American Airlines accélère le retrait de certains avions dont les A330-300

air-journal_American Airlines Miami aeroport

American Airlines a annoncé vendredi son intention d’accélérer le retrait de certains de ses Boeing 767-300 et ainsi que la totalité de ses Embraer E190 et Airbus A330-300.

L’annonce a été émise via une note aux employés  vendredi 13 mai. Les 20 Embraer E190 qui volaient initialement pour US Airways avec qui elle a fusionné, disparaîtront de sa flotte d’ici la fin 2019, selon un message de Hector Adler, vice-président du transporteur pour les opérations en vol. La petite armada d’Embraer exploitée par American Shuttle opère des liaisons entre New York et Washington D.C. et Boston. Si elle indique conserver sa marque régionale American Shuttle, elle utilisera des avions différents qui n‘ont pas été mentionnés. « Les E190 à l’entretien vont devenir coûteux dans un avenir proche, il est donc logique de les éliminer de la flotte en 2019 », a expliqué Hector Adler.

Elle accélère également la retraite pour ses neuf Airbus A330-300 au sein de sa flotte, des départs qui auront lieu entre 2017 et fin 2018. Elle conserve cependant ses Airbus A330-200, de plus petite capacité. Elle retire ses A330-300, intégrés par le biais de US Airways, pour trois raisons principales. Tout d’abord, « les petites flottes peuvent être coûteuses en maintenance. » Deuxièmement, l’avion est le seul dans la flotte d’American à utiliser le moteur Pratt & Whitney PW4168, ce qui rend la maintenance plus complexe. Et troisièmement, les avions ont 291 sièges, ce qui les rend à peu près équivalents aux  289 sièges des Boeing 777-200 (elle en possède 34 dans cette configuration + 13 dans une configuration pour 260 passagers), estimant qu’elle n’a besoin que d’un seul type d’avions de cette capacité.

Enfin, elle accélère le départ à la retraite de ses Boeing 767-300, un mouvement déjà annoncé mais plus vite que prévu, tout en indiquant que son premier B 767 avait été livré en 1988 et que ces avions avaient représenté  « un défi pour (sa) fiabilité internationale. » Elle dit posséder 40 Boeing 767 aujourd’hui, une flotte appelée à se rétrécir initialement  à 25 unités d’ici fin 2017. Mais 5 autres exemplaires vont donc s’y ajouter désormais, pour un totale de 17 exemplaires d’ici la fin de l’année prochaine. Ce seront ses 17 plus jeunes 767 et sont tous dotés de la nouvelle classe affaires d’American Airlines. Ils seront directement remplacés par des livraisons en cours de Boeing 787-8, Boeing 787-9, ainsi que des livraisons d’Airbus A350 à compter de l’année prochaine.

http://www.air-journal.fr/2016-05-15-american-airlines-accelere-le-retrait-de-certains-avions-dont-les-a330-300-5163043.html

Commentaire(s)

  1. Pour faire suite au sujet précédent , et pardon pour ma méchanceté mais :

    Encore un commentaire qui met bien en valeur les qualités du « fils de ….. »

    Je n ai pas mis la suite car j ai peur que bientôt il n ait plus besoin de mettre quoique ce soit. Et le pire , c est que ce pauvre garçon ne s en rend même pas compte ….

    Quand en plus il ose parler de régression…

    Allez, courage aux autres participants que je lis avec plaisir (même si je ne suis pas toujours d’accord mais que je respecte), peut être qu’un jour il rejoindra THAI ….

  2. Gravity
    Publié le 15 mai 2016

    Par exemple en 2015 AA a sortie plus de 37 757-200 de sa flotte, on voit vraiment l’effort des compagnies américaines. Vers 2019-2020, les trois compagnies américaines (United-Delta-AA) Les plus anciens modèles d’aéronefs (757,767) seront quasiment touts sortie des flottes Américaines et fera place a des long-courrier de nouvelle génération comme le A321CEO 787, A330NEO ou encore le A350.

  3. Mykel
    Publié le 15 mai 2016

    Ça sent la commande de #CSeries de la part de AA aussi, non ??? 😀
    J’aimerai avoir plus d’information sur le fait qu’il s’avère « urgent » de sortir l’E190 de leur flotte car ils vont vite devenir chers à entretenir ??? Jamais entendu cet argument au préalable…

    • Le problème c’est les pilotes ( ah tiens… ) Les scope clauses rend les avions de plus de 76 places des avions de la catégorie « mainline ». faut les payer plus cher.

      • Ah???
        Publié le 15 mai 2016

        De quel probleme parlez vous???
        Car les E 190 d’AA en activite aujourd’hui sont équipés 99 sièges (11+88)…..

        • Jacques Barolet - 15 mai 2016 à 20 h 33 min
          Jacques Barolet
          Publié le 15 mai 2016

          La clause de limitation (scope clause) est une restriction négociée dans la convention collective entre les pilotes et les grands transporteurs américains. Elle vise à protéger les emplois et les conditions de travail des pilotes de lignes en limitant les types d’appareils qui peuvent être opérés en sous-traitance, là où les conditions de travail ne sont pas réglementées.

          Celle-ci limite les transporteurs régionaux à des appareils ne pesant pas plus de 86,000 lbs et pas plus de 76 sièges installés.
          Il n’y a que trois avions qui répondent à la clause de limitation des transporteurs régionaux américains. Ce sont les CRJ-700, CRJ-900 et E175.

          Pour effectuer des vols régionaux avec de plus gros avions, les compagnies aériennes doivent opérer elles-mêmes

    • Jacques Barolet - 15 mai 2016 à 19 h 48 min
      Jacques Barolet
      Publié le 15 mai 2016

      Air Canada et Delta ont «sorti» prématurément leur flotte respective de E-190 au profit du CS-100 en raison des coûts de maintenance de plus en plus exorbitants.

      On s’attendait à ce que le CS-100 concurrence davantage les
      A-319 et B-737-700 mais il s’avère qu’il va plutôt se tailler une place dans le marché qu’on lui avait destiné au départ soit celui des jets régionaux, un nouveau segment créé par l’arrivée des CRJ de Bombardier.

      Bonne chance à l’équipe de Montréal.

  4. EPL 1986
    Publié le 15 mai 2016

    L’avantage des 757/767 est surtout la QT identique pour la formation des PNT.

    Il n’y a que le rayon d’action et la MTOW qui changent les paramètres.

  5. Publié le 15 mai 2016

    Très bonne initiative de la part de AA réputée malheureusement pour ses vieux avions… Même si j’aime le 767, il a fait son temps… Les nouvelles cabines AA sont assez intéressantes. Vivement que CDG puisse bénéficier de liaisons avec le 787.. Je vole avec AF ou Delta pour les liaisons cdg-JFK ou EWR.. Mais l’A330 D AF ne sera pas encore rafraîchit et c’est bien dommage car le vol AF022 propose un horaire très intéressant pour l’arrivée dans la matinée. Les compagnies US rattrapent peu à peu leur retard et elles viennent de loin…

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum