Gulf Air va faire son retour à Dhaka

air-journal_Gulf_Air A320neo

La compagnie aérienne Gulf Air effectuera le mois prochain son retour sur la liaison entre Manama et Dhaka, après trois ans d’absence dan la capitale du Bangladesh.

A partir du 30 mai 2016, la compagnie nationale du Bahreïn proposera cinq vols par semaine entre sa base de Manama et l’aéroport de Dhaka-Shahjalal, opérés en Airbus A320 bi-classe. Les départs sont programmés lundi et mercredi à 1h00 (arrivée 9h30), et mardi, jeudi et samedi à 20h10 (arrivée le lendemain à 4h40). Les vols retour quitteront le Bangladesh lundi et mercredi à 10h30 (arrivée 13h25), et mercredi, vendredi et dimanche à 5h40 (arrivée à 8h35, durée de vol moyenne 5h45). Gulf Air sera sans concurrence sur cette route, mais l’aéroport de Dhaka est également desservi par Emirates Airlines, Etihad Airways, Flydubai, Kuwait Airways, Oman Air, Qatar Airways et Saudia ; Biman International Airlines dessert de son côté sept destinations dans le Golfe.

Le directeur commercial de Gulf Air Ahmed Janahi parle dans un communiqué de « développement plein de promesse pour 2016, avec une réponse à la forte demande des passagers et aux signaux positifs sur l’économie du Bangladesh », et envisage le succès pour cette reprise de route « effectuée au bon moment ». Il souligne aussi le coup de fouet aux opportunités commerciales pour les voyageurs d’affaires des deux pays, tout en « facilitant les mouvements des ressortissants du Bangladesh ».

Gulf Air opère deux vols quotidiens voire plus vers dix capitales villes de la région, en plus des dessertes vers le sous-continent indien ou l’Europe (Paris, Athènes, Francfort, Istanbul, Larnaca, Londres, Moscou), et vers Addis Abeba, Bangkok et Manille – soit 40 destinations dans 23 pays. Sa flotte compte seize A320, six A321 et six A330-200, avec un carnet de commande incluant douze A320neo, dix-sept A321neo, seize Boeing 787-9 Dreamliner et dix Bombardier CS100.

http://www.air-journal.fr/2016-04-26-gulf-air-va-faire-son-retour-a-dhaka-5162029.html

Commentaire(s)

  1. Un plaisir de voyager sur les 320 Gulf Air desservant Bahrein. Ces derniers sont équipés en éco de sièges très confortables, avec un espacement inégalé, la business étant équipée de sièges couchette à 180° grand luxe. Un équipage dans les deux classes au petit soin dans un cabine qui n’est pas « haute densité », ça change des vols AF sur 330 ou 777 dans lesquelles ont est serré comme des sardines en éco. On peut également dire la même chose sur les 320 vers des destinations lointaines styles Moscou, Tel Aviv où l’on peut même se retrouver sur des appareils équipés des sièges domestiques qui ne s’inclinent même pas… bref une horreur…
    Je recommande réellement Gulf Air qui offre un rapport qualité prix sans égal. Un seul bémol… si vous êtes en correspondance à Bahrein, le contrôle de sureté peut être parfois assez laborieux. L’aéroport est en revanche à taille humaine, très pratique, sans parcours interminable, ce qui a également son charme (contrairement aux escales à Dubai ou dans l’horrible aéroport d’Istanbul).
    Je me souviens que Gulf Air à l’époque des Tristars offraient à l’époque (il y a bien longtemps) un service d’exception, également dans toutes les classes). Bref, une petite compagnie qui monte, qui monte, qui monte… c’est cool..

    • C’est quand même aller un peu vite en besogne!!
      A l’époque des Tristar dont vous parlez, Gulf Air était LA compagnie du Golfe…..bien plus grande qu’aujourd’hui…puis chaque Emirat du Golf a voulu SA compagnie, d’où les Emirates,Etihad,Qatar,Oman…et Gulf Air a rétréci comme peau de chagrin pour n’être plus que la compagnie de Bahrein…elle a failli disparaitre pour cause de faillite pure et simple…
      Donc oui, elle s’est trouvé un créneau et elle s’y développe…mais à pas extrêmement comptes et la vitesse d’une limace en pleine course….
      Gulf Air est encore très loin d’avoir retrouvé tout son lustre du passé, tant en flotte qu’en réseau ou fréquences ( je ne parle volontairement pas des services sol/vol car n’ayant plus cette compagnie depuis…… je ne sais plus ce qu’ils proposent en ces domaines et peut être là sont ils redevenus et très bons et très compétitifs…)

  2. bimbo
    Publié le 27 avril 2016

    Une petite cie qui monte qui monte.. et qui s’est sérieusement pris les pieds ds le tapis si l’on en juge par ses éclatants résultats financiers, et la sévère réduction de voilure imposée pour survivre depuis plusieurs années, avec un changement de stratégie à la clé.
    acteur et victime de la sur offre généralisée ds le Golfe.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter