A Lyon Saint-Exupéry, il est désormais possible de récupérer ses objets confisqués

air-journal objets interdits en cabine

Couteaux, ciseaux ou autres objets dangereux… Nombreux sont les objets confisqués par la sûreté aux contrôles des bagages à main avant l’embarquement.

Mais vous voulez absolument récupérer l’objet confisqué ? C’est désormais possible à l’aéroport de Lyon Saint-Exupérymoyennant 12 euros. Ce nouveau service payant donc, qui est encore à l’essai, fonctionne uniquement avec des couteaux, des ciseaux et autres objets de petite taille pouvant entrer dans un emballage unique mis au point pour cette expérience.

A la demande du passager, l’objet confisqué est mis dans une enveloppe numérotée, en échange d’un coupon qui permet de régler les démarches plus tard (dans un délai maximal de 15 jours) sur un site interdit dédié : l’aéroport expédiera alors l’objet en question au domicile du passager en échange d’un règlement de 12 euros.  Si l’expérience est concluante, le gestionnaire de Saint-Exupéry pourrait envisager d’autres emballages plus gros pour des objets interdits à bord qui sont plus volumineux. Chaque mois à Saint-Exupéry,  quelques 3000 objets sont confisqués dans les bagages de cabine.

air-journal objets interdits

http://www.air-journal.fr/2016-08-14-a-lyon-saint-exupery-il-est-desormais-possible-de-recuperer-ses-objets-confisques-5167786.html

Commentaire(s)

  1. Erwan
    Publié le 14 août 2016

    Ce système existait déjà au US (Dallas forthworth) il y a 15 ans. Mise à disposition d’enveloppes payantes pour réexpédition directe au domicile. Boîte à lettres à côté.

  2. Publié le 14 août 2016

    à l’euroairport de basel, on paye uniquement 4€, chercher l’erreur

  3. un plus de 3000 h de vol - 14 août 2016 à 11 h 55 min
    un plus de 3000 h de vol
    Publié le 14 août 2016

    Déjà proposé à Londres Heathrow (LHR)depuis quelques années …A voir si le côté sentimental de récupérer son coutea

  4. un plus de 3000 h de vol - 14 août 2016 à 11 h 57 min
    un plus de 3000 h de vol
    Publié le 14 août 2016

    …couteau suisse ou sa clé de 12 ! malencontreusement oubliée dans sa poche ou son bagage à main vaut 12 Euros …Mieux vaut faire ses poches en partant de chez soi ..

  5. Espérons tout de même que s’il s’agit d’un objet interdit en soute ils ne vous l’expédient pas….par avion! (Lol).
    Ceci dit il est normal que le client puisse récupérer son bien -dès lors que l’objet est licite. Pourquoi ne pas le mettre à la consigne et le récupérer au retour le cas échéant. Reste que le coût de consigne risque d’être plus élevé que l’objet lui-même!
    Lorsque l’on sait combien de bouteilles sont confisquées au PIF, et que personne ne les revoit jamais… Enfin pas tout le monde!

  6. Ca semble être une bonne initiative! Surtout pour les parfums ou autre achetés avant le passage des contrôles et qui ne respectent pas les dimensions.
    Ce service, combiné à un service d’envoi pour les passagers en aller simple qui ne peuvent pas venir récupérer leur dû peut être intéressant?

  7. Publié le 14 août 2016

    Déjà possible depuis plus de 6 ans à LSGG/GVA et c’est gratuit.

    (15mio de pax par an)

    Merci les retardataires.

  8. Bonne initiative, surtout avec les bouteilles de parfum ou autres spiritueux qui dépassent les 100ml…

  9. werner
    Publié le 14 août 2016

    Excellente initiative (quoique existant déjà ailleurs), mais il ne faudrait pas que cela devienne un commerce parallèle.Une alternative de consigne est peut-être une solution complémentaire.

  10. Je pense qu’un jour il faudra revenir sur les règles du Duty Free en matière de Parfum ou de Spiritueux pour d’évidentes raisons de sécurité.
    En effet, dans plusieurs cas déjà constatés par le passé, on a pu obsever que l’embrasement de la cabine à grandement été facilité par le transport de ces matières hautement inflammables et transportées en grandes quantités notamment sur certaines destinations..

  11. aixois54
    Publié le 14 août 2016

    Pour avoir eu le problème (un objet proscrit que j’avais laissé par erreur en mon bagage à main)il y a 7 ou 8 ans à MARSEILLE MARIGNANE c’était conservé (gratuitement) sur demande. J’ai donc récupéré l’objet à mon retour 10 jours après. Je ne sais pas si ceci est toujours offert comme possibilité ou non actuellement.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum