Boeing : 122 commandes et 176 livraisons au premier trimestre

air-journal_Boeing 787 FAL

Boeing a enregistré pendant les trois premiers mois de l’année 122 commandes nettes, et a livré 176 avions aux compagnies aériennes.

Les statistiques trimestrielles publiées le 7 avril 2016 par l’avionneur américain font état de 122 commandes nettes, dont 17 pour la seule semaine dernière : quatre 747-8F, un 777F pour FedEx, dix 737NG et deux 737 MAX. Sur le total des commandes nettes de l’année, 109 représentent la famille de monocouloirs, dont 18 en version MAX, onze les Triple Sept et quatre les 747 ; 52 sont attribuées à des clients anonymes (44 monocouloirs, quatre 747 et quatre 777). Quatre commandes de 787 Dreamliner ont été annulées en 2016 pour une seule commande ferme, et aucune n’a été enregistrée pour les 777X.

Côté livraisons, Boeing a remis à ses clients 176 avions en trois mois, un résultat en recul par rapport à l’année dernière (184). La famille 737 représente 121 livraisons, les Dreamliner 30 (dans les deux cas le même rythme qu’en 2015), les Triple Sept 23, tandis qu’un 747 et un 767F ont été livrés – ces deux programmes étant affectés par la faiblesse du marché cargo. L’avionneur a prévu de livrer moins d’appareils cette année (entre 740 et 735, contre 762 en 2015).

On retiendra que Boeing s’est une fois de plus plaint des bisbilles politiques entravant la nomination d’un membre de l’Export-Import Bank, qui finance en partie les exportations : avec seulement deux membres sur cinq, la banque ne peut pas approuver les accords de plus de 10 millions de dollars, alors que les exportateurs américains attendent qu’elle valide pour 10 milliards de contrats divers. Selon Boeing, plusieurs commandes seraient ainsi bloquées, dont un pour Ethiopian Airlines qui cherche à acquérir des 787 supplémentaires.

http://www.air-journal.fr/2016-04-08-boeing-122-commandes-et-176-livraisons-au-premier-trimestre-5161065.html

Commentaire(s)

  1. EPL 1986
    Publié le 8 avril 2016

    Boeing fait de très bons avions, Airbus fait de très beaux avions….Style Over Speed.

  2. Les quatre 747-8F sont commandés par un client non identifié pour l’instant. Au rythme de 0.5 avio par mois cela prolonge de 8 mois lebacklog. Si cela est confirmé il s’agit une vraie bouffée d’oxygène pour le programme en attendant un frémissement du marché cargo (Cargolux réfléchit à de nouveaux avions)

    • Clo2B
      Publié le 8 avril 2016

      Personnellement, cela me fait plutôt plaisir que l’ A380 ne soit pas encore le seul gros quadri à exister sur le marché, mais il me semble que le débouché cargo ne soit pas si évident pour ce modèle, car le 777F me semble nettement plus rentable surtout si Boeing se décide à sortir une nouvelle version , dérivée du 300ER, avec sans doute une porte de soute s’ouvrant par l’avant, ce qui reste à l’heure actuelle le seul avantage du 748F

  3. Publié le 8 avril 2016

    4 B747.8f donnera une bouffée d’oxygene pour le programme , vous plaisanter ???

  4. banania
    Publié le 8 avril 2016

    Ils n’ont pas besoin de vendre autan de 747 que de a380 pour les rentabiliser. Ils ont dépensé que dalle pour le programme. Le 748 a un bel avenir en cargo vu qu’il est seul. De même le 777f va continuer à monopoliser le marché dans sa catégorie. Ils est plus rapide que ses concurrents.

    • Ouais, enfin…
      Heureusement qu’il y a le marché du fret pour rentabiliser un peu le programme du 747-8. Parce que la version passagers, c’est un fiasco total et définitif. La chaine de fabrication va bientôt s’arrêter complètement.

      • Au début du programme A380, Airbus avait fixé le seuil de rentabilité si je me souviens bien à un millier d’exemplaire. Au fait, on en ou est là dix ans après?
        Gros échec, même pas la moitié des prévisions de commande et certains osent venir parler de l’échec du 747-8 qui n’est qu’une variante du 747 originel, programme largement rentabilisé.

        • Soit...soit...
          Publié le 8 avril 2016

          Soit Airbus nous ment, et ment à toute la communauté financière en disant que le programme A380 est rentable depuis les livraisons de la mi-2015 alors qu’il n’y a en tout que 317 appareils commandés loin d’être encore tous livres ( ce qui veut dire un seuil de rentabilité bien inférieur à 317 …

          Soit votre mémoire vous fait defaut en citant ce chiffre de 1000 exemplaires nécessaires pour rentabiliser l’opération…..

  5. Piqure de rappel - 8 avril 2016 à 16 h 57 min
    Piqure de rappel
    Publié le 8 avril 2016

    Pour ceux que ça intéresse vraiment d’avoir une idée de la situation actuelle et prévisible de Boeing question finances, je rappelle ce très bel article d’analyste paru dans le Seattles Time et repris ( en anglais) sur le site worldairlinenews en date du 2 avril sous le titre  » war fare, plane transition peut à cru ca on Boeing »..

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum