Airbus récolte 2,37 milliards d’euros en se séparant de Dassault

air-journal_Airbus_premier_A320neo_usine

Le groupe Airbus a annoncé jeudi 9 juin son désengagement du capital de Dassault, une opération qui lui renflouera ses caisses à hauteur de 2,37 milliards d’euros.

Airbus cédera donc 23,6 autres pour cent (%) qu’il possédait dans Dassault Aviation, fabricant des Falcon et du Rafale. Ces cessions considérées comme « non stratégiques » se feront par le rachat de 5,5 des actions par Dassault même, un placement privé et une émission d’obligations convertibles. Airbus avait déjà cédé 18,75% du capital de Dassault en 2015, ce qui lui avait rapporté 1, 7 milliard d’euros. Ce sera 2,37 milliards d’euros cette fois-ci.

Ce désengagement est l’aboutissement d’une longue histoire politique entre les deux avionneurs, qui remonte à la cession à la fin des années 1990 par l’Etat de ses parts dans Dassault Aviation à la société Aerospatiale-Matra. Cette dernière a ensuite fusionnée en 2000 avec l’Allemand DASA et l’Espagnole CASA (Construcciones Aeronáuticas Sociedad Anónima) pour donner le groupe EADS, ancêtre d’Airbus Group.

http://www.air-journal.fr/2016-06-10-airbus-recolte-237-milliards-deuros-en-se-separant-de-dassault-5164432.html

Commentaire(s)

  1. un plus de 3000 h de vol - 10 juin 2016 à 18 h 15 min
    un plus de 3000 h de vol
    Publié le 10 juin 2016

    2,37 Milliards d’euros , cela devrait suffire pour l’étude de l’A380 Neo que réclame le marché ….si les fabricants de réacteurs suivent ….De toute façon un bol d’air (c’est la cas de le dire!)pour Airbus .

    • C’est surtout Emirates qui réclame un A380NEO.
      En l’état, le marché réclame prioritairement un A350XWB-1100. Et une montée en cadence de la production des A350 et des monocouloirs.

      Je ne crois pas que cet apport de liquidités change en quoi que ce soit les priorités d7investissement d’Airbus.
      L’A380 se fera peut-être, mais plus tard.

    • Publié le 11 juin 2016

      Pas d’A380 NEO avant un bon moment à mon avis.
      Le modèle actuel est tout de même très récent, efficient…
      La priorité d’airbus est plutôt de trouver de nouveaux clients pour le modèle actuel

  2. ig
    Publié le 10 juin 2016

    un bol d’air pour faire rentrer un peu d’argent en attendant la livraison des avions bloqués a Toulouse pour manque de pièces (moteurs, sièges)

  3. Drôle de saga quand même! - 11 juin 2016 à 8 h 19 min
    Drôle de saga quand même!
    Publié le 11 juin 2016

    Drôle de saga que l’histoire de cette entreprise Dassault quand même…
    Le fondateur, Marcel Bloch, invente des 1916 une hélice au rendement exceptionnel qui deviendra l’équipement de base de quasi tous les avions francais de la première guerre mondiale: du Gaudron G3 au Nieuport et au Spad de Guynemer…Ce sera l’hélice Éclair ,en bois que fabriqueront tous les menuisiers du Faubourg St Antoine…
    Premiers avions en 1917/18 ,le scea4… Mais trop tard, la paix est revenue et M Bloch s’éloigne du milieu aerien…
    1928, creation du Ministère de l’Air..et retour de M.Bloch vers les avions, Creation des « Avions Marcel Bloch » qui équiperont en nombre l’Armee de l’Air au long des Annees 1930 tant en Bombardier qu’en chasseurs..,ainsi que la compagnie Air Wfrance nouvellement créée. ( MB 220 entre autre…)
    Première nationalisation en 1936, les Avions M.Bloch deviennent la SNCASO..dirigée par M.Bloch devenu salarié de son ex-entreprise…
    Seconde guerre mondiale M.Bloch est déporté à Buchenwald en 1944 et c’est le groupe des déportés communistes français du camp qui l’ayant reconnu, le protège et l’aide à tenir: cet épisode expliquera les liens particuliers de MBloch avec les syndicats de sa future entreprise apres guerre.
    En déportation, il cogite aussi sur un appareil révolutionnaire…Rentre en France, changement de nom pour la nouvelle entreprise aeronautique qu’il fonde en 1946: les avions Marcel Dassault, du pseudo de guerre « CharDassault » utilise par son frère Paul, general ayant discrètement rejoint de Gaulle des 1940 ( ce qui par la suite expliquera aussi les bonnes relations avec le pouvoir gaulliste…)..et sortie en 1949 de l’avion imagine dans les camps: l’Ouragan…ancêtre du célèbre Mystère 4!!
    1982 : pour éviter une nouvelle nationalisation complète, M.Dassault fait don à l’Etat de 26% du capital de son entreprise aeronautique…et ce seront les Ministres Communistes du gouvernement de P.Maurois qui interviendront en faveur de Dassault auprès de Mitterand pour éviter la nationalisation a 100%!!!
    Au long de la décennie toutefois, l’Etat par augmentations successives réservées du capital acquière ta 50+du capital ( et aussi par les apports dus à la succession après le décès du père fondateur…)…ce sont ceux là qui firent incorporés dans l’Aerospatiale, branche française fondatrice d’Airbus…qui au fil du temps s’est désengagé des Avions M.Dassault par ventes de tranches successives..dont la dernière aujourd’hui…
    Et voilà les  » Avions Marcel Dassault » toujours en vie, et de nouveau indépendants ( la famille Dassault détient toujours 56% des droits de vote du CA de là holding de tete), apres toutes ces péripéties historiques : remarquable!!!

  4. Airbid
    Publié le 13 juin 2016

    Dassault n’a travaillé pendant des décennies que pour l’état français . Ce la justifiait bien les nationalisations successives puisque l’entreprise fonctionnait par le budget de l’Etat, ce qui lui a permis de financer ses projets d’avions civils avec un premier échec ( Mercure ) et subsidiairement de faire la fortune de la famille. Si Dassault est arrivé à vendre des avions militaires à l’étranger c’est aussi grâce à l’état français qui sert encore de VRP. Il paraît même ( mais ce n’est pas prouvé), qu’avec les petits de cet argent, un membre de la famille pourrait avoir acheté des voix pour se faire élire. L’Etat est vraiment bon enfant!

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter