Jean-Marc Janaillac pressenti pour remplacer de Juniac à la tête d’Air France-KLM

aj_air france a380 2

Sauf grosses surprises, ce sera le nom de Jean-Marc Janaillac, actuellement PDG du groupe de transport public Transdev, qui sera proposé au conseil d’administration d’Air France-KLM mardi 3 mai pour remplacer Alexandre de Juniac.

Celui que la Tribune et le JDD présentait dès vendredi comme le favori, devra une fois obtenu l’accord du conseil d’administration d’Air France-KLM mardi prochain, recevoir l’aval des actionnaires d’Air France-KLM le 19 mai prochain. A priori pas de difficultés en perspective pour cet ancien de la promotion Voltaire à l’ENA (1978-1980) où figurent de prestigieuses personnalités comme François Hollande dont il est proche, ou encore Dominique de Villepin, Ségolène Royal, Michel Sapin, Henri de Castries, Jean-Pierre Jouyet …

Cet homme de 63 ans bénéficie comme atout d’une solide expérience dans le monde de l’aérien pour avoir été directeur général de la défunte compagnie aérienne française AOM de 1997 à 2000, ou encore administrateur d’Air France de 1989 à 1994. Il connaît également bien le secteur des transports en général pour avoir été PDG de la la filiale internationale de la RATP (RATP Développement). Sur son CV, on le retrouve aussi dans le domaine du voyage pour avoir été DG  du groupe Maeva (Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs) avant de devenir président de l’office de tourisme et des congrès de Paris (2002-2004).

Depuis le 3 décembre 2012, il était devenu le Directeur général de la multinationale du transport Transdev (Veolia Transport), qu’il était parvenu à redresser, comptant aussi à son actif une réputation d’homme de dialogue social. Une compétence reconnue qui lui sera bien utile pour mener à bien les discussions en cours, notamment avec les pilotes d’Air France.

Le Syndicat national de pilotes de lignes (SNPL) d’Air France n’a pas encore commenté, affirmant qu’elle souhaitait se concerter avec d’autres syndicats à partir de demain lundi avant de prendre position.

La durée du mandat du nouveau PDG d’Air France-KLM sera de trois ans, la période qui restait à Alexandre de Juniac pour terminer son mandat renouvelé en 2015. Ce dernier, démissionnaire, prendra la tête de l’Association du transport aérien international (IATA) au plus tard fin juillet de cette année.

http://www.air-journal.fr/2016-05-01-jean-marc-janaillac-pressenti-pour-remplacer-de-juniac-a-tete-dair-france-klm-5162294.html

Commentaire(s)

  1. Bimbo
    Publié le 1 mai 2016

    3 ans chez AOM, compagnie qui a étoilé le ciel de l’aérien français, et ça, il y a bientôt 20 ans ..,disparue, coincée entre AF et SR qui sf erreur avait un deal/ des parts.
    Cinq ans administrateur chez AF qd l’obession était de phagocyter UTA et IT, au profit d’un monopole dont la lourdeur se paie aujourd’hui..
    Et 63 fraîches années au compteur. N’est il pas temps de se faire offrir un vélo ou une canne à pêche??
    L’essentiel n’est il pas qu’il s’agisse de qqu’un du sérail ?promo Voltaire: quand ont lieu les présidentielles ?

  2. juju
    Publié le 1 mai 2016

    AF ne peut être sauvé que par le SNPL … et donc il faut un pilote issue de ce syndicat à sa tête …

    • Bob
      Publié le 1 mai 2016

      ah ah ah !!!

      Effectivement, seul le SNPL est capable de sauver AF, mais aussi la France, et même le monde, que dis-je, l’univers…

      Les extra-terrestres sont rassurés, ils seront sauvés… par des extra-terrestres

  3. Aujourd’hui dimanche 01 mai,il fait beau et on vit très bien sans aucun commentaire ni prise de position du SNPL….si seulement ça pouvait durer….

  4. AF at le Vatican: même combat: des JMJ pour tous…..

  5. Pet
    Publié le 1 mai 2016

    Pas de lien, mais : félicitations au services IT d’AF pour les très grandes améliorations des services en ligne, check in notamment. Gde facilité d’accès et d’utilisation des différents services sur plaquette et smartphone. Loin devant LH et BA ( bien que BA soit assez souple)

  6. Vincent
    Publié le 1 mai 2016

    Un énarque, qui plus est hollandais (preuve d’un discernement pour le moins en péril), bref, un copain du pouvoir.

    Ca promet, mais on a l’habitude !

  7. Publié le 1 mai 2016

    Qu est ce que le snpl a a dire dans la nomination du PDG , cela revient au administrateurs et actionnaires de choisir; les salariés pilotes , pncs ou sol, se doivent de la fermer et travailler , il n y a pas de commentaires a faire.

    Le choix n est pas le meilleur, il fallait prendre quelqu un qui ne venait pas du public afin d avoir une gestion d entreprise et non pas d un service public ; un néerlandais comme le CEO de klm aurait été plus intelligent, au moins il n aurait pas été sous la tutelle de l état et aurait été imperméable au pressions des politique français.

  8. Tony de Brest
    Publié le 1 mai 2016

    Prestigieuses personnalités ? Plutôt une bande de nuls

  9. Publié le 1 mai 2016

    J’espère que le choix du dirigeant sera à la hauteur.je parle souvent avec des pnc tous me paraît très compliqué …… tien bon air france il nous reste bientôt plus que toi

  10. De toutes façons, qui que se soit..

  11. Mis a part les dernieres grandes dictatures communistes, on n’assiste plus a ce genre de nomination.
    Les reseaux ont joue a plein. A l’image de notr pays (voir les ouvrages de Sophie Coignard).
    Faisons la liste des PDG des granfes airlines et regardons leur CV et leur mode de nomination.
    La comparaison est alors terrible. Terrible.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum