200 passagers d’Aeromexico bloqués à Madrid depuis des jours

air-journal aeromexico aeroport

Environ 200 voyageurs disposant de billets à prix préférentiel de la compagnie Aeromexico sont bloqués à l’aéroport de Madrid-Barajas, certains depuis deux semaines, en attendant d’avoir une place sur un vol vers le Mexique.

Les voyageurs bloqués, majoritairement des Mexicains, disposent de billets à prix préférentiel que la compagnie aérienne mexicaine réserve à ses employés et leurs proches, à utiliser s’il y a des places libres à bord. Mais certains bénéficiaires peu scrupuleux revendent leurs billets sur le marché noir. Un passager muni de ce billet spécial n’embarque qu’au dernier moment à condition qu’il reste une place libre à bord. En général, l’attente dure entre deux ou trois jours voire quatre jours pour avoir une place. Mais en plein mois d’août, certains attendent depuis deux semaines une place pour rentrer au pays.

Le consulat du Mexique à Madrid a annoncé qu’une aide serait débloquée pour permettre aux voyageurs en attente de s’acheter à manger et à boire. « Nous avons bon espoir qu’il commence à y avoir des places libres à partir du 9 août » sur les vols d’Aeromexico, a déclaré le consul du Mexique à Madrid, Bernardo Cordova Tello, qui a rendu visite aux voyageurs bloqués. « Les avions avant cette date sont complètement pleins« , assure Aeromexico, qui a publié un communiqué rappelant que les titulaires de ces billets prennent le risque de ne pas avoir de place aux dates prévues. La compagnie aérienne décline toute responsabilité directe vis à vis des clients qui auraient acquis ces billets à la revente.

 

http://www.air-journal.fr/2016-08-07-200-passagers-daeromexico-bloque-a-madrid-depuis-des-jours-5167418.html

Commentaire(s)

  1. nico
    Publié le 7 août 2016

    Vous parlez d’un scoop! C’était déjà exactement pareil à CDG il y a 10 ans. Il y avait même une sorte de campement de Mexicains tous les étés au terminal 2C et je parie que l’été prochain sera pareil…

  2. Si ces billets réservés aux employés étaient nominatifs, le problème ne se poserait pas.

  3. james
    Publié le 7 août 2016

    c est de meme a roissy tous les ans ! en juillet et aout, ils campent au t2e derriere la zone enregistrement num 02

  4. Pet
    Publié le 7 août 2016

    Palpitant.
    Et le diplomate de service de se féliciter qu’il y aurait bientôt des places libres, donc non vendues ( perte financière pour la boutique) pour que ce joli monde puisse être rapatrié. En attendant, un fonds spécial serait débloqué etc..
    Ce qui vet dire, qu’en achetant un titre de transport sans droit, on abuse le prestataire deux fois, en payant au bénéficiaire en titre une somme induement détournée, utilisant les droits d’un tiers. Bamboula à fonds la caisse en Europe par ex, et qd il faut rentrer, faute de place, et pour cause, on sonne au consulat.
    Question: comment ces aimables pax sont ils enregistrés au service des ventes de la compagnie, et ds quelle classe de voyage??
    Un très beau pays cependant,

    • À mon avis, ce sont les vendeurs, bien plus que les acheteurs, qui sont à blâmer. Eux savent parfaitement ce qu’ils vendent, les acheteurs pas forcément. Et ils encaissent évidemment une plus-value indue au passage. Quant à la compagnie, qui émet en toute connaissance de cause ce type de billets dont elle sait qu’ils seront inutilisables en haute saison et dont elle ne peut ignorer le détournement qui en est fait, elle ne saurait être présentée en victime. Je dirais même qu’elle est la première responsable de cette situation. Les seuls vraiment fondés à se plaindre seraient les contribuables mexicains.

  5. Publié le 7 août 2016

    Il fut un temps où chez AF aussi on pouvait offrir ce genre de billet … Puis avec les abus de ce genre on nous l’a interdit. Peut être on devrais interdire dans les conventions aériennes ce genre de chose …
    Imposer la présence de l’ouvrant droit …

  6. Publié le 8 août 2016

    Quel galere c’est incroyable 2semaines a vivre dans un aéroport c’est du n’importe quoi cette aeromexico.

    • Publié le 8 août 2016

      Vous avez sûrement du mal lire l’article : ces pax ont acheté des billets (initialement destinés à ses employés et leurs proches uniquement) au marché noir. Par ailleurs, la condition à l’obtention du billet est d’attendre jusqu’à ce qu’une place soit libre.
      Je pense donc que non seulement Aeromexico n’est pas fautive, mais en plus qu’elle est victime de ses pax achetant des billets au marché noir.

      • Je pense exactement le contraire.
        Aeroméxico est totalement responsable de la situation dont elle est à l’origine et qu’elle ne peut ignorer, car c’est exactement la même histoire tous les ans.
        Elle est d’autant plus fautive que la solution est extrêmement simple: émettre des billets nominatifs et non cessibles au profit de ses salariés.

      • Publié le 8 août 2016

        (Excepté le fait que la cie ne vende pas ces billets nominativement)

  7. Publié le 8 août 2016

    Rien de plus surprenant, Aeromexico fait partie du « club … » SkyTeam!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum