Swiss suspend Istanbul, renforce Bangkok

Air-journal-Swiss 777-300ER

La compagnie aérienne Swiss International Air Lines ne permet plus les réservations cet hiver entre Zurich et Istanbul. Elle vient en revanche de déployer un Boeing 777-300ER sur le vol quotidien vers Bangkok.

A partir du 30 octobre 2016 et jusqu’au 25 mars 2017 selon AirlineRoute, la compagnie nationale suisse ne proposera plus le vol direct et quotidien prévu entre sa base à Zurich-Kloten et l’aéroport d’Istanbul-Atatürk, opéré en Airbus A320 biclasse. Son site de réservation affiche à la place des vols en partage de codes via Francfort, opérés par sa maison-mère Lufthansa. Swiss ne dessert Istanbul que depuis Zurich, face à la concurrence directe de Turkish Airlines et AtlasGlobal plus la low cost Pegasus Airlines à Sabiha Gokcen.

Pas d’explication officielle à cette décision, qui intervient après l’attentat à l’aéroport Atatürk puis le coup d’état manqué en Turquie ; ces évènements avaient poussé de nombreuses compagnies aériennes à suspendre leurs vols temporairement, mais personne n’a jusque là annoncé un départ d’Istanbul.

La compagnie de Star Alliance a d’autre part lancé son Boeing 777-300ER sur la rotation quotidienne vers Bangkok-Suvarnabhumi, toujours au départ de Zurich. Configuré pour accueillir 8 passagers en Première, 62 en classe Affaires et 270 en Economie, soit 121 sièges de plus que l’Airbus A340-300 qu’il remplace sur cette route. Swiss fait face sur cet axe à Thai Airways. Le Manager ventes passagers du groupe Lufthansa Dirk Grossman souligne dans un communiqué que ce déploiement intervient après l’arrivée de la low cost Eurowings dans la capitale thaïlandaise l’année dernière (la compagnie nationale allemande et Austrian Airlines desservent également Bangkok).

Swiss a mis en service six des neuf 777-300ER commandés pour elle par sa maison-mère ; le premier a rejoint sa flotte en janvier 2016. Leurs prochaines destinations intercontinentales sont Sao Paulo et San Francisco en aout, puis Singapour en septembre. Mais ils font également leur apparition dans les aéroports européens, par exemple l’hiver prochain à Hanovre ou Vienne.

http://www.air-journal.fr/2016-07-28-swiss-suspend-istanbul-renforce-bangkok-5166844.html

Commentaire(s)

  1. 2 inconvénients dans leurs 77W: la configuration 3-4-3, et l’absence de mood lights

  2. jean-luc

    Ce n’est pas 5 mais 6 HB-JNF vient d’être livré…

  3. Erratum: il y a bien des mood lights sur les 77W de LX ^^

  4. D’une logique commerciale incroyable.
    Les pax européens en générale et Star Alliance qui volait via IST pour rejoindre IST vont quitter la plateforme stanbouliote…donc plus nécessaire de feeder IST.
    Donc on augmente la capacité sur BKK de ZRH.
    Ce genre de réactivité est super, bravo Swiss

  5. Recentrage justifié, IST n’étant pas business mais une destination vacances.
    Focaliser sur BKK permettrait de créer un second pôle parallèle à SIN. Pas sûr que ça marche. La situation politique/économique n’y étant pas terrible.

    • Boeing 777-300ER

      Istanbul est à la fois business et vacances. N’oubliez pas que l’agglomération d’Istanbul est la plus importante d’Europe (partie asiatique comprise) avec 19,6 millions d’habitants en 2015. De plus, Istanbul est la cinquième ville au monde en terme de milliardaires (37 milliardaires) d’après Forbes, après Moscou, New York, Hong-Kong et Londres. Sans oublier qu’elle est la capitale économique de la 17e puissance économique mondiale et sa bourse est la huitième d’Europe (derrière Milan).
      Istanbul est donc une destination affaires particulièrement importante.
      Néanmoins, la crise économique turque (chute du tourisme et embargo russe), la menace terroriste et la crise politique actuelle ont fragilisé l’attractivité d’Istanbul qui devient de moins en moins rentable d’où le départ de Swiss.

      • Pet

        Semblerait que mon post ne soit pas passé.
        Le nombre de Mdaires ne signifie aucunement qu’il y ait développement !
        Les chiffres que vs alignez ne font pas des industriels locaux des partenaires fiables sur le long terme. Qualité des produits et services très à la traîne, peu fiable, médiocre, même si des éléments dépassent la moyenne à Istanbul notamment.
        Vos assertions sont inexactes, la Turquie et Istanbul n’ont jamais été des destinations business.
        L’insabilité endémique de la monnaie, le sous développement appuyé du pays, le retard ds la construction de ses infrastructures en plus de
        L’indigne bazar politique actuel ne font que confirmer mes propos.
        Et Swiss ne part pas à cause de la situation politique !!

        • Istanbul est à la fois une destination business et tourisme. Il y a pas mal de voyageurs d’affaires qui se rendent en Turquie. J’ai croisé un nombre important lors de mes voyages d’affaires dans le pays

        • ig

          Istanbul et sa région c’est 50 % de l’activité économique de la Turquie. Si ce n’est pas une destination business….
          C’est là que sont implantées toutes les usines automobiles, les industries diverses et variées, les sociétés d’import -export…

          • Pet

            Ça n’a jamais fait de la Turquie un pays développé, et vos propos confirment le désert industriel dès que l’on quitte IST.
            si elle regroupe 50% de l’activité, la qualité en est médiocre. Tous ceux qui travaillent avec la Turquie le savent.
            Le climat permet une bonne agriculture, et là, la qualité est ok.

  6. czl

    Après GIG & GRU, des compagnies commencent à se retirer d’IST

    Delta a ouvert le bal
    Suivi par Eva Air, China Southern, Asiana et maintenant Swiss

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum