EasyJet : un Nantes – Milan cet hiver

air-journal_easyJet_A320_250th

La compagnie aérienne low cost easyJet lancera cet hiver une nouvelle liaison entre Nantes et Milan, sa huitième nouveauté en France annoncée en une semaine. Elle a d’autre part inauguré un ManchesterGibraltar, portant à trois ses lignes vers l’enclave au sud de l’Espagne.

A partir du 30 octobre 2016, la spécialiste britannique du vol pas cher proposera cinq vols par semaine entre Nantes-Atlantique et l’aéroport de Milan-Malpensa, opérés dans les habituels monocouloirs Airbus. Les départs sont programmés tous les jours sauf mardi et samedi à des horaires variables, les appareils décollant d’Italie généralement le matin. EasyJet sera en concurrence sur cette route avec HOP! Air France.

Milan sera la onzième destination proposée par la low cost à Nantes, après Bristol (désormais ouverte toute l’année), Lisbonne, Genève, Liverpool, Londres-Gatwick, Porto, et en France Nice, Toulouse, Lyon et Bâle-Mulhouse. Selon le communiqué d’easyJet, elle a transporté 20% de voyageurs d’affaires depuis et vers l’aéroport Atlantique en 2015, et cette nouvelle ligne sera « un véritable atout pour les voyages d’affaires », Milan s’ajoutant à la liste des pôles économiques européens tels que Genève et Londres desservis en direct. Le cap des 3 millions de passagers à Nantes a été franchi en janvier.

François Bacchetta, Directeur Général d’easyJet pour la France, rappelle qu’easyJet prévoit à Nantes « une augmentation de sa capacité de +17% pour 2016. Ainsi, le lancement de la nouvelle ligne Nantes – Milan prend tout son sens et promet de satisfaire voyageurs business et loisirs. Les Nantais peuvent aujourd’hui bénéficier d’un large choix de destinations tant en France qu’à travers l’Europe grâce à easyJet ».

air-journal_easyJet GibraltarAu Royaume-Uni, easyJet a inauguré dimanche sa troisième ligne vers Gibraltar, avec deux rotations hebdomadaires en A320 au départ de Manchester (mercredi et dimanche), sur lesquelles elle espère transporter 30.000 passagers par an face à la concurrence de Monarch Airlines. Le Rocher est déjà desservi au départ de Londres-Gatwick et de Bristol par la low cost. Elle a d’autre part porté à 45 le nombre de routes opérées depuis sa base de Manchester, y compris deux autres nouveautés, Turin et Las Palmas, et cinq villes françaises (Bâle-Mulhouse, Marseille, Paris-CDG et en été Lyon et Bastia). EasyJet base onze Airbus dans l’aéroport mancunien, où elle a transporté 2,6 millions de passagers l’année dernière.

Rappelons que l’aéroport de Gibraltar accueille deux autres compagnies, British Airways (Londres-Heathrow) et Royal Air Maroc Express (Casablanca, Tanger).

http://www.air-journal.fr/2016-07-06-easyjet-un-nantes-milan-cet-hiver-5165893.html

Commentaire(s)

  1. Bob
    Publié le 6 juillet 2016

    Malgré le Brexit, EasyJet continue de se développer.

    Les tocards, eux, regardent le train passer avec un sourire béat. « Cool les gars, on prendra le suivant… et puis pourquoi pas celui d’après ? »

  2. Excellente nouvelle ! 🙂
    En espérant qu’EasyJet ne va pas faire fuir Air France sur cet axe..

  3. Publié le 6 juillet 2016

    c’est quand que hop se positionne sur un Londres bordeaux???? Ou un manchester dublin??? Easyjet fait bien des Toulouse paris ils attendent quoi?

    • Peut être attendent ils... - 6 juillet 2016 à 17 h 45 min
      Peut être attendent ils...
      Publié le 6 juillet 2016

      * de terminer leur plan de retour dans le vert question fan es ( prevu pour le bilan 2017 je crois )
      * d’avoir des appareils en nombre plus important ( tout ceux d’aujourd’hui sont tres employés, donc ouvrir de nouvelles lignes supposerait d’en fermer d’autres pour récupérer les avions…), ce qui suppose d’en acheter ( assez rapide si on s’adresse au marché de l’occasion, mais qui prend du temps si on achète du neuf compte tenu des délais de livraison)
      * d’avoir une stratégie d’expansion précisément définie pour ne pas faire tout et n’importe quoi sans rime ni raison…mais une telle tarte gîte expansionniste hors France ne peut être conçue hors Air France…qui elle meme a d’autres chats à fouetter dans l’immédiat.

    • Manchester Dublin c’est fait pour Transavia éventuellement, pas hop

      Pour Londres, c’est assez compliqué : Heathrow est full niveau slots (ils sont très chers), Gatwick bien desservi en France avec easyJet et BA, Luton Stansted et Southend trop loin pour hop (easyJet et Ryanair suffisent), il ne reste donc que Londres City pour hop, pratique avec ses petits avions… Mais sur cet aéroport, il faut une qualification pilote spéciale pour avoir le droit de s’y poser, ce qui poserait des problèmes de gestion du personnel.

      Il y a suffisament de pays en Europe pour ne pas qu’hop perde du temps sur Londres déjà suffisamment desservie par tout le monde.

      Le développement peut se faire ailleurs : Luxembourg, Allemagne, Italie, etc

  4. Bertlondon
    Publié le 7 juillet 2016

    Très bonne nouvelle ce Nantes Milan en concurrence avec AF. Je suis convaincu qu’il y a encore un gros potentiel à Nantes dans l’ouverture ou le développement de ce type de lignes vers les métropoles d’affaires en Europe et vers les hubs. Manque encore Zurich, Istanbul ou encore Vienne qui sont toutes les 3 des hubs très intéressants. L’aéroport a-t’il des projets sur ces destinations ?

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter