Ethiopian Airlines remplace New York-JFK par Newark

air-journal_Ethiopian-787-8

Le retour de la compagnie aérienne Ethiopian Airlines à New York cet été ne se passera pas comme prévu: elle se posera finalement à Newark et non à l’aéroport JFK comme initialement prévu, mais toujours via Lomé. Elle fête en outre son 70e anniversaire.

A partir du 3 juillet 2016, la compagnie nationale d’Ethiopie proposera trois vols par semaine entre sa base à Addis Abeba-Bole et Newark-Liberty, via l’aéroport de LoméGnassingbé Eyadema, opérés en Boeing 787-8 Dreamliner pouvant accueillir 24 passagers en classe Affaires et 246 en Economie. Les départs sont programmés mardi, jeudi et dimanche à 9h45 pour arriver à 12h00 au Togo, en repartir à 13h00 et se poser à 19h15 aux Etats-Unis ; le vol retour décollera à 21h15 pour atterrir le lendemain à 11h30 à Lomé, en repartir à 12h30 et arriver à 21h15. Ethiopian Airlines sera sans concurrence sur cette route « vitale », qu’elle avait abandonnée en 2004 au profit de Washington ; New York est déjà reliée à l’Afrique par Delta Air Lines vers Accra et Dakar, et par Arik Air depuis Lagos, Egyptair depuis Le Caire, Royal Air Maroc depuis Casablanca ou South African Airlines depuis Johannesburg.

La compagnie de Star Alliance n’a pas donné d’explication à cette modification, son retour à New York étant initialement prévu pour le mois de janvier à JFK ; on notera toutefois que Newark est le hub de sa partenaire United Airlines. Ethiopian Airlines ajoute que les possibilités de correspondances offertes à Lomé par sa partenaire ASKY Airlines sont nombreuses, « y compris vers Lagos, Abidjan, Dakar, Libreville, Douala, N’Djamena, Kinshasa, Bamako, Conakry, Ouagadougou et Niamey ». Au-delà de sa base à l’aéroport Bole, les passagers venus de New York pourront poursuivre leur voyage vers des « centres d’affaires ou touristiques majeurs » tels que Nairobi, Dar es Salaam, Kigali, Khartoum, Djeddah ou Riyad. Newark sera la 93eme destination globale d’Ethiopian Airlines, et la quatrième en Amérique du nord après Washington donc (7 vols par semaine), Los Angeles via Dublin (3) et Toronto (3) ; elle atterrit également à Sao Paulo.

air-journal_Ethiopian Airlines equipage femmesLa compagnie fête ses 70 ans, et grâce à un réseau en constante expansion « contribue à unir l’Afrique et à rapprocher ce vaste continent au reste du monde ». Ethiopian Airlines connecte 51 villes africaines aux principaux centres d’affaires du monde, via 41 destinations internationales présentes dans cinq continents. Elle opère chaque jour 240 vols internationaux avec 76 appareils. Sa croissance « rapide, rentable et durable » au cours des dix dernières années a permis à la compagnie aérienne de devenir « la plus grande et la plus profitable du continent africain ». A ce jour, Ethiopian « opère le plus grand service de fret aérien d’Afrique, elle bénéficie de la meilleure école d’aviation et elle propose les meilleurs services de MRO du continent (maintenance, réparation, opérations) ».

Pour son président Tewolde Gebremariam, « 70 ans est une longue période, mais Ethiopian est toujours jeune, forte et tournée vers l’avenir. A sa mesure elle est prête à contribuer à une Afrique plus intégrée, plus prospère et plus paisible, dans la lignée de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine. Les milliards de dollars que nous avons investis dans notre flotte moderne mais également dans notre infrastructure, en ressources humaines et dans nos systèmes d’exploitation témoignent du fait qu’Ethiopian possède de solides bases pour atteindre ses objectifs de croissance décrits dans notre plan Vision 2025. Avec l’arrivée d’une nouvelle génération d’appareils composée de Boeing 787 Dreamliner, 737 MAX et d’Airbus A350, nous allons continuer d’être le moteur du transport aérien africain au 21ème siècle ».

Au départ de Paris-CDG, Ethiopian Airlines opère jusqu’à 6 vols hebdomadaires directs vers Addis Abeba, avec d’excellentes connexions  vers entre autres Johannesburg, Brazzaville, Djibouti, Douala, Kilimandjaro, Kinshasa, Pointe Noire, Seychelles et Zanzibar.

air-journal ethiopian airlines boeing 787 dreamliner 2

http://www.air-journal.fr/2016-04-18-ethiopian-airlines-remplace-new-york-jfk-par-newark-5161615.html

Commentaire(s)

  1. cette certification est importante - 18 avril 2016 à 14 h 30 min
    cette certification est importante
    Publié le 18 avril 2016

    très logique si Newark est le hub de sa partenaire United Airlines.
    En tout cas pourvu que ce soit rentable et dans l’intérêt des voyageurs du continent et de la dispora

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter