Lufthansa trouve un accord avec ses PNC

air-journal_Lufthansa PNC pilote equipage

La compagnie aérienne Lufthansa et le syndicat UFO d’hôtesses de l’air et stewards ont annoncé une série d’accords portant sur les salaires et les conditions de retraites, après des années de conflit. En échange de la promesse qu’il n’y aura plus de grève de PNC d’ici 2023.

Le médiateur Matthias Platzeck a mis six mois pour trouver un terrain d’entente entre la compagnie nationale allemande et ses PNC : les deux parties ont annoncé le 5 juillet 2016 à Berlin s’être engagées pour trois ans et demi sur un accord salarial, les 19.000 employés de cabine de Lufthansa devant recevoir une augmentation de 1%  dès le 1er octobre prochain, et une autre de 2% à compter du 1er janvier 2018. Cet accord est valable jusqu’au 30 juin 2019. Côté retraites, les PNC seront désormais traités comme les 33.000 employés au sol (pour lesquels le syndicat Verdi avait signé en novembre). L’accord valable jusqu’en 2023 prévoit que Lufthansa versera l’équivalent de 5,2% du salaire sur un fonds de retraite au lieu de garantir un versement fixe. Il sera toujours possible aux hôtesses de l’air et stewards de partir à la retraite à 55 ans. En revanche les nouveaux PNC ne recevront aucun de ces bénéfices pendant les cinq premières années de carrière, sauf s’ils ont suivi une formation de niveau Bac durant 18 mois ; cette formation restera obligatoire s’ils veulent en bénéficier après cinq ans dans l’entreprise. Cet accord collectif est valable jusqu’en 2023.

Lufthansa s’engage d’autre part à ne procéder à aucun licenciement d’ici 2021 chez les PNC, après avoir annoncé en janvier dernier le recrutement de 1400 nouveaux employés. Et elle bloquera jusqu’à 2023 la possibilité d’employé du « personnel extérieur » dans ses cabines. La compagnie de Star Alliance et UFO ont également mis en place une série de mécanismes de résolution de conflit jusqu’à 2023 : elle peut par exemple faire intervenir le médiateur dès l’annonce d’une grève générale, transformant ainsi un possible conflit social en processus de médiation obligatoire.

En échange, Lufthansa et le syndicat se sont mis d’accord sur un objectif de baisse de 10% du coût de l’heure de vol des PNC, par rapport au projet actuel de développement qui prévoit déjà des contrats adaptés à la saisonnalité des vols.

« Conclure un accord global et s’assurer que le personnel de cabine n’aura plus besoin de faire grève pendant les années à venir est incroyablement important pour Lufthansa et ses employés », déclare dans un communiqué la Directrice des ressources humaines Bettina Volkens. Le nouveau système de retraite est nommé en particulier comme « une étape importante pour protéger le futur de la compagnie » par la dirigeante, qui souligne aussi le bienfait de négociations menées « loin des yeux du public » ces six derniers mois.

Cet accord met fin à un conflit entre Lufthansa et ses PNC qui avait débuté en 2013 avec la volonté de la direction de supprimer le régime de départ à la retraite anticipé ; il avait culminé en novembre dernier avec la plus longue grève de son histoire, qui avait entrainé l’annulation de près de 4700 vols – affectant plus d’un demi-million de passagers. La compagnie doit désormais négocier avec ses pilotes

http://www.air-journal.fr/2016-07-07-lufthansa-trouve-un-accord-avec-ses-pnc-5165946.html

Commentaire(s)

  1. JUAN TRIPPE
    Publié le 7 juillet 2016

    La retraite à 55 ans !!! Pourquoi pas des postes « cool » au sol après 55 ans ?

    • Peut-être qu’il n’y en a pas à offrir…
      Et d’ailleurs, c’est quoi les « postes « cool » au sol »?

    • Principalement... - 7 juillet 2016 à 12 h 58 min
      Principalement...
      Publié le 7 juillet 2016

      Principalement parce que les PN ne savent rien faire de productif dans une fonction sol ( normal, ce n’était pas leur fonction!) sans le faire de longues et coûteuses formation…mais meme une fois cela fait, ils n’ont aucune expérience de terrain..donc: à 55 ans, début d’une longue période de formation suivie d’un apprentissage- pratique tout aussi long…tout ça pour des gens qui travaillerons au mieux deux, trois quatre ou cinq ans dans leur nouvelle activite…avant la retraite définitive…..
      Et si arrivez à faire cela, alors en tant qu’employeur vous vous créez vous meme un gros probleme: tout ces PN viendront prendre des postes sol destinés à l’évolution de carrière des personnels sols, bien plus compétents que ces ex-PN…,en leur passant devant, et donc en les freinant ou bloquant dans leurs propres vies professionnelles…gros probleme de facteur humain en vue, mécontentement du PS en vue…et quid de l’intégration de ces ex-PN au sein des équipes PS….rien d’évident à ce que cela se passe bien….

      Moi, je ne tenterais même pas l’aventure!!!!

      • « tout ces PN viendront prendre des postes sol destinés à l’évolution de carrière des personnels sols, bien plus compétents que ces ex-PN »

        Compétents ? Compétents à quoi ? A passer le plus de temps possible à la machine à café ? A faire croire que l’on se trouve dans les locaux de l’Entreprise alors qu’on fait du shopping à l’IKEA d’à côté ( sans avoir debadgé of course ) A faire des coupures repas de 3Heures ?
        Pour tout ça, c’est certain que le Personnel Sol des bureaux affiche plus que de la compétence : à ce niveau là, c’est du talent.

        • Il va sans dire que ces pratiques connues de tous concernent le personnel Sol de notre Compagnie Nationale. Il serait surprenant qu’il en soit de même chez Lufthansa.

        • Principalement... - 7 juillet 2016 à 14 h 17 min
          Principalement...
          Publié le 7 juillet 2016

          FLO DR400:
          Vous êtes sans doute tres compétente dans votre fonction de PNT- DR400, voire de PN en general, mais êtes vous certaine de savoir gérer des élaborations ou des suivis planning PN par exemple, ou bien toutes les procédures informatiques ( entre autre..) et réglementation sur les réclamations et indemnisations bagages…Quelle savoir faire avez vous pour gérer les dossiers clients Flying Blue?? Quelle compétences pour les prises en charge passagers ,hébergement ou re-routing en cas d’IRGAV….quelle connaissances sur les devis poids/ équilibrage avion ou sur les méthodes de chargement….quelles expérience sur la réglementation sanitaire pour la préparation des plateaux repas ( je ne parle pas du rechauffage et de la distribution à bord qui sont probablement votre domaine d’activité…)….
          Ne prenez donc pas la mouche pour un oui ou pour un non…mais surtout pour rien…
          Connaître les limites de ses compétences est l’un des points de base es facteurs humains…vous en souvenez vous?… Et c’est un ancien PNC qui vous le dit.

          •  » gérer des élaborations ou des suivis planning PN par exemple, ou bien toutes les procédures informatiques  » Parlons en…quand on voit comment les procédures informatiques sont gérées chez AF et le service proprement minable qu’elles rendent au « final user » que nous sommes, on en vient à se dire que ce serait sans doute souhaitable que ces services soient sous traités chez des gens plus compétents.

  2. onpeut dire qu’il y a eu des efforts des 2 cotés, reste a voir si en France on ira dans ce sens. Pour le moment c’est vraiment tout l’inverse.

  3. LSO
    Publié le 7 juillet 2016

    JMJ n’a d’autre choix que de plier face aux revendications des PNC.

  4. On reve d’un esprit pragmatique comme cela chez les syndicats de AF……. mais ça reste malheureusement un reve 🙂

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum