XL Airways installe le Wifi dans ses Airbus A330

air-journal_xl airways A330-300 vol

Opérationnel à compter de décembre prochain et baptisé XL Cloud, le service Internet que met en place XL Airways sur ses trois A330, permettra aux passagers d’accéder à une offre complète de divertissement sur leurs propres appareils électroniques.

« Tablettes Samsung, lunettes de cinéma immersive Skylights[ et maintenant système de divertissement sans fil, XL Airways multiplie depuis 2013 les initiatives pour proposer à ses passagers des solutions de divertissement innovantes », indique le communiqué de presse du transporteur aérien français. Si la compagnie s’est jusqu’ici concentrée sur la location d’équipements individuels, elle va beaucoup plus loin avec XL Cloud, puisque l’ensemble des passagers pourra se connecter en wifi au serveur situé dans l’avion et accéder à une offre complète de contenus et services depuis son smartphone, sa tablette ou son ordinateur portable.

XL Cloud sera avant tout une plateforme de divertissement. Films, séries TV, musique, jeux et presse seront ainsi accessibles en gate-to-gate, c’est-à-dire tout au long du vol, de l’embarquement au débarquement, y compris pendant les phases de décollage et d’atterrissage. Le catalogue fréquemment renouvelé (à chaque vol pour la presse) sera composé de contenus gratuits et d’une offre Premium, proposée à la demande. Entre deux programmes, les voyageurs pourront suivre le déroulement de leur vol et en apprendre plus, non seulement sur leur destination mais également sur les zones survolées. Des guides de voyage téléchargeables leur seront ainsi proposés en français et anglais.

Parallèlement à l’offre de divertissement, les passagers accèderont à une boutique en ligne. Ils pourront y commander des articles en duty free mais aussi y réserver des excursions, des visites ou encore un transfert entre l’aéroport et leur hôtel. Les paiements sécurisés seront effectués automatiquement une fois l’avion au sol, n’importe où dans le monde et sans frais pour le passager.

XL Airways rappelle qu’elle se différencie d’autres compagnies aériennes en s’affranchissant des contraintes liées aux écrans individuels classiques. « Si la grande majorité des passagers n’utilisent leur écran que pour regarder des films, ce n’est pas qu’une question de choix », explique Vincent Tomasoni, Responsable Marketing Produit d’XL Airways. « Un écran fixe, placé à une cinquantaine de centimètres devant vous, n’est pas adapté pour lire un magazine, jouer à un jeu ou naviguer sur une carte. Il n’est tout simplement pas fait pour ça. L’une des principales failles des systèmes d’écrans classiques réside dans les écrans eux-mêmes : ils sont extrêmement coûteux à installer, à entretenir et sont très rapidement obsolètes. La navigation tactile est souvent capricieuse et pas au niveau des smartphones d’aujourd’hui. En proposant aux voyageurs d’utiliser leurs propres appareils, nous évitons cette contrainte et nous pouvons nous concentrer sur la création et l’actualisation constante d’une plateforme simple, efficace et intuitive. Celle-ci est adaptée à chaque type d’appareil pour offrir aux utilisateurs une expérience familière et permettre une prise en main immédiate.»

Laurent Magnin, PDG de la compagnie, s’est félicité de l’arrivée de cette « composante essentielle de l’expérience de voyage ». « XL Cloud est une réponse à cette attente et s’inscrit tout à fait dans notre démarche de personnalisation du voyage. En proposant à la fois des contenus gratuits et d’autres payants, nous permettons à chacun de ne payer que ce qu’il consomme et tenons notre promesse : proposer les vols directs les plus abordables, repas, bagage et divertissement inclus », souligne-t-il.

L’installation à bord des trois Airbus A330 exploités par la compagnie est programmée entre octobre et décembre prochain. La mise en service s’effectuera dans la foulée, sous réserve de l’obtention des certifications nécessaires auprès du constructeur. XL Airways indique qu’elle « sera la première compagnie à embarquer les serveurs d’Immfly sur ce type d’avion gros porteur et la première compagnie française à proposer une offre de divertissement sans fil ».

http://www.air-journal.fr/2016-06-23-xl-airways-installe-le-wifi-dans-ses-airbus-a330-5165283.html

Commentaire(s)

  1. Boeing 777-300ER - 23 juin 2016 à 15 h 45 min
    Boeing 777-300ER
    Publié le 23 juin 2016

    En même temps, quand il n’y a pas d’IFE, ce système est indispensable surtout avec les nouvelles technologies qui permettent aux compagnies aériennes de proposer un divertissement sans frais pour elles.
    Maintenant, je pense que XL aurait dû aller plus loin en proposant le Wi-Fi à bord pour pouvoir bénéficier d’une offre encore plus large de divertissement qui ne nécessitent pas beaucoup de mémoire (Réseaux sociaux par exemple).
    Mais bon, c’est du low-cost, il ne faut pas rêver.

    P.S. Je ne dénigre pas le concept du low-cost, au contraire, c’est intéressant pour ceux qui veulent voyager loin à moindre frais.

  2. Publié le 23 juin 2016

    Existe t’il des études sur la nocivité des ondes en milieu fermé tel que peut l’être l’avion….
    Je pense à mes collègues. (Toutes compagnies confondues) , qui vont devoir se taper cela en plus( décalage horaire, radiations cosmiques , désinsectisation, vapeurs d’huile en cabine et maintenant les micro ondes du wifi……)
    Peut être dans 10 ou 20 ans , si quelqu’un ose …..
    Pnc ,métier à risque…..

    • Tah pataure
      Publié le 23 juin 2016

      Il suffit de vs en informer lors de visites médicales, appeler un médecin généraliste qui vs orientera vers un spé etc..
      Il existe des études, ttes indiquent officiellement qu’il n’y a aucune nocivité.
      Vs les trouverez sur le web

    • « décalage horaire, radiations cosmiques , désinsectisation, vapeurs d’huile en cabine et maintenant les micro ondes du wifi…… »
      Comment ça métier à risque ? Métier « ludique », oui!

       » Les pilotes de ligne et le personnel navigant des compagnies aériennes auraient deux fois plus de risques d’attraper un cancer de la peau que le reste de la population, selon une recherche publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) Dermatology. »
      Des résultats similaires concernant le cancer du sein voire des os…

      • Publié le 24 juin 2016

        Et ceux qui habitent aux Bahamas, ont 10 fois plus de risque de souffrir d’un cancer de la peau que ceux qui habitent à Paris… Et ceux qui habitent en Chine, ont 50 fois plus de mourir d’un cancer du poumon que ceux qui habitent dans les pays n’ayant pas un tel pourcentage de centrale à charbon… bref, du grand n’importe quoi. Rester couchés dans une chambre aveugle, vous ne risquerez strictement rien…

  3. Publié le 23 juin 2016

    Bravo trés belle initiative

  4. robert
    Publié le 23 juin 2016

    Bien ridicule de critiquer les IFE et de dire que leur système est meilleur.

    Toutes les compagnies Française proposent un IFE sauf XL…
    ok c’est une compagnie low cost, mais souvent les tarifs ne sont pas low cost, c’est bien ça le problème…

    Il va en falloir du débit et des ondes lorsque 200 passagers essayeront en même temps de regarder un film sur leur tablette/ordi…

  5. L’argumentaire est assez convaincant.
    Les écrans individuels sur les vols longs courriers n’ont rien d’indispensable, coûtent très cher (donc font augmenter le prix du billet), fatiguent les yeux.
    Il m’arrive de regarder des films sur un long courrier, mais c’est rare, et jamais avec le casque audio de très mauvaise qualité prêté aux passagers par la compagnie.

    À tarif égal, je préfère davantage d’espace entre les sièges, un repas de bonne qualité, et pas d’écran. Une prise USB me suffit pour écouter de la musique avec mon smartphone et mes écouteurs à réduction de bruit (un vrai plus en avion).

  6. Yan
    Publié le 24 juin 2016

    Mais il n y a pas de prise USB pour recharger son appareil donc il faut arriver à bord avec son équipement chargé à bloc pour tenir les 11/12 heures du CDG/LAX.

  7. Vincent 69
    Publié le 24 juin 2016

    Se sont les électosensibles qui vont être ravis !

  8. Publié le 24 juin 2016

    Et tu côté d’AF, ont en est encore au stade des « essais »… sur un malheureux 777…

    Bref, encore en retard en terme d’introduction de nouveaux services/produits déjà largement offerts (ou vendus) par la concurrence (LH, TK, BA, DL, AA, UA, SI, EM, etc., etc., etc., etc.)… La quasi totalité de la flotte DL est déjà équipée (Gogo inflight), et c’est un service offert sur Emirates, Turkish, etc. etc.

    Et bien évidemment, certains vont dire que c’est un produit inutile alors que toutes les compagnies l’installent. Elles sont probablement toutes « mazo ».

  9. Publié le 24 juin 2016

    Bonne idée d’XL Airways!

    A quand des liaisons XL Airways depuis le Canada (Montréal et Québec). La communauté française y est importante sans compter la proximité culturelle québecoise qui poussent ces derniers à choisir la France comme premier voyage en Europe. Y’a un marché!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum