Air Canada reliera Montréal à San Juan, confirme ses CS300

air-journal_air canada A319

La compagnie aérienne Air Canada relancera cet hiver une liaison entre Montréal et San Juan à Puerto Rico. Elle a d’autre part finalisé sa commande de 45 Bombardier CS300 fermes plus 30 options.

Du 17 décembre 2016 au 22 avril 2017, la compagnie nationale canadienne proposera un vol tous les samedis entre Montréal-Pierre Elliott Trudeau et l’aéroport de San Juan-Luis Muñoz Marín, opéré en Airbus A319 pouvant accueillir 14 passagers en classe Affaires et 106 en Economie. Les départs sont programmés à 8h00 pour arriver à 13h45, les vols retour quittant Puerto Rico à 14h45 pour atterrir à 19h00. Air Canada sera sans concurrence sur cette route abandonnée en 2013.

Se félicitant de l’ouverture de cette ligne, le directeur des ventes Amériques du sud et Caraïbes de la compagnie de Star Alliance Alex Pittman a souligné qu’elle s’accompagnait de l’ajout d’une deuxième fréquence hebdomadaire entre Toronto et San Juan (le samedi en plus du dimanche dès le 19 novembre en A321), « soit une augmentation de capacité de 165% par rapport à l’année dernière » vers la capitale portoricaine. « Cela reflète la popularité de Puerto Rico parmi les voyageurs canadiens, tout en offrant plus de possibilités aux voyageurs de Puerto Rico d’accéder à notre réseau international ou intérieur via nos deux hubs », a-t-il ajouté.

air-journal_Air Canada CS300Air Canada a d’autre part confirmé mardi avoir finalisé avec Bombardier la commande ferme de 45 CS300 et les options sur 30 avions supplémentaires, suite à la lettre d’intention signée en février. Les livraisons devraient débuter à la fin de 2019 et se prolonger jusqu’en 2022. Au prix courant, la commande ferme de 45 appareils CS300 est évaluée à environ 3,8 milliards $US (6,3 milliards $US si Air Canada exerçait toutes ses 30 options). Les droits de conversion pour des CS100, mentionnés initialement, ne sont pas évoqués. « Au cours des dernières années, nous avons travaillé à nous transformer pour rehausser notre compétitivité et la satisfaction de notre clientèle afin de mieux nous positionner en vue de la croissance et d’une réussite soutenue. La finalisation de la commande d’avions CS300 est un élément clé de la stratégie d’Air Canada visant à construire l’une des flottes les plus jeunes et les plus éco-énergétiques du monde », a déclaré le PDG d’Air Canada Calin Rovinescu dans un communiqué. « Cette commande contribuera également à établir une centre d’excellence pour la maintenance des avions CSeries au Québec. Après une évaluation rigoureuse de ses capacités, nous sommes convaincus que l’autonomie exceptionnelle, les caractéristiques économiques supérieures et la capacité assise optimale des avions CSeries procureront une excellente expérience aux passagers et soutiendront fortement nos plans d’expansion du réseau et des liaisons directes sur les marchés canadiens et transfrontaliers », a-t-il ajouté.

Alain Bellemare, président et chef de la direction de Bombardier Inc., insiste sur le fait que cette commande « représente un engagement clair envers l’industrie aéronautique canadienne et contribuera à soutenir des milliers d’emplois liés aux avions CSeries », tout en constituant « un important catalyseur pour des intérêts renouvelés et les commandes subséquentes ». Rappelons que l’entrée en service du premier CSeries, le CS100 chez Swiss, est prévue le 15 juillet entre Zurich et Paris.

http://www.air-journal.fr/2016-06-29-air-canada-reliera-montreal-a-san-juan-confirme-ses-cs300-5165579.html

Commentaire(s)

  1. LSO
    Publié le 29 juin 2016

    j’ai booké le LX638, je ferai un FR sur AJ avec l’accord de la direction 🙂

  2. Une des bonnes blagues du matin! Comme Air Canada pensent que les Porto Ricain vont utiliser Air Canada pour accéder à leur réseau international? Notre propre réseau américain fonctionne bien mieux!

    • Pierre
      Publié le 29 juin 2016

      Bien mieux? Je crois que c’est plutôt vous le comique!
      Lorsque tombe 20cm de neige c’est la pagaille monstre à LGA, JFK, EWR, PHL, BOS, IAD, DCA, ORD, et ainsi de suite, causant des heures voir des jours de retards et complications.
      Ici, à Montréal, 20cm sont dégagés en moins d’une heure, les avions ne passent que 15min au dégivrage et résultat, il n’y a pas de retard monstre à l’arrivée.
      Les Puerto Ricains seront donc ravis d’atteindre leur destination sans retard l’hiver en passant par le Canada.

    • Realvision
      Publié le 29 juin 2016

      De un, c’est une destination prisée par les croisiéristes canadiens qui dépenseront des sous aux États-Unis. Un peu de respect pour ces touristes qui vont dépenser leurs sous dans un Porto Rico en plein gouffre financier.
      De deux, c’est une destination saisonnière qui n’a pas pour but d’attirer des portoricains sans un sou…

  3. Publié le 29 juin 2016

    Il y a une erreur dans l’article. On parle de 35 commandes fermes pour la CSeries dans le premier paragraphe et ensuite de 45 commandes fermes dans le quatrième. La commande est bel et bien de 45 CS300 ferme.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter