Enquête pour corruption chez Airbus au Royaume Uni

air-journal_Airbus A350_A380_Demo_FIA_2016

Le Royaume Uni a lancé hier une enquête contre Airbus, portant sur des soupçons de corruption de la part d’intermédiaires dans la vente d’avions commerciaux.

Annoncée le 7 aout 2016, l’enquête ouverte par le Serious Fraud Officie britannique (SFO) chargé des enquêtes sur la corruption parle d’allégations « portant sur des irrégularités concernant des consultants tiers » impliqués dans les ventes d’avions ; aucun autre détail ne sera officiellement communiqué durant la durée de l’enquête. Le groupe européen a confirmé l’ouverture de cette enquête sur « des soupçons de fraude, pots-de-vin et corruption dans l’activité de l’aviation civile d’Airbus », et promis une entière coopération avec le SFO. Airbus Group avait déjà il y a quatre mois été l’objet d’une suspension des crédits à l’export par l’UKEF, l’agence britannique de crédits à l’exportation (équivalent de la Coface française), qui avait rapporté au SFO ses soupçons d’irrégularité car Airbus Group n’avait pas déclaré le rôle d’intermédiaires à l’étranger ; la France et l’Allemagne avaient annoncé une mesure similaire.

Première entreprise d’aéronautique civile en Grande Bretagne, Airbus Group fait déjà l’objet d’enquêtes, dans le pays sur des ventes militaires à l’Arabie Saoudite en 2012 et en France sur la vente d’hélicoptères au Kazakhstan en 2011 (où une commission de 12 millions d’euros aurait été versée au Premier ministre). Le PDG Tom Enders a dissout le SMO (Strategy & Marketing Organisation), le service en charge des commandes à l’export et justement des intermédiaires, après un audit de ses pratiques particulièrement « musclé » selon Intelligence Online.

Rappelons qu’Airbus, comme Boeing d’ailleurs, fait d’autre part aux Etats-Unis face à une campagne de lobbying intense de la part de députés et sénateurs opposés à la levée des sanctions contre l’Iran. Le département du Trésor doit décider si les ventes annoncées, portant sur plus de 200 appareils des deux avionneurs, peuvent être approuvées ; cette décision pourrait être reportée après l’élection présidentielle du 8 novembre.

http://www.air-journal.fr/2016-08-08-enquete-pour-corruption-chez-airbus-au-royaume-uni-5167438.html

Commentaire(s)

  1. Somme toute rien d’étonnant, et quitte à parler des magouilles au marketing chez Airbus citons la tendance d’airbus Central Entity (chez CSM** par exemple)à privilégié l’embauche de personnel étranger sous contrat Français (à compétences et expériences égales avec un candidat Français). souvent dus à de la cooptation communautaire en interne…

  2. czl
    Publié le 8 août 2016

    Les pots-de-vin existent dans tous les grands contrats

    On s’attaque à l’aéronautique mais pas au contrats de vente d’arme

    En GB, le scandale de corruption lié à un méga grand contrat de ventes d’avions (Tornado, Hawxk), de navires et de missiles à l’Arabie saoudite (contrat de plus de 50 milliards d’euros sur 20 ans) a très vite été étouffé sur intervention de Tony Blair himself

  3. bob
    Publié le 8 août 2016

    Airbus UK c’est plus de 10000 employés et encore plus de sous-traitants et emplois indirects. Attention à ce que Airbus ne prenne pas trop ombrage, déjà que l Brexit n’arrange pas les choses : les délocalisations industrielles, ça existe et il n’y a plus depuis longtemps BAe dans le capital pour influer sur les grandes décisions.

  4. Vincent 69
    Publié le 8 août 2016

    De la corruption en Europe ?

    Ca alors, comme c’est étrange ! ! !

  5. A l’approche d’un Brexit où ils ont beaucoup à perdre, nos « amis » d’outre-Manche roulent des biceps histoire de… et si Airbus déménageait ses installations de GB vers un autre site européen? (Espagne, Allemagne, France, le choix est large et la productivité globalement meilleure).

    • DZ_O_US
      Publié le 8 août 2016

      Je pense que c’est le contraire, vue que la monnaie anglaise a perdu de sa valeur. GB est plus attrayante pour les multinationale.
      Je me rappel que a cause de l’euro fort, quand 1euro=1.45$ deux ou tois ans de cela … Airbus voulait avoir des FAL en zone dollars. Chose faites maintenant ..

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter