Delta Air Lines reporte les premier Airbus A350

air-journal_Delta Air Lines A350-900_RR

La compagnie aérienne Delta Air Lines va ralentir sa croissance au deuxième semestre en raison de la baisse continue de sa recette unitaire. La livraison de ses quatre premiers Airbus A350-900, prévue en 2018, est reportée à 2019 et 2020.

La compagnie américaine a expliqué dans une déclaration boursière le 16 mai 2016 que le report de livraison des A350-900 a pour but de « rendre le calendrier de livraison cohérent avec le rythme d’amélioration prévu du marché international ». Delta Air Lines en a commandé 25 en novembre 2014 pour remplacer ses Boeing 747-400 sur les routes transpacifiques, avec une livraison initialement annoncée pour 2017. Aucun autre changement n’est annoncé pour le renouvellement de sa flotte long-courrier, en particulier pour les 25 A330-900neo qui remplaceront ses 767-300ER à partir de 2019, principalement sur les lignes transatlantiques.

Delta Air Lines a surtout annoncé hier un ralentissement de sa croissance au deuxième semestre de l’année en cours, alors qu’elle avait affiché au premier trimestre des résultats historiques (bénéfice de 1,5 milliard de dollars avant impôts et taxes). Ses capacités ne progresseront que de 1,7% au second semestre, contre 2,7% prévus auparavant. Sur les vols régionaux par exemple, la croissance sera réduite à 2,5% au quatrième trimestre 2016, contre +4% pour les trois trimestres précédents. Le nombre de routes internationales « devrait stagner voire reculer » au deuxième trimestre, avec des baisses sur les liaisons transpacifiques (-15% l’hiver prochain par rapport à il y a deux ans selon Reuters) et vers l’Amérique du sud. Sur le réseau transatlantique, le nombre de vols ne changera pas alors qu’il devait augmenter entre 3% et 4% au deuxième semestre.

En cause, la baisse pendant cinq trimestres consécutifs de sa recette unitaire (-4,6% au premier trimestre 2016), la chute du cours du pétrole mais aussi de l’euro ayant poussé les compagnies aériennes étrangères à augmenter leurs capacités et baisser leurs prix dans l’espoir de gagner des parts de marché. Delta Air Lines explique par exemple que les revenus des passagers d’affaires sont en recul de 4%, alors que leur nombre a progressé de 2% sur la même période. Limiter la croissance lui permettrait de faire monter les prix en « rééquilibrant le rapport entre offre et demande ».

 

http://www.air-journal.fr/2016-05-17-delta-air-lines-reporte-les-premier-airbus-a350-5163127.html

Commentaire(s)

  1. Et allez donc... - 17 mai 2016 à 13 h 59 min
    Et allez donc...
    Publié le 17 mai 2016

    Baisse de la recette unitaire chez Delta aussi??? Encore une compagnie qui va droit vers la faillite pour elle et le chômage pour tous….

    Du moins si on lui applique le même raisonnement que de nombreux commentateurs appliquent ici meme sur AF quand il s’agit de la recette unitaire de AFKLM……

    • Publié le 17 mai 2016

      Quand vous volez avec Delta, à moins d’une crise mondiale, elle n’est pas prête de faire faillite. Rien à voir avec AF, le PNC travail non stop, quand un pilote dois voyager en tant que passager, pour un transfert exemple, aucun privilège, l’ai vu il est installé en classe éco entres 2 passagers et pas toujours de faible corpulence. (veridique). Le PNC sert des boissons non stop, passe non stop pour ramasser les déchêts, (à l’arrivé vous avez un avion quasi propre) à l’instar d’AF qui serve une fois l’apéro et le diner et pour le reste en libre service et ensuite je vous dis par généralement lors de l’arrivé l’état de la cabine. Alors oui Delta et AF se partage des vols, mais en aucun cas il faut les comparer.

      • Publié le 17 mai 2016

        Le parti pris de certains commentateurs s’étant fixé pour but ultime de toutes leurs interventions le dénigrement systématique d’Air France atteint parfois le sommet du ridicule. Nous en avons ici un exemple caricatural.

        Tous les voyageurs ayant voyagé sur des vols intercontinentaux avec Air France savent en effet qu’il y a une différence de niveau de prestation considérable avec toutes les compagnies américaines (Delta incluse, qui est pourtant la moins mauvaise des majors nord-américaines). Et cette différence n’est évidemment pas en faveur de ces dernières. Il suffit d’ailleurs de regarder le TOP 100 de Skytrax pour constater que les compagnies américaines se traînent en queue de classement, tandis qu’AF est en haut du classement mondial (au 15ème rang précisément). À croire que les passagers internationaux ne lisent pas les avis des trolls franchouillards adeptes de l’autodénigrement national !

      • Fabien
        Publié le 17 mai 2016

        J’ai fait des vols intérieur avec DL (RDU-LAX & BOS-LAX) : PNC pas souriants et à peine aimable, le service de boissons n’est pas non-stop comme vous dites et de plus, le choix est restreint. Pour ce qui est de la propreté de la cabine, les PNC ne passent qu’après un service de boisson. Si, comme vous le dites, les cabines sont sales sur AF, c’est uniquement parce que les passagers sont sales.
        Effectivement, il ne faut pas comparer AF et DL car ces deux compagnies ne sont pas comparables.

  2.  » Le PNC sert des boissons non stop, passe non stop pour ramasser les déchêts, (à l’arrivé vous avez un avion quasi propre) à l’instar d’AF qui serve une fois l’apéro et le diner et pour le reste en libre service et ensuite je vous dis par généralement lors de l’arrivé l’état de la cabine »

    ET ALORS ? ??

    L’inverse vous empêcherai d’arriver à destination ? C’est si jouissif que ça d’avoir des soda du thé et café non stop au cours d’un vol, alors que vous pouvez très bien vous lever ? On dirai que la simple vue de personne « non stop  » au travail vous réjoui. ..Ah remarque je comprend….Au moins le prix du billet vous semble rentabilisé et servir à quelque chose même si c’est juste pour vous servir un vers de jus et des snacks….mais au moins ils bossent…pathétique. Quand à la cabine propre Est-ce la faute des pnc ou des passagers qui font ce qu’ils ne ferai pas chez eux?

    • Publié le 17 mai 2016

      En plus, Clovys ment effrontément.
      Le service à bord des vols Delta est en réalité fort médiocre au regard de celui d’Air France. Aucun effort pour avoir un équipage polyglotte, des plateaux-repas infâmes à base de malbouffe qui rend obèse et diabétique…
      Et je ne parle même pas de l’horrible hub d’Atlanta et des désagréments imposés par le service d’immigration…

      Pour l’Amérique latine, il est vivement recommandé d’éviter tout transit par les États-Unis !

      • Publié le 17 mai 2016

        Toujours les mêmes, les …. et leur patriotisme, faut pas toucher à AF.

        Pour ma part j’ai volé 130 fois vers des Intercontinentaux, dont 90 % de fois avec AF. Et oui je sais de quoi je parle. Mes très récement avec 8 vols Delta. Alors non, il est inutile d’être grossier dès que l’on touche à AF. Quand on ne sait pas de quoi on parle on se tait …….
        Tous le monde peut lire des statistiques, je vous parle de fait réel.
        Rappelez moi quand vous prendrez prochainement un vol inter avec Delta et soyez impartial, ca vous changera.

        • Publié le 17 mai 2016

          J’accepte tout à fait votre « je parle de fait réel » d’où le fait que je me base sur le site Flight-Report qui retranscrit des trajets réalisés par des voyageurs.
          En classe éco, Air France est classé 46ème avec une moyenne de 7.1 et Delta 77ème avec 6.6.
          Ne venez pas me parler de classement truqué par je ne sais qui, car 46ème n’est pas une position brillante pour Air France mais nettement meilleure en tout cas que celle de Delta.

        • Publié le 17 mai 2016

          Il n’est pas question de patriotisme, mais d’objectivité. J’ai volé six fois avec Delta cette année, à destination de l’Amérique centrale (Costa Rica et Nicaragua), et je ne compte plus mes vols intercontinentaux avec Air France depuis des années (le plus souvent vers le Japon). Donc, épargnez-moi votre ton hautain : mon expérience vaut bien la vôtre…

          Et il se trouve que les milliers de voyageurs mondiaux ayant répondu aux enquêtes de Skytrax sont de mon avis. Donc, pour la crédibilité en matière de jugement objectif, vous repasserez.

    • Des pncs qui ne s enferme pas dans les gallets afin de lire tranquillement le journal ou discuté avec son collègue est une triste réalité chez Af. Vous aurez de la chance si on ne vous fait pas sentir que vous êtes genant si vous restez trop longtemps debout a l arrière de l appareil .
      Pour Dl ne l ayant jamais utilisé , ne peux donc donner un avis.

      • Publié le 17 mai 2016

        Jamais ressenti cela sur un vol long courrier Air France, ni sur aucun autre… Ne feriez vous pas un complexe d’ostracisme ?

        Sur un vol de plus de 10 heures, les PNC s’accordent parfois quelques moments de repos relatif durant la phase de sommeil des passagers: c’est vrai sur toutes les compagnies, et c’est juste parfaitement normal. Les PNC sont des êtres humains, pas des machines, ni des bêtes de somme ! En quoi cela vous dérange-t-il ?

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum