Le 3 avril 1928 dans le ciel : Cornillon et Girardot s’envolent pour Casablanca

air-journal-secm-amiot-122S-lorraine

Histoire de l’aviation – 3 avril 1928. Le capitaine Cornillon, navigateur, et le lieutenant Girardot, pilote, se lancent ce mardi 3 avril 1928 un nouveau défi : celui de réaliser par la voie des airs le raid Paris – Casablanca – Paris, en n’utilisant pas les repères au sol mais en ayant recours à la radiogoniométrie. Un voyage donc avec une visée scientifique. En neuf jours, ils espèrent ainsi venir à bout des 10 000 kilomètres environ qui constituent cette longue randonnée aérienne.

Il est aux environs de 2 h 30 du matin quand ce 3 avril 1928, les deux hommes prennent leur envol à l’aérodrome du Bourget, en région parisienne, accompagnés dans leur entreprise par le quartier-maître mécanicien de réserve Vigroux et un second pilote et navigateur, le capitaine Rey.

Avec leur appareil de type biplan Amiot-SECM doté d’un moteur Lorraine affichant de 650 chevaux de puissance, ils se poseront ce même jour à Colomb-Béchar sur les coups de 18 heures, achevant la première étape de leur parcours, avant de poursuivre vers Tombouctou, Dakar et enfin, Casablanca.

 

http://www.air-journal.fr/2016-04-03-le-3-avril-1928-dans-le-ciel-cornillon-et-girardot-senvolent-pour-casablanca-5159009.html

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter