Eurocontrol: le fuel risque de manquer dans des aéroports français

@Oslo Airport

@Oslo Airport

Suite à la grève menée par la CGT dans les raffineries et autour des dépôts de carburant, Eurocontrol avertit les compagnies aériennes étrangères volant vers Paris, Marseille et Nice d’emporter le double de carburant. Les vols retardés se multiplient, avec déjà quelques annulations.

Quatre aéroports français sont concernés par les NOTAMs (Notice to Airmen) émises le 27 mai 2016 par Eurocontrol en raison de la grève nationale : Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly, Nice-Côte d’Azur et Marseille-Provence. La recommandation d’emporter deux fois plus de carburant que d’habitude est valable pour l’instant jusqu’au 30 mai. La pénurie de jet d’aviation dans les principaux aéroports de l’hexagone n’est pas imminente, puisqu’elles disposent de réserves de quatre à six jours et que des livraisons y sont attendues. Mais en province, les choses sont plus difficiles et les compagnies doivent prévoir un ravitaillement à l’étranger. Selon Europe 1, c’est déjà le cas depuis hier dans les aéroports de Rennes, Nantes et Lyon, tandis que Bordeaux, Toulouse, Figari et Dinard devraient rejoindre la liste aujourd’hui. Sur les routes intérieures, les solutions seront nettement plus compliquées à mettre en œuvre.

La demande d’Eurocontrol rappelle celle de 2010, déjà en raison de mouvements de grève et de bocage des raffineries. Rappelons que la stratégie de double emport de carburant est habituelle par exemple dans les aéroports frappés par des désastres naturels (ce fut le cas à Katmandou après le tremblement de terre).

Ce problème est évidemment sans conséquence sur les passagers, contrairement aux blocages des accès aux aéroports constatés par exemple à Nantes, Toulouse ou Marseille ce vendredi ; de nombreux retards sont à déplorer, et au moins deux vols de la low cost Ryanair ont été annulés à Marseille vendredi, vers Lille et Nantes.

http://www.air-journal.fr/2016-05-27-eurocontrol-le-fuel-risque-de-manquer-dans-des-aeroports-francais-5163620.html

Commentaire(s)

  1. Qu’attendent les autorités pour faire preuve de force auprès de quelques centaines d’illuminés qui bloquent des millions de français qui eux travaillent

  2. Flagoo
    Publié le 27 mai 2016

    Vous mélangez tout là. Les annulations de Ryanair sont liées au préavis de grève dans la fonction publique de ce jeudi. Cette compagnie annule systématiquement ses vols même si le trafic est peu perturbé pour faire porter le chapeau aux contrôleurs aériens. Et hier après-midi le dépôt de carburant de Nantes-Atlantique était approvisionné normalement en JetA1.

  3. Publié le 27 mai 2016

    Pour information : cette situation ne c’est jamais produite à Madagascar !

  4. Pet
    Publié le 27 mai 2016

    On agite les épouvantails..
    Je regrette que le gouvernement actuel se complaise à paniquer la population sans prendre ses responsabilités ni mesure adéquate de gouvernance de crise s’il y a lieu.
    Inutile, dommageable, irresponsable. Et fondamentalement irrespectueux de ce peuple qui trime et galère, vu et méprisé de loin par une France d’en haut.

    Hors sol.

    • peut etre que si on se débarrassait des CGTistes qui ne font greve et ne manifeste que pour montrer qu’ils existent, la population et l’économie francaise se porterait mieux.

      SNPL , CGT ,FO meme combat bloquer , casser , ruiner l’économie c’est tout ce qu’ils savent faire.
      Pour le reste effectivement le gouvernements devrait intervenir afin d’assurer avec si besoin usage de la force le bon fonctionnement du pays.

  5. comment vont faire le LCs , ils ne pourront pas emporter le carburant pour le retour?
    lors du blocage aux antilles , les vols AF partait à pleine charge afin de se ravitailler le moins possible a FDF , par contre il n’y avait que 6800km , ce n’est pas pareil pour un SIN-CDG de 11000km…

  6. Publié le 27 mai 2016

    Lorsque j’ai vu ce matin le NOTAM pour Lyon Bron
    « AVITAILLEMENT LIMITE A 1000 LITRES PAR OPERATION »
    Mes craintes de pénuries se sont confirmées, pour moi c’était décollage avec la masse maximum pour faire le retour, mais on va faire comment si ça n’avance pas, isoler la France du reste du monde pour les avions ne pouvant faire suffisamment de tankering? Ou le retour au bon vieux système qui coute extrêmement cher qu’est l’escale technique pour refuiling?
    Je crois que maintenant ça suffit, il faut casser les grèves et les grévistes, ça fait trop longtemps que ça dure, certes je ne suis pas français, mais du point de vue de l’étranger c’est incompréhensible.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum