Brexit : easyJet en faveur d’un marché unique du transport aérien

aj_easyjet a319 2

La low cost easyJet, qui a pris connaissance des résultats du référendum en faveur de la sortie du Royaume-Uni  de  l’Union  Européenne, s’est dite  « confiante »  sur  le  fait  que  ce  vote  n’aura  « pas d’impact conséquent » sur ses résultats et invoque le maintien du Royaume-Uni dans le marché unique du transport aérien européen.

EasyJet se montre confiante dans son communiqué du 24 juin en indiquant que le Brexit (sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne) d’aura pas d’impact ni sur sa stratégie ni sur sa capacité à générer une croissance en termes de résultats et de bénéfices. La low cost rappelle qu’elle « s’était préparée à cette éventualité jusqu’au vote référendaire » et qu’elle « a travaillé sur un certain nombre d’options qui lui permettront de continuer à voler dans tous ses marchés. »

« La priorité sera d’accélérer le dialogue entre le Royaume-Uni, les Etats Membres de l’Union Européenne et leurs régulateurs afin de garantir que le Royaume-Uni continuera à faire partie du  marché  unique  du  transport  aérien  européen.  Ceci  permettrait  aux  compagnies européennes  de  voler  librement  au  sein  du  Royaume-Uni  ainsi  qu’entre  l’Europe  et  le Royaume-Uni et aux compagnies aériennes du Royaume-Uni de voler librement en Europe, comme  aujourd’hui.  Ainsi,  les  voyageurs  pourront  continuer  de  profiter  de  tarifs  bas  et easyJet, comme les autres compagnies aériennes pourront continuer d’opérer comme elles le font aujourd’hui.

EasyJet  continuera  de  développer  d’autres  alternatives  lui  permettant  de  maintenir pleinement son activité et son réseau. EasyJet est convaincue que son réseau unique, sa position de leader dans le numérique, ses avantages de coûts et sa solidité financière lui permettront de mener à bien sa stratégie et de générer une croissance en termes de résultats et de bénéfices pour ses actionnaires ».

De son côté, Carolyn McCall, Directrice Générale d’easyJet croit en la force de « son business model » et en « sa capacité à mener sa stratégie avec succès et à générer des bénéfices ». « Nous avons adressé ce jour une lettre au gouvernement du Royaume-Uni ainsi qu’à la Commission Européenne afin de leur demander de faire du maintien du Royaume-Uni dans le marché unique du transport aérien européen une  priorité,  étant  donné  l’importance  de  cette  question  pour  le  commerce  et  les consommateurs », souligne la DG d’easyJet.

http://www.air-journal.fr/2016-06-24-brexit-easyjet-en-faveur-dun-marche-unique-du-transport-aerien-5165338.html

Commentaire(s)

  1. Oui en clair, les anglais vont vouloir garder les avantages de l’Europe quand ca leur est profitable… mais sans prendre les inconvenients qui vont avec….

    Un peu trop facile non?

    Mais le prire c’est qu’ils auront gain de cause…..

  2. Publié le 24 juin 2016

    Vu les circonstances j’espère que le RU ne fera plus parti du marché unique du transport aérien , on ne peut avoir le beurre , l’argent etc… Si Easyjet veut continuer de faire des vols intraeuropéens , elle devra se délocaliser dans un pays de l’UE et y payer ses impôts , elle pourrait éventuellement déménager en Ecosse en pariant sur sur une séparation puis une adhésion de cette dernière à l’ UE.
    Cela dit je suis néanmoins extrêmement déçu par le résultat du référendum.

  3. flyrelax
    Publié le 24 juin 2016

    Easyjet, compagnie de droit anglais**, va obligatoirement être impactée si de nouveaux traités de libre circulation ne sont pas signés entre l’ UK et les européens

    **elle conserve néanmoins, avec sa branche suisse (qui fait partie d’accords de libre échange) un fer au feu …

    Ryanair, compagnie irlandaise (donc communautaire malgré sa direction et ses capitaux américano israeliens) sera moins impactée en Europe…. sauf sur ses nombreuses liaisons au départ d’ UK, tant en vols interieurs  »anglais » qu’en vols intra-européens

  4. Pour moi,
    Publié le 24 juin 2016

    Ce serait NON…dans le domaine du monde aérien comme dans tous les autres, il faut assumer les conséquences de ses choix….

  5. un plus de 3000 h de vol - 24 juin 2016 à 16 h 23 min
    un plus de 3000 h de vol
    Publié le 24 juin 2016

    Et comme les Anglais(à la manière des Suisses non membres de l’UE et la Zone Euro) pourront continuer de voyager en France Europe sans Visas ….cela ne devrait pas beaucoup influer sur le flux de bretons consommateur de Bordeaux …à défaut de grenouilles …Ah ces British …(tous comme Thatcher à l’époque « I want y money back »)… « the butter , the butter’s money and the nice creamgirl »!

  6. fred06
    Publié le 24 juin 2016

    Beaucoup, dans les milieux autorisés, s’accordent à penser que dans une dizaine d’années le ciel mondial sera entièrement libéralisé!

  7. Pet
    Publié le 24 juin 2016

    Le résultat est sans appel: il aurait fallu limiter la casse des médias propriété de M.Murdoch, Australien, et penser aux conséquences plus tôt.
    Sorry, folks ! Bye bye !

  8. Je sus ravi de ce résultat les anglais reprennent enfin leurs souveraineté ! J’espère le même résultat pour le futur référendum de la France en 2017!

    • un plus de 3000 h de vol - 24 juin 2016 à 17 h 31 min
      un plus de 3000 h de vol
      Publié le 24 juin 2016

      Lamentable! Quel référendum en 2017? Mon fils , vous devriez changer d’école pour vous améliorer en orthographe et en stratégie géopolitique ….

  9. Publié le 24 juin 2016

    Ils essaient. Mais après avoir dit non, c’est quand même gonflé, le jour même, de demander à garder les régies dont ils bénéficiaient en étant dedans.
    Sans aller jusqu’à les punir, j’espère quand même que l’on va un peu leur durcir les rêgles

  10. Publié le 24 juin 2016

    de toutes façon ils sont cher voir plus cher que des compagnies nationales alors sa change rien.

  11. Bernard lyon
    Publié le 24 juin 2016

    J’espère qu’ils seront obligés d ouvrir une filiale en Europe, de surcroît de droit européen,leurs commentaires sont trop faciles…

  12. RichieRSA
    Publié le 24 juin 2016

    Les pleureuse sont toutes de sortie apres le referendum !!!! Les britanniques sont les champions du monde du double jeux et de vouloir le beurres et l’argent du beurre. Ils rester ferme face a cela et ne pas céder un pouce de terrain et ne faire aucune concession donc la seule réponse a Easy Jet est : « Sorry but no thank and go to hell !!!! »

  13. Ce fils de cdb af est vraiment le boute en train du forum

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum