Alitalia et Air Berlin toujours plus proches

air-journal_Air Berlin Alitalia

Les compagnies aériennes Alitalia et Air Berlin ont renforcé leur accord commercial sur les vols entre l’Italie et l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse, afin d’établir un « pont aérien » entre leurs pays respectifs.

Le renforcement des relations commerciales entre la compagnie nationale italienne et la compagnie privée allemande, ayant toutes deux pour actionnaire Etihad Airways, a été annoncé le 18 avril 2016 et vise à apporter de nouveaux bénéfices « aux voyageurs partant en vacances comme aux passagers d’affaires ». Les capacités au départ d’Italie vont être augmentées de 25%, y compris via une nouvelle liaison entre la base d’Air Berlin à Düsseldorf et l’aéroport de Bologne, avec trois rotations hebdomadaires à partir du 2 mai. La compagnie allemande va également ajouter des fréquences entre son hub et Venise ou Florence, avec jusqu’à trois vols quotidiens. Au total, elles partageront leurs codes sur plus de 1400 vols par semaine sur 91 routes (dont 56 lignes directes), y compris 750 vols entre l’Italie et l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse.

« Grâce à cette coopération renforcée, nous serons en mesure d’offrir à nos passagers des tarifs plus compétitifs, un choix de vols plus important et de meilleurs horaires », déclare dans un communiqué le CEO d’Alitalia Cramer Ball, « ce qui bénéficiera à la libre concurrence et au choix des consommateurs ». Le CEO d’Air Berlin Stephan Pichler ajoute que cette collaboration commerciale approfondie « devrait faciliter une meilleure concurrence sur le marché européen, ce qui bénéficiera grandement au public voyageur ». Les programmes de fidélité topbonus et Millemiglia sont coordonnés, les passagers de deux compagnies pouvant accumuler ou dépenser leurs miles quelque soit le vol emprunté. Alitalia est membre de l’alliance SkyTeam, et Air Berlin de Oneworld.

Rappelons qu’Etihad Airways détient 49% du capital d’Alitalia, et plus de 29% de celui d’Air Berlin ; elle est également actionnaire d’Air Serbia, Air Seychelles, Darwin Airlines (Etihad Regional), Jet Airways et Virgin Australia.

http://www.air-journal.fr/2016-04-20-alitalia-et-air-berlin-toujours-plus-proches-5161681.html

Commentaire(s)

  1. Bimbo
    Publié le 20 avril 2016

    Comme pourraient le devenir AF et airEuropa. Complémentaires.

    Au fait, Lequel de nos posteurs a t il gagné le job de chef chez AF?

    • LSO
      Publié le 20 avril 2016

      en espérant qu’AF s’inspire de Air Europa en proposant comme elle de vrais repas sur les vols européens.

      • A propos de AF et Air Europa.. - 20 avril 2016 à 16 h 01 min
        A propos de AF et Air Europa..
        Publié le 20 avril 2016

        Posts fermes sur cet. article, donc j’écris ici..
        L’article d’AJ ne correspond pas tout à fait à ce que j’ai lu ailleurs, en particulier dans de la presse espagnol..Air Europa n’est que l’un des actifs du groupe globalisa qui comprend aussi des agences de voyage, des hôtels, et plusieurs autres activités très orientées tourisme…
        Le groupe HNA chinois serait en négociation non pas pour racheter Air Europa mais pour acheter une grande partie de la totalité du groupe Globalia…sauf justement Air Europa qui ne les intéresserait pas…d’ù éventualité que Globalia se sépare de Air Europa avant de se vendre pour le reste au groupe chinois HNA..
        Par ailleurs, il semblerait que dans cette optique AFKLM ( et pas AF seule…) soit intéressée par Air Europa avec l’idée de la séparer en deux entités : une centrée sur le moyen courrier…qui serait rebaptisé Transavia-Espagne et une autre centrée sur le long courrier…futur éventuel bras arme du low cost LC pour le groupe AFKLM…

        • Je confirme
          Publié le 20 avril 2016

          Avoir lu la même chose que vous dans la presse espagnole….
          Par ailleurs, si un Air Europa-LC low cost existait vraiment, ce serait le début d’ue autre concurrence ( avec Eurowings-LC du groupe LH??? Avec FrenchBlue du groupe Dubreuil????

        • Il peuvent toujours rêver! - 21 avril 2016 à 8 h 40 min
          Il peuvent toujours rêver!
          Publié le 21 avril 2016

          Il peuvent toujours rêver que ca se passe comme ça, chez AF…car ca ne s’y passera pas chez AF, ni comme ca, ni autrement: le SNPL veille au grain et saura s’y opposer…
          Une toute toute petite possibilité que ca puisse se passer comme ça chez AFKLM, mais alors seulement par la branche KLM du groupe, sans aucune connexion avec la branche française….
          Quant à savoir s’il y aurait des turbulences sociales: côté KLM probablement pas…côté AF quasiment assurées..
          Mais bon, pour le management AFKLM tout espoir d’y arriver n’est pas perdu puisque les obligations contractuelles de développement simultané des deux branches , consignées dans l’accord de rapprochement-fusion de jadis, sont arrivées à leur terme et sont donc aujourd’hui caduques….En clair: le management AFKLM peut aujourd’hui totalement envisager l’avenir au travers de la branche néerlandaise uniquement en laissant vivoter a minima et dépérir la branche française …Belle victoire à la Pyrus au sein de la branche française!!!

  2. Bob
    Publié le 20 avril 2016

    Air France a loupé le coche, Alitalia n’a aucun scrupule à aller voir ailleurs…

  3. Boeing 777-300ER - 20 avril 2016 à 12 h 58 min
    Boeing 777-300ER
    Publié le 20 avril 2016

    Avez-vous remarqué que les cabines Alitalia ont subi une « fausse » rénovation ?
    Moi si. Ils ont juste changé le tissu des sièges. Si la classe affaire et la classe éco des A330 est correcte, les sièges premiums et éco des Boeing 777 sont honteux avec leurs écrans timbre poste style Air France anté-BEST.
    Vous savez désormais pourquoi Air France met plus de temps que ses concurrentes européennes à rénover ses cabines. Donc stop au AF Bashing !

    • Pet
      Publié le 20 avril 2016

      L’entrée d’un investisseur, en quelque domaine que ce soit est rarement suivie d’une débauche de dépenses, remise à niveaux etc.. Cette entrée doit être Profitable aussitôt que possible: pour le client le changement est cosmétique bien qu’annoncé en fanfare. En interne on chasse toute dépense inutile et on donne un sévère tour de vis pour plus de productivité. Les discours d’intention sont des effets d’annonce, mais la santé financière d’AZ demeure précaire, et rien de bien révolutionnaire n’a encore pris corps. Donc on colmate..

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter