Volotea se renforce à Bordeaux avec deux liaisons Alicante et Split

air-journal_Volotea_A319_2

La low cost espagnole Volotea lancera le 10 avril prochain deux nouvelles lignes au départ de Bordeaux à destination d’Alicante et de Split.

La liaison Bordeaux-Alicante sera opérée avec jusqu’à 2 vols par semaine, tous les mercredis et samedis; la liaison Bordeaux-Split également avec avec jusqu’à 2 vols par semaine, tous les mercredis et dimanches. Les billets sont en vente sur le site de la compagnie à partir de 29,99 euros aller-simple (taxes incluses). Alicante est une ville touristique située sur la Costa Blanca espagnole, appréciée des visiteurs pour sa plage et son centre-ville historique. Split est la deuxième ville de Croatie, une destination à la fois pour des vacances farniente à la plage et pour un séjour culturel.

Spécialiste des capitales régionales européennes, Volotea proposera donc au total 22 destinations au départ de l’aéroport de Bordeaux dont 6 en France (Ajaccio, Bastia, Brest, Figari, Toulon et Strasbourg), 5 en Italie (Naples, Olbia, Palerme, Pise et Venise), 5 en Espagne (Ibiza, Malaga, Palma de Majorque, Tenerife et Alicante) et 1 en Allemagne (Munich), 2 en Croatie (Dubrovnik et Split), 1 en Grèce (Corfou), 1 en République Tchèque (Prague) et 1 au Portugal (Faro). La low cost rappelle qu’elle y enregistre un taux de ponctualité de 87,74%.

Une croissance exponentielle européenne

Quatre années après le lancement de son premier vol en avril 2012, Volotea continue son développement. Pour pouvoir atteindre ses objectifs, la compagnie espagnole est passée de 2 bases en 2012 (Venise et Nantes), à sept en 2015 (Venise, Nantes, Bordeaux, Palerme, Strasbourg, Asturias et Vérone) et vient d’ouvrir sa huitième à Toulouse.

En 2016, Volotea opère des vols vers trois nouveaux pays (Portugal, Malte et Royaume-Uni), qui s’ajoutent aux 9 déjà desservis par la compagnie en 2015 (France, Italie, Espagne, Allemagne, Grèce, Croatie, République Tchèque, l’Albanie et la Moldavie – elle a toutefois arrêté Israël). Proposant ainsi plus de 38 000 vols via 196 routes, vers 72 villes françaises et européennes et dans 13 pays différents. En France, la compagnie est présente dans 17 aéroports desquels elle exploite 87 lignes.

Volotea a transporté plus de 2,5 millions de passagers en 2015 et prévoit d’atteindre entre 3,3 et 3,5 millions de voyageurs en 2016, soit une augmentation de 35% à 40%. La compagnie devrait dépasser le nombre total des 10 millions de passagers transportés d’ici la fin de l’année 2016. Volotea a reçu 2 premiers Airbus A319, 2 autres intégreront prochainement sa flotte déjà composée de 19 Boeing 717. Cette décision stratégique permettra à la compagnie d’augmenter sa capacité de passagers de 20%, en passant de 125 à 150 sièges. La capacité de l’A319 en terme de durée de vol, permettra également à Volotea de desservir des destinations plus lointaines et donc de conquérir de nouveaux marchés.

http://www.air-journal.fr/2016-04-09-volotea-se-renforce-a-bordeaux-avec-deux-liaisons-alicante-et-split-5161116.html

Commentaire(s)

  1. Bravo volotea. Enfin une compagnie qui a tout compris sur le fait d’installer une base à Bordeaux. Avec toujours plus de nouvelles destinations.

  2. Volotea ne dessert plus Israël depuis Venise et Palerme. Son deuxième A319 est entré en service hier

  3. CHARLITODU67
    Publié le 9 avril 2016

    Le deuxieme A319 a déjà été livré il y a une semaine, il est en service depuis quelques jours (immat EI-FMU, nom de l’avion « Veni, Vidi, Volo), en complément de celui deja réceptionne en mars (EI-FMT, nom « Han Volo). Les deux autres Airbus, qui seront livrés prochainement, sont immatriculés EI-FML pour un (« Airbus One ») et EI-FMY pour l’autre (« Voh-lalá).

    Par ailleurs, Volotea a supprimé sa desserte de Tel Aviv au départ de Palerme et Venise, elle ne dessert donc plus Israël et est donc présente non dans 13 mais plutot dans 12 pays.

  4. Boeing 777-300ER - 9 avril 2016 à 16 h 09 min
    Boeing 777-300ER
    Publié le 9 avril 2016

    Les règles européennes sont à mon avis déloyales en matière de concurrence. Il n’est pas normal qu’une compagnie aérienne étrangère, qui paye ses impôts à l’étranger (en l’occurrence l’Espagne), aie des bases en France. Ceci est à mon avis déloyal. C’est pour cela aussi qu’Air Méditerranée a fait faillite à cause de la concurrence de la tchèque Travel Service (mais il y a aussi le printemps arabe qui a participé). Si je veux effectuer un vol entre la France et la Croatie, ça doit être avec une compagnie française ou croate, pas avec une compagnie espagnole !

    • Pet
      Publié le 9 avril 2016

      Eh bien, vous semblez ne pas avoir saisi toutes les nuances légales ayant trait au marché unique européen, ou à celui du cuel ouvert.
      La structure de marché à laquelle vius faites référence

    • Et sur un Paris-Sydney, chaque pays survolé devrait prétendre opérer la portion de vol au-dessus de son territoire?
      Sur le même principe, vos chaussures et vêtements vendus en France devaient être fabriqués en France, idem pour vos smartphones et ordinateurs…?

  5. Pet
    Publié le 9 avril 2016

    … Sf votre respect, date un peu.

  6. Publié le 9 avril 2016

    Il serait curieux de savoir les résultats de Volotea, il me semble ne les avoir jamais vu …
    Il serait curieux de savoir les conditions salariales des Navigants également. ..

  7. par ailleurs les compagnies française sont frileuses et établissent peu ou pas de bases en province ( transavia se limite à nantes et lyon) alors on est toujours content quand un « étranger » propose de nous simplifier la vie en proposant des vols directs!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum