HOP! Air France : forte hausse de l’offre à Bordeaux cet été

air-journal_HOP flotte

La compagnie aérienne HOP! Air France proposera cet été à Bordeaux près de 2 millions de sièges, dont 100.000 supplémentaires vers les aéroports parisiens.

Avec 38 vols quotidiens, soit un toutes les 30 minutes, l’offre estivale de la filiale régionale d’Air France de et vers l’aéroport de Bordeaux-Mérignac atteindra près de 2 millions de sièges. En province, HOP! Air France augmente de 11% les capacités sur la ligne vers sa base de Lyon, des Airbus A319 venant renforcer les Bombardier CRJ1000 déjà en place. L’offre est également en hausse sur la ligne vers Lille, et en forte hausse vers la Corse : un vol hebdomadaire vers Figari est introduit tous les mardis, et l’offre vers Ajaccio est doublée. Vers et depuis la province, HOP! Air France offre donc cet été plus de 625.000 sièges à Bordeaux-Mérignac.

Concernant la Navette vers et depuis les deux aéroports de la capitale, plus de 1,3 million de places sont proposées cet été par HOP! Air France à Bordeaux, en augmentation de 100.000 sièges par rapport à l’été 2015 principalement vers Orly : soit 14 vols par jour pour Paris-Orly et 6 vols par jour pour Paris-Charles de Gaulle. La compagnie rappelle que « dans la continuité de la stratégie commerciale de relance de l’activité court-courrier menée depuis un an, la Navette s’offre à l’occasion de ses 20 ans un coup de jeune. Le produit la Navette revient ainsi à ses fondamentaux de fréquence, souplesse, d’accessibilité, et de flexibilité. À l’avenir, ce produit unique en Europe constituera le fer de lance de l’activité court-courrier

de HOP! Air France ».

HOP! Air France au départ de Bordeaux-Mérignac :

  • 14 vols par jour pour Paris-Orly
  • 6 vols par jour pour Paris-Charles de Gaulle
  • 6 vols par jour pour Lyon en A319 ou en CRJ1000
  • 3 vols par jour pour Lille en Embraer 170
  • 3 vols par jour pour Marseille en A319
  • 2 vols par jour pour Strasbourg en ERJ145
  • 1 vol par jour pour Nice en CRJ1000 (Airbus le samedi)
  • 2 vols par jour pour Nantes et Bruxelles en ERJ145
  • 5 vols par semaine pour Rome en E170 ou CRJ1000 (le samedi)
  • 1 vol par semaine pour Ajaccio du 16 juillet au 27 août en A319 ou E170 (le samedi)
  • 1 vol par semaine pour Figari du 18 juin au 27 septembre en E170 (le mardi)

Hélène Abraham, Directrice Commerciale Marketing et Produits au sein de l’activité HOP! Air France, a déclaré dans un communiqué que sa compagnie « repart à l’offensive à Bordeaux avec une forte augmentation de l’offre à l’été 2016, soit près de 2 millions de sièges offerts. Grâce aux nombreuses correspondances offertes par nos différents hubs de Paris-Orly, Paris-Charles de Gaulle, Amsterdam et Lyon, HOP! Air France relie le sud-ouest au reste de la France et à l’Europe proche. L’aéroport de Bordeaux Mérignac constitue une plateforme stratégique pour HOP! Air France qui y opère chaque jour 38 vols, soit un vol environ toutes les 30 minutes, permettant de répondre aux attentes d’une clientèle affaire très présente sur ce bassin économique ». Interrogée par France Bleu, elle évacue l’arrivée en juillet de la LGV Tours – Bordeaux : « ce n’est pas quelques chose qui nous inquiète, nous nous y préparons.  L’offre est déjà très compétitive », explique-t-elle, rappelant qu’il est possible de relier Bordeaux à Paris à partir de 49 euros. Un sentiment repris par le directeur de l’aéroport Pascal Personne, qui cite parmi les raisons de ne pas craindre la LGV le fait que la plateforme est « la plus grosse zone d’emplois de la métropole avec 35000 salariés » et que la liaison vers Orly « permet de nombreuses correspondances », mais aussi les progrès du parcours client (30 minutes entre l’arrivée à l’aéroport et l’entrée dans l’avion, accessibilité améliorée avec la rocade élargie à la fin de l’année et l’arrivée de la ligne A du tramway en 2019.

L’année dernière, le remplissage des vols HOP! Air France au départ de Bordeaux s’est établi à 74,6%, « en amélioration » par rapport à 2014. Les plus fortes croissances de trafic ont été enregistrées sur les liaisons annuelles transversales vers Marseille, Lyon et Rome. Le trafic total sur Paris a augmenté de +3,4% (près de 1,6 millions de clients en 2015), même si la demande vers Orly a chuté de près de 5% en novembre et décembre suite aux attentats de Paris. HOP! a transporté plus de 520.000 passagers sur les vols desservant CDG (près de deux clients sur trois sur ces vols sont en correspondance vers les Etats-Unis, le Canada et l’Asie en particulier). En dehors des dessertes métropolitaines, les clients en correspondance à Orly se rendent aussi aux Antilles et à la Réunion. Dès le 6 juin prochain, les clients pourront aussi aller à New York via Orly. Enfin, sur la desserte de Lyon, les possibilités de correspondances sont en constante augmentation avec les ouvertures de lignes, telle que le Luxembourg, permettant ainsi aux Bordelais de se rendre au Findel toute l’année. 15% des clients de la ligne Bordeaux-Lyon sont en correspondance au-delà de Lyon, principalement vers Metz-Nancy, Venise, Milan Malpensa et Caen.

 

http://www.air-journal.fr/2016-05-10-hop-air-france-forte-hausse-de-loffre-a-bordeaux-cet-ete-5162751.html

Commentaire(s)

  1. C un peu tard. Il fallait se réveiller avant. Peut être est ce dû à l’annonce de EK sur son grand intérêt pour l’aéroport de Bordeaux ? À suivre. Mais si AF pouvait un peu rajeunir et avoir des idées à l’image de la grande IAG qui a su remonter la pente des années noires.

  2. « La peur n’évite pas le danger »
    Le simple fait de mentionner l’arrivée du TGV A Bordeaux en 2h00 fait que cette dernière est bien au centre des préoccupations.
    En effet, la SNCF complétera son offre TGV avec OUIGO, qui lui, fera la liaison entre 3h00 au lieu de 2 mais à 25€. Ormis les pax’s qui voyagent à l’internationale via CDG, je me demande bien qu’elle pourrait être la motivation d’un Bordelais souhaitant uniquement se rendre à Paris en avion avec le fait de se rendre à l’aéroport, arriver 1h00 avant, enregistrer, embarquer, atterrir à Orly et prendre enfin un Taxi..

    • Justin Fair
      Publié le 10 mai 2016

      « je me demande bien qu’elle pourrait être la motivation d’un Bordelais souhaitant uniquement se rendre à Paris en avion »
      Je me demande aussi…A part pour aller dans les banlieues proches des aéroports…

    • Mykel
      Publié le 10 mai 2016

      @Gerik de Nice : je fais partie de ces utilisateurs réguliers de La Navette sur Orly – Bordeaux. Car :
      Je n’habite pas au centre de Paris près de la Gare Montparnasse. Et les personnes que je vois dans le sud se situe au nord du bassin d’arcachon. Donc plus pratique pour moi et eux que je prenne l’avion.
      Tout le monde ne part pas du centre ville pour arriver au centre ville !
      Avec la mise en place de la LGV Tours – Bordeaux (1ère LGV privée de France, la concession est exploitée par Vinci) les prix des billets de trains vont exploser, le plein tarif devrait augmenter de 25% ! L’avion pourra dans de nombreux cas se révéler compétitif !
      Donc Air France a, je pense, encore un bel avenir à Bordeaux, et je ne pense pas que son service La Navette Orly-Bordeaux ne soit remis en cause.
      Pour info, sur l’axe Orly – Marseille, la Navette à récupéré, et continue encore, des clients du TGV depuis plusieurs années consécutives. La part d’Air France augmente année après année, surtout sur la clientèle business mais aussi sur la clientèle loisir. Et pourtant, on ne peut pas dire que l’accès à Marignane ne soit aisé, loin de là.
      Les français retrouvent le goût de prendre l’avion, grâce à la SNCF et ses tarifs délirant avec 0 prestation et une sécurité sur laquelle on peut largement discuter.
      Sur La Navette, il faut compter 30min entre l’arrivée à l’aéroport et l’accès à l’avion, pas 1h ! Et c’est 20min pour un client Elite Plus (et tous les abonnés AF ont largement ce statut).
      Enfin, n’oubliez pas que la SNCF va devoir déployer un système de gate à l’embarquement, comme sur l’eurostar, avec la contrainte d’arriver 20min à l’avance (c’est le cas depuis peu sur le Thalys à Paris nord et Lille Europe) cette contrainte va faire sauter cet argument de « il faut arriver longtemps à l’avance pour l’avion » car il s’appliquera à terme à tous les clients TGV.

      • Rm
        Publié le 10 mai 2016

        A la différence de Bordeaux Marseille est à 3h de tgv de paris au lieu de 2h de tgv pour Bordeaux, et même malgré cela le tgv capte l’essentiel de la clientèle qui veulent se rendre à Paris et c’est normal.
        Et ça sera le cas quoi qu’on en dise à Bordeaux comme ce fut le cas à Strasbourg et Lyon (où il y a un tgv toute les 30 min pour Paris en heure de pointe)
        Il n’y a que Nice en tant que grande ville qui est épargné car le trajet en tgv est très très long depuis Paris.Ce qui permet à l’aéroport de Nice de se hisser au 3ème rang national grâce (entre autre bien entendu) à sa ligne vers les aéroports parisiens.

  3. Quelles sont les idées jeunes d’IAG? AIG, non soumis à la rigidité du système français a fait un énorme plan d’attraction chez BA avec de nombreux licenciements et baisses de salaires, pareil chez ibéria. En effet air France pourrait faire pareil… Si ce n’était pas une entreprise française

  4. godfroy
    Publié le 10 mai 2016

    Les liaisons Bordeaux -Paris sont condamnées par le TGV. Trouve-t-on encore un vol Paris-Strasbourg ? Hop ne pourra pas s’aligner sur les prix du train. Peut-être restera quelques vols sur CDG pour les correspondances, et encore face à TGV air….

    • Vu la bataille homérique entre Vinci et la SNCF, via l’état, sur les péages et la faible rentabilité du projet ferroviaire, la Navette est loin d’être anéantie par la LGV.
      Les arguments de MYKEL sont tout à fait justes également.
      Par ailleurs, en augmentant l’utilisation de ses appareils comme le fait HOP actuellement, les coûts fixes sont amortis plus rapidement et HOP peut proposer des tarifs compétitifs.

    • Publié le 10 mai 2016

      Bien regrettable la suppression des vols Paris/SXB, personnellement, je privilégie toujours l’avion au détriment du train. Etant client Elite Plus, j’ai des services chez AF que je ne retrouve pas à la SNCF malgré le fait que je sois aussi client Grand Voyageur Plus…
      Tant que la SNCF considérera ses passagers comme des USAGERS et non comme des CLIENTS, je privilégierai l’avion.
      j’espère que HOP reviendra un jour sur sa décision de supprimer les vols vers SXB, car TGV Air est un service NUL.

      Concernant Bordeaux, si les tarifs de la Navette reste compétitive, le TGV ne devrait pas trop avoir d’impacte, surement baisse du nombre de fréquence.

  5. Bordeaux conservera qq vols vers Paris, comme on en trouve à Lyon puisque les passagers internationaux ne pourront pas tous être casés dans le TGVair, et beaucoup prefereront s’enregistrer à BOD plutôt qu’à CDG. Il y aura à mon sens dans cette ville plus de trafic qu’à Strasbourg, qui légitimera la présence de cette ligne. Cependant, les A321 sur ORY-BOD, c’est fini, il faudra sûrement se contenter de CRJ plus petits. Pour ce qui est de Roissy, 3 ou 4 AR par jour suffiront. Air France a tort de se croire supérieur au TGV, ce qui n’est absolument pas le cas sur les liaisons inférieures à 3-4h.

  6. pol
    Publié le 10 mai 2016

    HOP! est une compagnie privée.
    La SNCF est une compagnie publique largement subventionnée pas nos impôts (selon vous qui finance la pose des très coûteuses lignes haute vitesse?).
    Il ne peut en effet dans ce cadre y avoir de concurrence…

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum