rangées de sièges, veulent abaisser le niveau de la cabine pour rajouter un siège de front (3x5x3 sur l’A380). Bref on est bien loin des publicités glacées des constructeurs qui nous promettent monts et merveilles… l’espace horizontal, vertical, se fait de plus en plus rare, les sièges qui deviennent minces comme du papier à cigarette sont de plus en plus inconfortables, on rajoute des rangées en nous promettant d’avoir plus d’espace. Bref du grand n’importe quoi…
    On est 2016 et le concept des toilettes dans les avions n’a pas évolué d’un iota en 40 ans. On croit rêver. Sur AF à la fin des vols longs courriers, ce sont juste des cloaques…
    Bref le transport aérien avec sa démocratisation, les contrôles successifs qui s’alourdissent, les ruptures de charge, les économies en tout genre qui ont fait disparaitre oreillers, couvertures et jusqu’à la feuille de salade sous l’entrée , et l’inconfort croissant pour la grande majorité des passagers qui voyagent en éco n’est qu’un cauchemar.
    Et ce n’est pas ces nouveaux sièges développé dans le seul et unique but d’être plus légers et moins encombrant pour entasser encore plus de passagers dans une cabine qui, elle, ne grandit pas, qui changeront quelque chose… Bien au contraire!!

    • Vincent
      Publié le 3 avril 2016

      Légèreté ne signifie pas nécessairement inconfort.

      Ce qui me semble urgentissime, c’est surtout que l’OACI édicte des normes obligatoires relatives à la dimension minimale des sièges.

  6. Dakota
    Publié le 3 avril 2016

    Il semblerait bien que, dans l’ensemble ( différences sensibles, cependant, entre les compagnies), le confort stagne ou régresse en Eco (et Premium ?) alors que, toujours dans l’ensemble, il progresse en « Affaires » (je ne parle pas de la First devenue une peau de chagrin au niveau de l’offre).

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum