Finnair : wifi sur tout le long-courrier en 2017

air-journal_Finnair A330 new

La compagnie aérienne Finnair va compléter en mai prochain l’installation du wifi sur tous ses avions long-courrier, un processus débuté fin 2016 dans les Airbus A350-900.

La compagnie nationale de Finlande basée à l’aéroport d’Helsinki-Vantaa précise dans un communiqué du 8 juillet 2016 que l’installation du wifi en bande Ku dans ses Airbus A330-300 débutera en octobre, et devrait être terminée en mai 2017. Toute sa flotte long-courrier en sera alors équipée, la vice-présidente de Finnair au développement de l’expérience client Piia Kahru rappelant qu’au travers du portail Nordic Sky, les passagers ont accès en plus d’internet « à une large offre de divertissement embarqué, de shopping, d’informations en temps réel et autres services ». Elle opère huit A330-300 tri-classes, ainsi que 6 des 19 A350-900 commandés et encore quatre A340-300 (remplacés d’ici fin 2017 par les A350).

L’accès à internet à bord des avions de la compagnie de l’alliance Oneworld est gratuit pour les passagers de classe Affaires, les membres Gold et Platinium de son programme de fidélité, et les membres Sapphire et Emerald du programme de l’alliance. En classe Economie, les passagers peuvent acquérir l’accès à internet pour 5 euros de l’heure, ou pour 15 euros pour toute la durée du vol. Comme dans les A350, c’est Panasonic qui fournit le système.

Sur les six premiers mois de l’année, le trafic de Finnair a progressé de +7,6% à 5,27 millions de passagers, avec un coefficient d’occupation en léger recul à 78,1% (- 0,4 point). L’Europe gagne +5,5% à 3,17 millions (occupation 77,1%), l’Atlantique nord +23,4% (occupation 79,6%) et l’Asie +4,5% à 852.700 passagers (occupation 79,6%) ; les routes intérieures affichent un trafic en hausse de +15,1% à 1,111 million de passagers (occupation à 69,4%). Finnair souligne en outre pour le seul mois de juin une forte croissance du long-courrier et en particulier vers l’Asie, la croissance du trafic de 10,6% étant due à l’ouverture de routes vers Guangzhou et Fukuoka. La proportion du long-courrier dans son activité est ainsi passée de 52% à 56%, mais le directeur financier CFO Pekka Vähähyyppä précise que la recette unitaire au deuxième trimestre est en baisse tant sur l’Asie que sur l’Amérique du nord (stable sur les liaisons intérieures, en légère hausse en Europe).

http://www.air-journal.fr/2016-07-11-finnair-wifi-sur-tout-le-long-courrier-en-2017-5166151.html

Commentaire(s)

  1. Hello

    BA, IT, LH, Turkish, DL, AA, United, Emirates, Etihad… on en passe et des meilleurs. Toutes (ou presque) se sont mis au WiFi à bord (payant ou même gratuit), sur les longs-courriers et même pour certaines compagnies aériennes sur les moyens-courriers (Alitalia, LH, etc.).

    Certains pensent encore que les compagnies aériennes investissent des millions pour équiper leur flotte sans raison valable (ben voyons… elles sont toutes stupides et ne font pas d’étude de marché)… No comment.

    Et dans cette très grande majorité de compagnies qui s’y sont mises (pour certaines à l’avant garde des innovations depuis plus de 10 ans, Delta ayant une flotte de plus de 300 appareils déjà équipée), on trouve bien évidemment Air France, toujours en retard qui n’en est qu’aux stades des « essais »…

    On croit rêver! Mais non on ne rêve pas… on trouve éternellement Air France, en retard sur tous les produits et services offerts aux passagers. Air France – qui a bien mis plus de 7 ans de réflexion et d’errances pour, enfin, installer (au compte goutte) un siège couchette à 180° pour ses passagers Business – va probablement attendre le dégèle pour se décider à équiper (probablement à raison d’un avion tous les 6 mois) ses appareils du WiFi à bord. Autre exemple, navrant, dans la « refonte » des cabines de la flotte 320/319, aucun des sièges n’est équipé de prises (électriques ou USB). LOT Polish Airline, elle, s’y met sur toute sa flotte de Boeing 737… On va arrêter la les exemples très défavorables à Air France.

    Pour info, de l’avis de tous les PNC, le WiFi (qui contrairement au téléphone à bord est totalement sans nuisance) est un élément supplémentaire à la quiétude de la cabine, participant utilement à occuper les passagers avec une nouvelle offre. Un passager occupé, est un passager content et par définition plus « gérable ».

    Bref, il est navrant de constater au sein d’Air France cette sclérose, cet attentisme, cette lenteur dans l’évolution, les nouveaux produits et les innovations.

    Tout cela est assez représentatif d’un esprit « passéiste » d’une compagnie aérienne engluée dans son administration et ses personnels (« décideurs » – on a des doutes – ou non) en retard de plusieurs « guerres » commerciales, incapable d’agir ou de réagir.

    Quant à anticiper, on ne va pas leur en demander trop…

    • C’est fatiguant, cette rengaine anti Air France totalement débile… Pas une once d’honnêteté intellectuelle dans ces jugements outranciers. On sélectionne soigneusement ses exemples en vue de justifier a posteriori son parti pris, et on écarte les autres, sans oublier au passages les généralisations abusives.

      Présenter Delta comme une compagnie à la pointe de l’innovation est un exemple significatif, s’agissant d’une compagnie équipée en grande partie de vieux coucous hors d’âge (Boeing 717 ou 757, MD88, MD90…), servant de la malbouffe qui rend obèse en guise de repas.

      Le wifi à bord, je m’en fous complètement. Un gadget qui n’est indispensable qu’aux névrosés incapables de déconnecter quelques heures.

      • Rigolo

        Au royaume des aveugles les borgnes sont rois. Delta est probablement la compagnie aérienne qui a lancé le plus d’innovations.
        Equipper 300 avions d’un « gadget », « ben voyons ».
        Qu’importe l’avion si le produit offert est de dernière génération. Un vieux 747 très bien équipé convient très bien à tous les passagers.
        Enfin « last but not least », Delta est la compagnie aérienne la plus « profitable » de la planete. Elle a engrangé des bénéfices qui lui ont permit de verser à ses employés cette année un 13ème, un 14ème et un demi 15ème mois.
        Bref Delta fait rêver, en terme de management, et Air France ferrait bien de s’en inspirer.

      • Geny

        Comment peut-on dire que le WIFI est un gadget… C’est bien plus utile que le téléphone à bord dont AF avait d’ailleurs équipé ses avions.

        Que les passagers regardent un film ou surfent sur le net ne me pose aucun problème. C’est un divertissement de plus, et cela peut être bien utile pour ceux qui veulent expédier des mails.
        Bref, si autant de compagnies aériennes y investissent c’est qu’il doit y avoir une bonne raison…

      • gav

        Dire qu’Air France est en retard sur la concurrence en terme de produit n’est pas une « rengaine anti air france », c’est un FAIT. Cela s’appelle du bench marking.

        « Jugement outrancier »… en quoi est-ce « outrancier »??? N’importe quoi…

        Bref, ici on ne peut plus rien dire, ni faire de comparaison sans se faire injurier. Il paraît qu’il n’y a que la vérité qui blesse…

        Une chose est sur, quand je peux, j’évite Air France, et je m’en porte pas si mal.

        Parlons de FAITS, le programme de fidélisation d’Air France n’a PLUS AUCUN INTERET et j’arrête donc. Je ne parle même pas des autres sujets évoqués par les précédents commentateurs, car tout est vrai. Il s’agit de FAITS. Point barre, n’en déplaise à des « petits nerveux »…

        Bon vol à tous.

  2. Hclaudepie

    @ Hello : votre exepmple est tristement exact !
    On ne peut pas jouer le corporatisme à fond, parler à ses syndicats et anticiper.
    Et c’est dommage, car dans l’ensemble AF n’est pas une si mauvaise compagnie que ça !

    • Air France est une « énorme » machine avec encore beaucoup de « couches ». Il faudrait faire comme pour l’éducation nationale: « dégraisser le mammouth ».

      Cette société ne fait aucun « bench marking », ne récupère aucune bonne idée de la concurrence. Toujours suiveuse. Suiveuse s’agissant de la gestion des personnels, suiveuse s’agissant des innovations produits (pourtant il existe des salons spécialisés où il suffit de faire son « shopping » et d’importer les meilleurs idées).

      A tous les niveaux, ce sont des « petits esprits étriqués ». Les cadres n’inventent strictement rien. Quand on voit ce que les chefs de produits ont été « pondre » s’agissant de l’aménagement de la flotte des 380, on se demande pourquoi on les paie… Le pont supérieur est équipé d’un espace avec trois micro-écrans où l’on est censé visionner des images d’art… même pas un siège pour s’asseoir… Un espace totalement inutile et inutilisé… MAIS QUI A ETE PONDRE UN TRUC PAREIL ET QUI L’A VALIDE? quand on sait ce que coute l’espace dans un avion.

      Le produit Première dans ces mêmes avions (fleuron de la flotte) date de plus de 8 ans. Je n’ai jamais vu un écran aussi petit en première…

      Il aura fallu au bas mot une dizaine d’année pour introduire la nouvelle classe business, après 5 générations (oui, vous avez bien lu, CINQ générations de sièges toboggan décriés par les passagers).

      Pas de WiFi, pas de possibilité de surclassement moyennant finance à l’embarquement voire même dans l’avion (alors que les compagnies aérienne américaine l’offre depuis 10 ans et même la compagnie soeur KLM) ce qui permet de gagner un peu plus d’argent sur chaque vol, un siège Premium Economie que visiblement aucun cadre d’Air France n’a utilisé (il est juste injouable).

      Le service à bord est déjà dépassé. En Business on vous jette toujours un micro plateau sur lequel tient à peine l’assiette et le verre, alors que désormais toutes les compagnies aériennes concurrentes introduise un service à la place (sans plateau) et à l’heure de son choix (LH pour ne citer qu’elle).

      Pas d’écran de suivi de route sur la flotte moyen courrier des 318/319/320/321.

      Les Salons business moyen courrier du hub de CDG auraient du être remis à niveau depuis des années, ils sont juste injouables (quand on a la chance de trouver une place assise en période d’affluence). Celui du 2G – aveugle et beaucoup trop petit – aurait du être refait depuis déjà plus d’un an. Rien n’est fait, rien n’est anticipé, zéro innovation.

      Les seules innovations dans lesquelles Air France excelle, sont:
      – les grèves,
      – l’arrogance des PNC (surtout sur les longs courriers),
      – et surtout leur absence notoire juste après le service qui dure des heures (on mendie toujours pour avoir un verre d’eau),
      – l’état apocalyptique des toilettes (une spécificité AF puisqu’elles ne sont jamais nettoyées sur les longs-courriers),
      – et tous les déboires évoqués ci-dessus.

      Alors pour en revenir au WiFi, il ne faut pas rêver. TOUTES LES COMPAGNIES concurrentes s’y sont mises ou s’y mettent, mais surtout, surtout pas Air France. Très emblématique de la « boite »….

      AFFLIGEANT.

  3. Finnair est une super compagnie et le wifi à bord est juste désormais indispensable. Cela fait désormais parti d’un standard. Même les low cost le propose. C’est un excellent moyen de s’occuper surtout sur les vols long courriers. Il est toujours utile pour ceux qui le souhaitent – on oblige strictement personne – de lire et d’expédier des mails, notamment.
    Bravo. Les autres suivront j’espère. Elles n’auront pas le choix.

  4. un plus de 3000 h de vol - 12 juillet 2016 à 18 h 24 min
    un plus de 3000 h de vol

    Et oui , dans la vie il y a toujours eu les « suiveurs » et les « meneurs » …..Il n’y a pas de raisons que ce soit différent dans l’Aérien …
    Les entreprises privées sont presque toujours dans la catégorie des « Meneurs » et les Sociétés nationales publiques sont dans celles des « Suiveurs » …. Il faut reconnaître que la longue histoire d’Air France comme entreprise nationale continue à peser lourd dans la rapidité de décision et d’évolution pour coller aux marchés…. Fonctionnaires ou prestataires privés , Usagers ou Clients , tout est dit …Le fossé est énorme ..

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter