Aéroport NDDL : un référendum pour débloquer la situation ?

air-journal_aeroport Notre Dame des Landes

C’est une première du genre en France, quelque 967 500 personnes inscrites sur les listes électorales de Loire Atlantique doivent se prononcer lors d’un référendum organisé ce dimanche sur le projet de transfert de l’aéroport de Nantes-Atlantique sur la commune de Notre-Dame-des-Landes.

La question posée est la suivante aux électeurs : « Êtes-vous favorable au projet de transfert de l’aéroport de Nantes-Atlantique sur la commune de Notre-Dame-des-Landes ?». Le résultat sera connu ce dimanche soir. En cas de victoire du oui, les travaux commenceront à l’automne. Et si le non l’emporte, le projet sera abandonné, a déclaré Manuel Valls à l’Assemblée nationale.

Ce scrutin, qui a valeur d’avis, ne nécessite pas 50 % de participation pour être validé. Ce qui n’est pas du goût à certaines associations partisanes du non ainsi qu’Europe Ecologie-Les Verts et le Parti de gauche qui dénoncent une « consultation illégitime », car de périmètre trop réduit, seuls les élus de Loire-Atlantique étant consultés. Ils ont averti qu’ils ne respecteront qu’un seul résultat : la victoire du « non ».

L’aéroport de Notre Dame des Landes, reconnu d’utilité publique en 2008, devait initialement prendre son envol en 2017 mais les travaux n’ont jamais démarré, gênés notamment par les Zadistes qui ont investi les lieux restés sauvages comme une « Zone à défendre ».

http://www.air-journal.fr/2016-06-26-aeroport-nddl-un-referendum-pour-debloquer-la-situation-5165396.html

Commentaire(s)

  1. Évidemment, on trouvera toujours des anti-démocrates pour critiquer la légitimité de cette consultation populaire. On connait le vocabulaire de ces arrogants pour qui la démocratie ne devrait s’appliquer que lorsqu’elle valide leurs volontés et leurs intérêts. Lorsque la démocratie disconvient à ces gens, ils vous parlent de « populisme » ou de « démagogie ». Eh bien non, la démocratie véritable, c’est la démocratie directe chaque fois que cela est possible.

    C’est tellement rare qu’on demande l’avis du peuple que je dis « bravo ».
    Quel que soit le résultat de ce vote, il devra être respecté.

  2. fcl
    Publié le 26 juin 2016

    La France est-elle encore une démocratie ? Comment justifier l’occupation du terrain par les « Zadistes » (au fait, sait-on qui ils sont ? de quoi vivent-ils ? ont-ils un métier, un emploi, une activité ou utilité sociale autre que destructrice ?), les violences, dégradations dans les centres-villes ? Comment accepter la faiblesse de l’état devant la brutalité d’une infime minorité qui décide pour la majorité ?
    S’il avait dû y avoir un référendum, celui-ci aurait dû avoir lieu il y a 10 ou 20 ans.
    Qu’un projet puisse être discuté, amendé, voire remis en cause, soit, mais de façon conforme aux règles de la démocratie. Mais les élus qui se sont prononcés de façon tout-à-fait officielle (combien de fois depuis 20 ans dans les enceintes municipales, régionales, départementales ?) sont désavoués par des individus qui n’ont aucun respect pour la démocratie, et dont les seules armes sont le squat, la destruction, et l’opposition bornée. L’état, faible comme jamais, ayant peur de ces opposants plus déterminés que lui, et incapable de faire reconnaître l’autorité du « vote », refile la patate chaude aux organisateurs d’un référendum, dont les résultats, de toutes façons, seront remis en cause par ceux qui l’ont perdu…

    • Belle illustration de ce que je décrivais plus haut: le refus de la démocratie au nom de fausses règles démocratiques.

      La démocratie véritable, c’est l’expression directe du peuple. La représentation n’a de légitimité que pratique, pour gérer les affaires courantes. La démocratie directe prime sur les décisions des élus, qui ne sont que des intermédiaires.

  3. Baron
    Publié le 26 juin 2016

    Espérons que ce projet débile ne voit jamais le jour…

  4. GLLOQ
    Publié le 26 juin 2016

    Je ne veux pas prendre parti pour les pour ou contre de ce projet.
    Ce qui me dérange est sur le plan technique la nature géologique du sous sol(marécageux) conduisant, d’après les spécialistes à un classement en catégorie D INTERDISANT la venue de gros porteurs (A380, B777 ,A350, peut être A330 ,B747). Comment accepter de payer 500Millions € si ce futur aéroport ne fonctionne qu’à moitié? Voir les normes relatifs au PCN (pavement classification number) et ACN (aircraft classification number). Ne pas oublier que l’actuel aéroport de St Nazaire est en catégorie D!
    Comment l’administration de tutelle a telle pu autant « fermer les yeux »?

  5. @shogun

    +100000!
    Tu a tout fait raison je pense la même chose que toi ! Malheureusement pour retrouver la démocratie en France il faudra attendre 2017 et faire le bon choix surtout .

    Tout le monde parle de monté du populisme dans de mauvais terme, alors que c’est de souverenisme le peuple veut retrouver ça souveraineté et suroît qu’ont l’écoute .

  6. juju
    Publié le 26 juin 2016

    Et bien je partage vos opinions messieurs .

  7. Publié le 26 juin 2016

    Je crois que la France devrait prendre exemple une fois encore sur la Suisse et pour deux raisons.

    La première est que l’aéroport de Genève est une piste unique et qu’elle accueille plus du triple de voyageurs que celui de Nantes.

    La deuxième raison est le système politique et démocratique de la Suisse qui est démocratie directe, le peuple en Suisse s’y exprime plusieurs fois par an sur divers sujet d’importance nationale, cantonale (départementale) et communale.
    Consulter le peuple n’est pas la panacée mais au moins elle donne une certaine légitimité au projet.

    Et je ne veux pas le rappeler mais même François Hollande l’a dit récemment lors de l’inauguration du Tunnel du Gothard «La France s’incline aujourd’hui devant la Suisse»

    Personnellement je ne trouve pas que ce projet est légitime, car c’est un aéroport avec peu de mouvements et qui même si il y avait l’ouverture de NDL il resterait le problème de l’usine Airbus. Sans parler d’un coût énorme, qui je ne sais pas, serait possible un jour de rentabiliser.

  8. Azad
    Publié le 26 juin 2016

    Projet suranné, inutile et nocif. Gigantisme centralisateur d’un autre âge.
    Nantes Atlantique peut encore prendre de la voilure, Rennes, fin prêt, attend son décollage et Angers Loire se désespère…
    J’espère que le NON l’emportera et que, mieux que « débloqué », ce projet sera définitivement enterré.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum