Ryanair parle formation et Brexit

air-journal_Ryanair Brexit

La compagnie aérienne low cost Ryanair a inauguré à Londres un nouveau centre de formation pour pilotes, hôtesses de l’air et stewards, et ingénieurs. Mais elle prévient que ces investissements en Grande-Bretagne, et les emplois qui vont avec, se réduiront en cas de vote en faveur de la sortie de l’Union Européenne.

Installé dans sa base à l’aéroport de Londres-Stansted, le nouveau Centre Européen de Formation de la spécialiste irlandaise du vol pas cher a été inauguré le 16 mai 2016. Il comprend quatre simulateurs de vol, une cabine d’avion complète pour la formation des PNC, et un appareil complet pour former les ingénieurs. Le centre « permettra le recrutement et l’entrainement de plus de 1000 pilotes, PNC et ingénieurs en 2016 », explique Ryanair dans un communiqué, dont plus de 450 qui seront répartis dans ses 13 bases britanniques – elles accueilleront 14 Boeing 737-800 supplémentaires cette année, pour porter son trafic dans le pays de 36 à 41 millions de passagers par an. Ryanair va investir au total 1,4 milliard de dollars dans ces treize bases en 2016, et portera à plus de 3500 le nombre de ses employés dans le pays.

Le CEO de Ryanair Michael O’Leary a profité de l’occasion pour réaffirmer son opposition à la sortie de l’Union Européenne de la Grande Bretagne, le Brexit dont le sort sera décidé par référendum le 23 juin prochain. « C’est ce type d’important investissement étranger qui aide l’économie britannique à fonctionner et créer des emplois », explique-t-il, et qui sera « perdu au profit d’autres pays membres » si le vote pour la sortie l’emporte. Il souligne en particulier que c’est bien le marché unique quia permis à Ryanair de « mener la révolution des prix bas » sur le continent, emmenant des millions de Britanniques vers l’Europe et amenant des millions de touristes au Royaume Uni.

http://www.air-journal.fr/2016-05-17-ryanair-parle-formation-et-brexit-5163124.html

Commentaire(s)

  1. Même avec le BREXIT les économistes s’accordent pour dire qu’il y aura en lieu et place des accords bilatéraux permettant de contourner les conséquences de cette situation. Et puis avec les bases qu’ont ouverts les lowcost en Europe leur permettront de continuer leur expension.

    • Certains économistes... - 17 mai 2016 à 8 h 38 min
      Certains économistes...
      Publié le 17 mai 2016

      Certains économistes seulement pensent que effectivement le reste de l’UE trouvera avec la nouvelle UK des accords accommodants..
      D’autres pensent qu’il n’en sera rien parceque des accords accommodants pourraient servir de base de raisonnement à plusieurs autres pays de l’UE pour  » faire comme les Anglais » ( Polgne,Tchequie,Hongrie,Slovaquie,Suede, Danemark, Finlande…) ce qui provoquerait l’éclatement complet de l’UE
      D’autres enfin pensent qu’il ne faut pas d’accords accommodants et mettre tout le monde au pied du mur: proposer par quelques-uns ( Italie,Allemagne, France, Benelux, Espagne…) un projet de  » nouvelle Europe clairement fédéraliste avec intégration à l’américaine, sur des bases démocratiques plus fortes et un nouvel élan fusionnel: libre alors à qui le veut de signer …et ce sont les signataires de ce nouveau projet qui quitteraient d’eux mêmes l’UE actuelle…sans aucun accord avec ceux qui n’auraient pas signé…Une Nouvelke Europe plus restreinte à 7,8 ou 9, mais plus intégrée..

  2. Pet
    Publié le 17 mai 2016

    Il ne se passera rien.
    La soupe est bonne.
    La quitter serait trop couteux pour le UK et ruineux pour les entreprises.

    • Publié le 17 mai 2016

      Il est imprudent d’être aussi dogmatique et affirmer ce que vous dites…
      Les anglais voteront et choisiront ! ! !
      Patientons !

      • Vincent
        Publié le 17 mai 2016

        En espérant que les politiques anglais soient plus respectueux de la démocratie qu’en France.

        Car en France, lorsque référendum il y a, le pouvoir s’en moque : il passe en force.

        Cela a un non qui m’échappe … Ah ! Oui ! Il s’agit d’un déni de démocratie, soit ni plus ni moins qu’une forme de dictature !

      • Pet
        Publié le 17 mai 2016

        Souvenez vs du vote Maastricht en France. Les électeurs ont rejeté le texte, le gouvernement l’a confirmé. Il se passerait la même chose en UK. Sortir serait trop coûteux, ce n’est pas un dogme mais une approche financière simplement.

        • Chatokay
          Publié le 17 mai 2016

          C’est quoi cette désinformation ? Le texte de Maastricht a été approuvé par les électeurs, à 50,8%. De peu oui, mais il l’a été.
          Alors arrêtez de proférer des contre-vérités, merci.

          • Pet
            Publié le 17 mai 2016

            Désinformation?! Erreur..
            C’est le traité suivant qui a été dégagé par l’électorat et dont l’acceptation a été rapiécée par le gouvernement d’alors.
            « proférer des contre vérités »: on dirait un tribunal..ha ha!

        • Chatokay
          Publié le 17 mai 2016

          Encore une fois, il s’agit d’une contre-vérité, ou mensonge si vous préféré. Le traité de Lisbonne n’a jamais été soumis à référendum mais à un vote parlementaire. Le traité qui a été rejeté par référendum fut le traité constitutionnel de 2005.
          Le traité de Lisbonne, quand à lui, différent du traité constitutionnel de 2005, date de 2008.

  3. M
    Publié le 17 mai 2016

    Et le coût des formations pour les PNC, PNT (et peut-être aussi les ingénieurs ?) leur maintien de compétence, ils augmentent aussi ?

  4. chief pilot
    Publié le 17 mai 2016

    C’est de la totale propagande et désinformatio, puisque Ryanair a déja répondu il y a plus d’un mois aux propos de Richard Branson , Ryanair est enregistrée en Irlande et même si Easy Jet est au Royaume uni , juridiquement les accords de ciel ouvert qui prévalent en Europe ne changent rien au problème.

  5. L’Uk va voter pour sortir de l’UE…sans pour autant la sortir de la CEE.
    Pour rappel la Norvege n’est pas dans l’UE mais seulement dans la CEE…et cela lui permet de bénéficier des accords Open Skies. Nowegian ouvre en Europe comme elle veut.
    Ca sera idem pour l’UK.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum