Brexit : easyJet cherche un certificat de transporteur au sein de l’UE

aj_easyjet a319

Conséquences du Brexit : la low cost britannique easyJet a annoncé avoir lancé des démarches officielles pour obtenir un certificat de transporteur aérien (CTA) dans un pays européen et lui permettre de continuer son activité de transporteur comme aujourd’hui, soit sans restrictions au sein de l’Union européenne.

EasyJet est une des premières victimes du Brexit avec des actions en chute de près d’un quart de leur valeur depuis le vote du référendum. Elle se devait de réagir vite et a annoncé vendredi son intention d’obtenir un CTA européen -elle possède aujourd’hui un CTA par la Grande-Bretagne et un autre par la Suisse. Les pourparlers informels ont été engagés avant les résultats du référendum et le « processus formel » est désormais lancé, indique easyJet, qui ne précise pas le (ou les) pays européens concerné(s).

Le but pour elle est de pouvoir continuer à bénéficier d’un accès sans limites au ciel européen. Elle ne songe pas à délocaliser sa bas de Londres Luton. « Jusqu’à ce que le résultat des négociations Royaume-Uni/UE soit plus claires, EasyJet n’a pas besoin de mettre en oeuvre d’autres changements structurels ou opérationnels », indique la compagnie. Mais certains médias britanniques en doutent… Ainsi, selon la la chaîne de télévision Sky News, « la directrice générale d’easyJet Carolyn McCall a indiqué lors de réunions privées cette semaine qu’un déménagement du siège légal hors du Royaume-Uni était quasi inévitable à la suite du résultat du référendum ». Ce qui ne signifierait pas forcément une délocalisation massive des emplois en Grande-Bretagne, puisque toujours selon Sky News, l’activité au Royaume-Uni serait gérée par une filiale d’une nouvelle entité légale créée dans l’Union européenne.

http://www.air-journal.fr/2016-07-02-brexit-easyjet-cherche-a-un-certificat-de-transporteur-au-sein-de-lue-5165740.html

Commentaire(s)

  1. Tout avoir en mémoire... - 2 juillet 2016 à 14 h 08 min
    Tout avoir en mémoire...
    Publié le 2 juillet 2016

    Je lis souvent ici que EasyJet pourra s’appuyer sur sa filiale suisse pour continuer à opérer dans l’UE si elle a des problèmes avec la situation de la maison mère britannique…Rien n’est moins sûr:

    Il y a quelques temps les Suisses par votation ont ma,daté leur gouvernement pour suspendre la libre circulation des travailleurs européens de l’UE sur son territoire…Or, comme pour la GB, ceci fait parti d’un deal négocié comme un tout en son temps, permettant l’accès pour la Suisse au marché libre européen…L’UE ne veut pas accepter une limitation de cette libre circulation des Européens en Suisse et menace la Suisse de dénoncer les accords globaux si le gouvernement applique ce que son peuple lui a demandé…
    Vous pensez bien que maintenant , avec le Brexit en cours, l’UE sera encore moins encline à accepter toute dérogation pour la suisse…
    Aussi il n’est pas certain que l’accès de la Suisse au marché unique continue dans le futur…mais s’il doit s’arrêter, s’arrêtera aussi l’accès pour la Suisse au marché unique aérien européen…dons, aussi bien Swiss que Easyjet-Suisse seraient de nouveau soumises toutes les deux au régime des accords limitatifs de fréquences, aéroports de desserte et tarification des billets réglementée…
    Comme ce qui pourrait advenir demain pour IAG ( branche BA), Ryanair ( éventuelle branche IK à venir) ,Flybe, Easy ( branche UK) et d’autres….

    C’est pourquoi Easy aujourd’hui ses cherche un autre pays européen d’accueil…

  2. Ils vont décentraliser leur Siège en Irlande, ils en parlaient déjà avant le Brexit, pourquoi ne pas le faire maintenant, ce n’est du moins que l’une des options sérieuses.
    Vous vous imaginez bien que toutes les entreprises britanniques de cette importance (aériennes ou autres) ont des stratégies d’avenir bien « huilées ». Vous croyez vraiment que Shell ou la
    Lloyd sont maintenant en difficulté par exemple?
    Si vous vous imaginez que les Business Mans et autres investisseurs Britanniques sont « perdus », ou vous êtes bien naïfs….ou pire!!!
    Seul Fils de Troll peut imaginer que toutes les Compagnies Britanniques ont vocation à être rapidement à l’agonie au profit de qui vous savez.

  3. Sans surprise Carolyn active le plan B, ce que tout dirigeant responsable aurait fait. Sachant q’elle n’a pas de préférence « nationale » (rien à voir avec le discours haineux de qui vous savez), il est probable que la demande à été faite auprès de l’état offrant la fiscalité la plus intéressante. A ce petit jeu je parierais volontiers sur l’Irlande (même si l’activité y est minoritaire, l’essentiel étant de pouvoir immatriculer les avions autrement que G-….). Autre avantage, le pays est anglophone.
    Les paris sont ouverts.
    A noter que si EZY a officiellement annoncé l’activation de ce plan B, il est certain que des centaines d’entreprises (en particulier dans la finance) ont entrepris les mêmes démarches sans pour autant le dire.

  4. Quel discours haineux ? Moi je trouve que c’est des discours de bon sens et de réalité !

    • Ce sont au lieu de c’est… À part ça l’orthographe s’améliore, it’s very nice guys. Allez on espère un post sans faute dans quelques temps, comme j’espère que l’Islande gagnera contre la France. 😂😂. Au fait, votre discours vous vous le gardez, parce qu’en début de Terminale Pro Aéro je pense – sincèrement – que j’avais une meilleure moyenne que vous ( en français… et aussi dans toutes les matières ) alors que je n’étais pas encore français à l’époque ( et du coup selon votre logique xénophobe je n’avais pas à travailler en France … même si mes parents payent des impôts ici ). Au fait j’ai un ami en Tle Pro dans le même lycée que le mien qui est réfugié politique avec une nationalité guère attrayante ( Érythrée ) et qui réussit plutôt bien dans son cursus. Oh s++t votre idéologie tombe à l’eau … @+ Guignol …

      Conclusion : Vous êtes immature.

  5. Nono le mecano
    Publié le 2 juillet 2016

    @INUKSHUK
    L’Irlande faisant partie du royaume uni, elle ne devrait pas aussi sortir de l’Europe?
    Sinon moi je parie sur le Luxembourg…
    Une dernière question: Easy Jet devrait donc être amenée à immatriculer ses avions s dans son pays hôte alors?

  6. flyrelax
    Publié le 2 juillet 2016

    L’Irlande ne fait en aucun cas partie du Royaume Uni (ils se sont largement battus pour cela) la Republique d’ Irlande (Eire) est on ne peut plus indépendante

    l’ Irlande du Nord, par contre, est partie de l’ UK

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum