Aeromexico, nouvelle compagnie à suspendre sa liaison vers Caracas

air-journal_aeromexico 737 MAX

Suite à la conjoncture économique difficile au Venezuela, Aeromexico a annoncé le 23 juin la suspension pour une durée indéfinie de ses vols vers le Venezuela.

Après la low cost brésilienne GOL, le premier groupe sud-american LATAM Airlines ou encore Lufthansa, c’est la compagnie mexicaine Aeromexico qui abandonne sa desserte du Venezuela, la destination de Caracas ayant disparu de son système de réservation sur Internet. Rappelons que le Venezuela traverse une très grave crise économique, aggravée par la chute des cours du pétrole dont dépend à 90 % le pays, ce qui contracte la demande de voyages aériens. En outre, les compagnies aériennes sont confrontées à a quasi impossibilité de rapatrier leurs revenus tirés de billets facturés en bolivars, la monnaie du Venezuela, en raison de la main mise du gouvernement sur la conversion des devises.

Rappelons qu’Alitalia a aussi interrompu en avril dernier sa liaison entre Rome-Fiumicino et Caracas, les Air Canada, Air Europa, Avianca, Copa Airlines, TAME ou American Airlines ayant soit fortement réduit leurs capacités vers le pays, soit carrément suspendu leurs vols.

Aeromexico qui assurait cette liaison depuis 5 ans a indiqué qu’elle s’engageait à rembourser les billets déjà réservés.

http://www.air-journal.fr/2016-06-25-aeromexico-nouvelle-compagnie-a-suspendre-sa-liaison-vers-caracas-5165370.html

Commentaire(s)

  1. Le Venezuela est vraiment dans une situation de crise… Le retrait de toutes ces compagnies n’augure rien de bon pour ce pays

  2. roupettesdelapin - 26 juin 2016 à 8 h 44 min
    roupettesdelapin
    Publié le 26 juin 2016

    Grâce à qui? Aux catins d’impérialistes en guerre contre le peuple bolivien.

  3. nordikcam
    Publié le 27 juin 2016

    Gouvernement irresponsable dirigé par un ancien chauffeur de bus ou de taxi…dans la lignée de Chavez qui avait tout misé sur le pétrole…et patatras. Caracas est la ville la plus violente que j’aurai rencontrée dans mes nombreux déplacements. Dommage pour cette société qui essaie de s’en sortir !

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter