PDG d’Air France-KLM : toujours pas de favori?

air-journal_KLM Air France Chili 2

Le comité de nomination recherchant un successeur à Alexandre de Juniac pour le poste de PDG de la compagnie aérienne Air France-KLM fait face à une liste toujours plus longue de possibilités – et de refus.

Alors qu’il doit présenter le résultat de ses recherches le 3 mai 2016 au Conseil d’administration du groupe franco-néerlandais, le comité formé de Cornelis J. A. van Lede, Jean-François Dehecq et Jean-Dominique Comolli semble incapable de se mettre d’accord sur le nom idéal, selon un très proche du dossier cité par Le Point. Et la liste de possibilités « en externe » ne fait que s’allonger : aux favoris de la première heure Jean-François Cirelli, ex-GDF-Suez, et Jean-Marc Janaillac de Transdev (selon Les Echos) sont venus s’ajouter des noms aussi divers que Guillaume Faury, PDG d’Airbus Helicopters, et François Auque, VP sortant chez Airbus Space Systems (selon La Tribune), ou en dehors du monde de l’aviation Philippe Mellier, PDG de De Beers et ancien d’Alstom Transport (selon le JDD).

En interne, les dirigeants des compagnies du groupe Frédéric Gagey (Air France), Pieter Elbers (KLM) et Lionel Guérin (HOP!) sont toujours cités, tout comme le directeur financier d’Air France-KLM Pierre-François Riolacci ; mais le premier devrait être handicapé suite à l’échec des négociations avec le SNPL, qui devrait entrainer un effet similaire avec les PNC. Et selon Le Point, il n’a même pas été reçu par le président du comité de nomination, qui pousserait la candidature de la directrice de cabinet du Premier ministre… La solution interne est pourtant favorisée par les syndicats comme par les Néerlandais, au motif d’une compréhension instantanée des problèmes par le nouveau PDG. Mais en plus du ou des candidats choisis par le comité de nomination, d’autres peuvent également être présentés par Alexandre de Juniac lui-même, par l’Agence des participations de l’Etat (qui gère les 17,5% du capital détenus par la France), par les chasseurs de tête engagés pour l’occasion, voire par l’Elysée.

La Tribune de mardi croit savoir que le mieux placé dans la course serait Guillaume Faury, entré en 1998 chez ce qui s’appelait encore Eurocopter (puis revenu en 2013 après quatre ans entre autres chez PSA). Mais il ne serait officiellement « pas candidat » – comme avant lui Fabrice Brégier d’Airbus, Thierry Antinori d’Emirates Airlines, Guillaume Pépy de la SNCF…Selon Le Point, ce serait plutôt l’ancien dirigeant de Transdev, Jean-Marc Janaillac (même promotion à l’ENA que le Président François Hollande), qui serait favori.

Rappelons qu’Alexandre de Juniac prendra la tête de l’IATA au plus tard fin juillet. Son remplaçant, qui devrait être adoubé lors de l’Assemblée générale d’Air France-KLM le 19 juin, aura plusieurs chantiers devant lui : poursuivre le développement de la low cost Transavia face aux easyJet, Ryanair ou autres Vueling, améliorer la productivité du personnel navigant en particulier sur le moyen-courrier, et continuer la lutte sur le long-courrier et le haut-de-gamme contre en particulier les compagnies du Golfe.

http://www.air-journal.fr/2016-04-27-pdg-dair-france-klm-toujours-pas-de-favori-5162054.html

Commentaire(s)

  1. Alain45
    Publié le 27 avril 2016

    “J’ai été contacté mais je ne suis pas intéressé“, a confié à des journalistes locaux M. Antinori au salon Arabian Travel Market. “Si je reste dans le secteur du transport aérien, que j’aime et comprends, le meilleur poste est pour cette marque, Emirates”.
    Il avait travaillé pendant onze ans chez Air France, entre 1986 et 1997, avec comme dernier poste celui de directeur général pour l’Allemagne puis a passé 14 ans au sein du groupe Lufthansa (1997-2011).

  2. Ya du boulot
    Publié le 27 avril 2016

    Pour celui ou celle qui aura le courage … Il faudra d’abord remplacer tous ces directeurs et cadres dirigeants qui ont mené l’entreprise où elle est. Sinon, avec tous ces nuls aux commandes, rien ne se passera. Il faut arrêter de dire que tout est la faute des pilotes, même s’ils doivent aussi faire des efforts de productivité. Seule la mauvaise gestion et l’absence de vision stratégique sont responsables de la très mauvaise santé d’AF.

  3. Billabong
    Publié le 27 avril 2016

    Ah! Je l’avais oublié celui là!
    Merci de l’avoir ressorti du placard.
    Affronter un challenge suppose aussi s’en sentir capable.
    Auriez vs d’autres noms sur votre liste??

  4. Bob
    Publié le 27 avril 2016

    Moi aussi ils m’ont contacté, mais je leur ai dit que ça ne m’intéresse pas car il y a trop de boulot pour faire fonctionner cette compagnie, trop d’inertie, une vraie mémé de 80 ans impotente, bref tous les défauts de la fonction publique concentrés dans une entreprise privée…

  5. Et si la rumeur du moment Véronique Bédague-Hamilius devenait vrai? les paris sont ouvert ( et pas impropable après la nomination de Gateau…ca serait dans la continuité de la tendance) l’espagnol Valls recaserait ses pions….

  6. Pourquoi pas un PDG Néerlandais ?

  7. Publié le 27 avril 2016

    evidemment ce sera un enarque ou un franc maçon

  8. Organiser au choix:
    Un téléthon-des-dons-de-sa-personne spécial AF
    Une scéance de  » la Roue de l’ Infortune » avec Premier Prix le poste de PDG d’ AFKLM
    Une remise de pénalités fiscales à n’importe quel exilé financier qui rapatrie ses fonds secrets/illégaux</non déclarés en France sous réserve qu'il accepte le poste de PDG d' AFKLM…
    Une tombola avec pour prix…etc…
    Un jeu de rôle avec pour punition…etc…

    Courage, le comité:Vous finirez bien par trouver un gogo ou un inconscient…

  9. Si il s’agit de « la chef de cabinet du Premier Ministre »….On rest dans la tradition de la république des copains…Et on évite un vrai leader d’industrie…
    Bref: tout va bien!!!!

    j’espère que vous comprenez tous l’ironie de la situation…

    • Pet
      Publié le 27 avril 2016

      J’éspère que cela restera de l’ironie, mais crois malheureusement que la chef de cabinet a ttes ses chances, même sans ruen y connaitre.
      Comme quoi, scribouillarde politicienne un jour, patronne d’industrie.. Tout est possible. La France d’en haut est hors sol.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum