Amazon dévoile le premier avion de sa flotte cargo

air-journal Amazon prime air

Le géant américain du commerce en ligne Amazon a présenté vendredi, à Seattle où se trouve son siège social, le premier appareil de sa flotte de fret aérien baptisée Prime Air.

Quand à l’avion, un Boeing 767-300 cargo, il est baptisé Amazon One (un clin d’oeil à Air Force One, l’avion du Président des Etats-unis). Il fait partie de la nouvelle flotte de 40 appareils de transport de marchandises qu’Amazon réceptionnera au cours des deux prochaines années. Les avions cargo d’Amazon sont fournis en location par les sociétés spécialisée dans le frets Atlas Air et ATSG ( Air Transport Services Group). Dans deux ans donc, le site marchand pourra assurer lui-même la livraison des commandes aux clients américains abonnés au service Prime sous 24 ou 48 heures, au lieu de passer par des prestataires comme DHL ou Fedex.

«Créer un réseau de transport aérien augmente notre capacité à assurer des grandes vitesses de livraison à nos membres Prime au cours des années à venir », a déclaré Dave Clark, vice-président responsable des activités mondiales chez Amazon. Selon le journal Seattle Times, le site marchand aurait également entamé des discussions avec l’avionneur Boeing pour acheter directement 20 B767 supplémentaires.

http://www.air-journal.fr/2016-08-06-amazon-devoile-le-premier-avion-de-sa-flotte-cargo-5167268.html

Commentaire(s)

  1. Siège social à Seattle, siège fiscal à Luxembourg pour le spécialiste de l’évasion fiscale et de la précarité de l’emploi.

    • Ils paient correctement les taxes aux usa et au luxembourg où ils ont leur siège européen. Ce nest donc pas de l’evasion fiscal. Pourquoi paieraient-ils des taxes dans un autre pays?

      • Fly14
        Publié le 7 août 2016

        Effectivement, c’est aux pays d’harmoniser leur politique fiscale et/ou de faire évoluer les lois. Les entreprises ne font qu’exploiter des textes et lois pour que ça leur coûte le moins cher possible, je ferais pareil. Je ne vois pas où est l’évasion fiscale ; et même si c’était le cas, tant qu’aucune loi n’est violée, je ne vois pas où est le mal. C’est aux Etats de fixer les règles, pas aux entreprises.

        • Publié le 8 août 2016

          Ou est le mal ?
          Il me semble qu’ils ne livrent pas des produits qu’au Luxembourg.
          Ainsi, comme tout magasin physique, ils devraient payer des taxes dans les pays où ils gagnent de l’argent.

  2. Ils auraient pu choisir un A330 f plutôt au un 767

    • clama92
      Publié le 7 août 2016

      Le montage financier est plus complexe que cela… Il y a évasion fiscale dans la mesure où les filiales transfèrent leurs bénéfices vers le sièges au luxembourg ( sous différentes formes ) afin de créer artificiellement des filiales non bénéficiaires et donc non imposables…

  3. roupettesdelapin - 7 août 2016 à 8 h 26 min
    roupettesdelapin
    Publié le 7 août 2016

    Il y a des paradis fiscaux parce qu’il y a des enfers fiscaux….

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum