Aéroport de Bruxelles : chute du trafic et grève au sol

air-journal_Bruxelles aeroport tarmac

L’aéroport de Bruxelles a vu son trafic baisser de 29,1% en mars, un mois marqué par les attentats à Zaventem et dans le métro de la capitale belge. Une grève surprise hier des bagagistes d’Aviapartner a entrainé l’annulation de 32 vols.

Si l’aéroport de Bruxelles-Zaventem n’a pas publié de statistiques pour les mois de mars et avril, ACI Europe (Airports Council International) estime dans ses chiffres trimestriels que le trafic passager y a baissé de 29,1% en mars. Un résultat sans surprise puisque l’attentat du 22 mars 2016 dans le terminal départ avait entrainé la fermeture de la plateforme pendant près de deux semaines. L’impact du terrorisme est également visible sur le trafic trimestriel, Zaventem affichant -5,3% quand la moyenne européenne est à +8,2% toujours selon ACI. Rappelons que le trafic a repris à Zaventem, dont le CEO Arnaud Feist annonçait hier sur les réseaux sociaux un nouveau « record de trafic depuis le 3 avril » avec 70.000 passagers enregistrés dimanche 8 mai.

Et comme si ces problèmes ne suffisaient pas, Zaventem a fait face hier à une grève des bagagistes et d’une partie des employés d’Aviapartner, qui gère les services au sol par exemple des compagnies aériennes Jetairfly, easyJet, HOP! Air France ou Transavia. Le mouvement a été déclenché suite à une erreur dans les fiches de salaire, minimisant les jours travaillés et ne comptant pas les frais de transport ou certaines primes ; mais il intervient plus largement en protestation contre « le manque de reconnaissance de la flexibilité du personnel » après les attentats du 22 mars, explique dans Metro Kurt Callaerts de l’ACV-Transcom (CSC). Un accord entre Aviapartner et les trois syndicats a finalement été trouvé en milieu de soirée, permettant la reprise du travail : les kilomètres parcourus par les employés détachés vers les autres aéroports seront indemnisés, et les salariés ayant travaillé à l’étranger (par exemple à Lille-Lesquin) recevront une prime journalière de 35 euros.

Alors qu’elle ne devait initialement entrainer que des retards, la grève a finalement entrainé l’annulation de 32 vols vers et depuis Bruxelles-Zaventem selon son gestionnaire, par exemple pour HOP vers Lyon, easyJet vers Bordeaux, Nice ou Berlin, Vueling vers Valence, KLM vers Amsterdam, Iberia vers Madrid… Malgré la reprise du travail, des retards et annulations restent possibles, indiquait hier soir l’aéroport ; les passagers doivent contacter leur compagnie aérienne.

http://www.air-journal.fr/2016-05-12-aeroport-de-bruxelles-chute-du-trafic-et-greve-au-sol-5162853.html

Commentaire(s)

  1. Ah ces pilotes toujours à faire grève… Ces seigneurs du ciel qui ont appris aux oiseaux a voler, merci messieurs du snpl vous n’avez qu’à aller voler ailleurs si les conditions sont meilleures
    Commentaire wtf ironique bien sûr

  2. Publié le 12 mai 2016

    Avia partner a toujours était une entreprise de handling qui sous paye et tentant d’arnaquer ses propres employés pour faire plus de profit et les redistribuer à ses actionnaires.

  3. Nom
    Publié le 12 mai 2016

    J’ai de tres mauvais retour sur cette société aviapartenair une Ryanair bis qui se fout de qui travaille mais bon c’est la mondialisation.

    • Que de commentaires désastreux !

      Pour commencer, sachez au moins écrire correctement le nom de la société que vous critiquez : AVIAPARTNER !
      Pour continuer, aviapartner n’a pas de pilotes, c’est une société leader sur le marché, d’assurance aéroportuaire.
      Pour finir, allez travailler dans la société avant de la critiquer et d’avancer des constats si radicaux. MAP ne payait pas plus…triste constat. Menzies et GH Team ne payent pas plus !

  4. D’assistance aéroportuaire, pardon.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter