Futur PDG d’Air France-KLM: déjà des favoris?

air-journal_Air France KLM bis

Dans la course au remplacement d’Alexandre de Juniac à la tête du groupe aérien Air France-KLM, deux candidats inattendus seraient en tête : Jean-François Cirelli, ex-GDF-Suez, et Jean-Marc Janaillac de Transdev.

Les Echos fait le point ce 18 avril 2016 sur les possibles candidats au poste de PDG du groupe franco-néerlandais, qui doit a priori être décidé lors de la prochaine Assemblée générale le 18 mai. On savait déjà que plusieurs personnes présentées par la presse comme « possibles » avaient nié tout intérêt, mais le site économique présente comme favoris deux personnes n’étant pas en poste dans le transport aérien : Jean-François Cirelli d’abord, qui « aurait pour lui sa réputation d’homme de dialogue, sachant tisser des liens avec les syndicats » mais serait handicapé par son catalogage à droite (du temps de Chirac). L’homme de 57 ans, ancien PDG de Gaz de France et ex-Directeur général de GDF-Suez, est président de la branche française du fonds d’investissement BlackRock. Jean-Marc Janaillac, un ancien d’AOM âgé de 63 ans, est à la tête de Transdev, le groupe de transport public qu’il a redressé ; mais selon les Echos il serait trop facilement accusé d’être un proche du Président François Hollande avec qui il a « partagé les bancs de HEC et de l’ENA ». Points communs de ces « favoris » selon les sources : ne pas venir du groupe Air France-KLM « tout en ayant l’expérience de la conduite d’une grande entreprise et un savoir-faire en matière de dialogue social », et accepter un salaire inférieur de moitié à la moyenne des dirigeants de grande entreprise (et très loin de celle des PDG de compagnies aériennes, ajoute Les Echos).

Le journal n’exclut pas d’une part la pression des syndicats pour un candidat venu du sérail comme Frédéric Gagey ou Lionel Guérin (respectivement PDG d’Air France et de HOP!) ; voire d’une autre piste comme Véronique Bédague, directrice de cabinet du Premier ministre Manuel Valls (« elle a toutes les qualités en termes d’expérience et de compétences, mais sa candidature n’est pas d’actualité », dixit Matignon selon Les Echos). Et rappelle la liste qui s’allonge de noms connus ayant clairement refusé, parmi lesquels Fabrice Brégier d’Airbus, Thierry Antinori d’Emirates Airlines, Guillaume Pépy de la SNCF

Le nom d’un successeur à Alexandre de Juniac doit être présenté le 3 mai au conseil d’administration d’Air France-KLM ; outre le comité de nomination dont c’est le boulot, des candidats peuvent également être présentés par AdJ lui-même, par l’Agence des participations de l’Etat (qui gère les 17,5% du capital détenus par la France) et par les chasseurs de tête engagés pour l’occasion, voire par l’Elysée. Selon Les Echos, il n’est pas du tout certain que le vainqueur sera désigné le mois prochain.

http://www.air-journal.fr/2016-04-18-futur-pdg-dair-france-klm-deja-des-favoris-5161605.html

Commentaire(s)

  1. Dans tous les cas, bien du plaisir..

  2. Vincent
    Publié le 18 avril 2016

    C’est simple, il suffit de piocher dans n’importe quel conseil d’administration du CAC 40 et de faire Am, stram, gram, pic et pic et colégram !

  3. Serpico
    Publié le 18 avril 2016

     » et accepter un salaire inférieur de moitié à la moyenne des dirigeants de grande entreprise (et très loin de celle des PDG de compagnies aériennes, ajoute Les Echos). »

    Alors ça c’est la tuile pour tous nos chers syndicalistes du site, mince le PDG d’AF est payé au lance pierre, va falloir trouver d’autres mensonges pour continuer à manipuler les esprits faibles….

    • Bof…Lance-pierres? Faut voir la nature et la taille des cailloux…
      L’exemple vient d’en haut certes, mais il ne faudra pas espérer que les pilotes acceptent « des salaires inférieur de moitié à la moyenne » des pilotes de compagnies aériennes équivalentes…
      Personnellement, je vote pour Cirelli, à priori, il devrait déjà connaître les usines à gaz! (Hum! Quoi que…)

      • le ÇA n'a pas osé... - 18 avril 2016 à 11 h 48 min
        le ÇA n'a pas osé...
        Publié le 18 avril 2016

        Proposer au PDG un salaire  » deux fois inférieur à celui d’un CDB- fin de carrière sur À 380 ( hors indemnités de déplacement,mais treizième mois inclus!)

  4. Tana
    Publié le 18 avril 2016

    Pour aider : je suis candidat !
    Merci de faire suivre aux chasseurs de têtes et @ qui de droit.

  5. Pet
    Publié le 18 avril 2016

    La soupe dt être bonne..😎

  6. Bimbo
    Publié le 18 avril 2016

    Au moins la moitié des posteurs d’AJ vont concourir..
    Mais qui gagnera ???

  7. Mon point de vue objectif ( bien sûr!!) : - 18 avril 2016 à 11 h 47 min
    Mon point de vue objectif ( bien sûr!!) :
    Publié le 18 avril 2016

    L’un semble avoir pour lui,et comme handicap à l’heure actuelle ( c’est tout dire!) d’être semble t il trop proche de Fr. Hollande…
    L’autre semble avoir comme handicap à l’heure actuelle toujours, d’être classe comme de droite- époque Chirac..

    Comment les départager?? Rien de plus simple:

    Au lieu de penser  » époque actuelle », il faut penser  » demain », c’est à dire post-2017… et tout devient lumineux:
    * celui classe proche Hollande, Apres 2017 , aura perdu tout handicap…mais aussi d’une certaine manière, tout intérêt!!!
    Celui classe proche droite chiraquienne devrait être Juppeocompatible aisément, et Apres 2017, il y a un bonus majeur..

    Donc, moi, c’est lui que je veux  » dans mon équipe »!!! ( comme on dirait dans the Voice….!)

  8. Nom
    Publié le 18 avril 2016

    Et les hollandais ils ont personne a proposer?

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum