easyJet : un passager africain débarqué parce qu’il inquiète sa voisine

air-journal-easyjet-passager-noir

C’est l’incident raciste qui scandale cette semaine la presse britannique : Meghary Yemane-Tesfagiorgis, un Londonien d’origine érythréenne, s’est vu débarqué d’un vol d’easyJet au départ à Rome tout simplement parce que sa voisine de siège se sentait en insécurité !

En ces temps de menace d’attentats djihadistes, la prudence est de mise. Mais chez la passagère « en insécurité« , la prudence s’est transformée en paranoïa. Le 29 mars, déjà assis sur son siège dans l’avion d’easyJet qui devait l’amener de Rome à Londres, Meghary Yemane-Tesfagiorgis est convoqué à l’avant de l’appareil par une annonce du commandant de bord. Une fois qu’il s’est présenté à l’équipage, il est confié à un policier italien qui le débarque. « Le commandant de bord m’a demandé de bien vouloir quitter l’avion. Quand j’ai demandé pourquoi, il m’a expliqué qu’une passagère ne se sentait pas en sécurité avec moi dans l’avion« , raconte le malchanceux passager à la chaîne anglaise ITV.

Il attendra au poste de police de l’aéroport Rome-Fiumicino quinze heures, le temps pour la sûreté italienne de vérifier son identité, avant de retrouver la liberté et pouvoir prendre un autre vol pour rentrer chez lui à Londres. « C’est la personne qui se sentait mal à l’aise qui aurait dû quitter l’avion« , estime aujourd’hui à juste titre Meghary Yemane-Tesfagiorgis. Le personnel d’escale d’easyJet à Rome s’est excusé platement et lui a offert hébergement en hôtel et repas. « Mais ce n’est pas qu’entre moi et Easyjet, cela va plus loin que ça« , dit-il, pour qui il a été victime d’un « profilage racial » en raison de son origine africaine.

Ce n’est pas la première fois qu’easyJet fait du zèle dans la psychose terroriste. Le 25 février, un Britannique avait déjà été débarqué à bord d’un avion de la low cost par la police anglaise de l’aéroport Londres-Luton. Motif : un autre passager avait lu un texto sur son téléphone mentionnant le mot « prière » et avait alors dénoncé une menace djihadiste.

http://www.air-journal.fr/2016-04-09-easyjet-un-passager-noir-debarque-parce-quil-inquiete-sa-voisine-5161138.html

Commentaire(s)

  1. SYJ-XKARAT
    Publié le 9 avril 2016

    Le racisme pire que la peste et le choléra.

  2. werner
    Publié le 9 avril 2016

    La diplomatie n’a jamais été le point fort de cette compagnie.

  3. Publié le 9 avril 2016

    Il n’a pas eu de chance celui-la.J’espère qu’il ne croisera plus personne comme cette passagère.

  4. Psychose quand tu nous tiens…. c’est vraiment du grand n’importe quoi et comme justement dit, c’est la passagère qui se sentait mal a l’aise qui aurait du être débarquée. Le plus révoltant dans tous cela ces les 15heures au poste pour un non-motif => cela signifie que toute personne peut finir au poste juste sur un ressenti… c’est grave et c’est la que le terroristes sont en train de gagner, on est en train de faire exactement ce qu’il cherchent a implanter dans nos sociétés: psychose, profilage au faciès, méfiance et soupçon…. Honte a Easy Jet.

    • Faut atterrir la! - 9 avril 2016 à 16 h 48 min
      Faut atterrir la!
      Publié le 9 avril 2016

      Finir au poste sans réel motif et devoir y rester plusieurs heures cela existe depuis belle lurette ,et en tout cas bien avant le terrorisme moderne,dans le droit francais sous le nom de  » garde à vue » cette renièrent peut aller jusqu’à 48 h pour toute suspicion de quelque chose,même si ce quelque horse à la fin s’avère n’être…rien!! Si cette suspicion est relative à un acte en relation avec du terrorisme, la garde à vue peut aller en France jusqu’à 96 heures.

  5. 1. Poursuivre EZY pour son comportement ouvertement raciste.
    2. Poursuivre la passagère pour le même motif.
    A force on finira peut-être par éradiquer ces comportements. Mais rien n’est gagné plus que jamais le délit de sale gueule est à la mode. Et plus encore par les temps qui courent, compte tenu de la période mouvementée que nous connaissons. Mais il serait temps que la mode paranoïa cesse.

  6. Très bonne initiative de la part de compagnie que je soutient à 100%! Vaut mieux prévenir que guérir !

    J’aurais agis comme la passagère à sa place!

  7. Pet
    Publié le 9 avril 2016

    Le terrorisme n’a rien inventé. La trouille et la connerie suffisent à développer des situations de cet ordre.
    Le racisme n’est pas nouveau. Il est entretenu et développé. La trouille est un excellent moyen de pression des gouvernants.
    Ça coûte moins cher que l’éducation et l’instruction..
    Toutes les variations sont alors possibles, celle d’EZY n’est pas la plus maline commercialement, mais encore une fois, au prétexte de la sécurité du groupe, on débarque celui dont on décide qu’il est la brebis galeuse.
    C’est infect.

  8. Publié le 9 avril 2016

    15 heures pour vérifier un ID??? On se moque de qui! Cela veut donc dire que les vérifications ne sont pas faites en amont du vol…Bravo la sécurité aérienne!
    J’espère que Sleazy Jet va devoir raquer en compensations!

  9. Boeing 777-300ER - 9 avril 2016 à 16 h 00 min
    Boeing 777-300ER
    Publié le 9 avril 2016

    Comme quoi, il existe plus paranoïaque que les autorités américaines. Cette femme se sent-elle menacée quand elle écoute du Michael Jackson, du Whitney Houston ou une allocution de Barack Obama ? Alors OK, l’immigration massive sans filtrage est en grande partie responsable des attentats de Paris, Bruxelles ou Toulouse mais faudrait-il blâmer des personnes qui sont autant choqués que nous face aux horreurs qui se produisent en Europe ? Moi je ne pense pas.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum