Air India de retour à New York via Londres, renforce San Francisco

air-journal_air india 787 close

La compagnie aérienne Air India relance ce lundi une route entre Ahmedabad, Londres et Newark, après huit ans d’absence sur ces deux tronçons. San Francisco devrait bénéficier d’un vol quotidien dès cet hiver, au prix d’un report du vol direct envisagé vers Washington.

A partir de ce 15 aout 2016, la compagnie nationale indienne propose quatre vols par semaine entre Ahmedabad-Sardar Vallabhbhai Patel et l’aéroport de Londres-Heathrow, opérés en Boeing 787-8 Dreamliner pouvant accueillir 18 passagers en classe Affaires et 238 en Economie. Les départs d’Inde sont programmés lundi, mercredi, vendredi et dimanche à 5h00 pour arriver à 10h15, les vols retour quittant la capitale britannique à 12h30 pour atterrir le lendemain à 2h00. Air India est sans concurrence sur cet axe abandonné en octobre 2008, et réactivé en raison de la communauté gujaratie présente à Londres ; elle supprime dans le même temps un des trois vols quotidiens entre Delhi et Londres, lui aussi opéré en Dreamliner.

Toujours depuis ce lundi, la compagnie de Star Alliance propose en continuation trois rotations hebdomadaires entre Londres-Heathrow et l’aéroport de Newark-Liberty, à bord du même 787-8. Les départs du Royaume Uni sont prévus lundi, mercredi et vendredi à 12h30 pour arriver à 15h00, les vols retour quittant la région de New York à 22h30 pour atterrir le lendemain à 10h15. Air India avait desservi New York-JFK depuis Londres avant de déménager vers Newark pour juste six mois, et là encore justifie ce retour par la présence communautaire sur la Côte Est.

Air India possède des droits de cinquième liberté entre les deux centres financiers occidentaux, à l’instar par exemple de Kuwait Airways (qui avait du abandonner cette route pour cause de discrimination envers les passagers israéliens) ; ce genre de tronçon, aux tarifs réputés imbattables, est vendu plutôt en agence de voyage qu’en ligne. Rappelons que l’axe Londres – New York est également proposé par American Airlines, British Airways, Delta Air Lines, Norwegian, United Airlines et Virgin Atlantic. Rappelons que les aéroports JFK et Newark sont déjà desservis par Air India au départ de Delhi et Mumbai.

Selon le Times of India, la compagnie nationale va d’autre part porter cet hiver de trois à sept par semaines le nombre de rotations entre Delhi et San Francisco, une liaison inaugurée en décembre 2015 et opérée en 777-200LR. La décision a été prise suite au succès de cette route directe malgré la durée de vol de 17 heures, explique un officiel anonyme, « même si le prix est supérieur aux vols avec escale des compagnies du golfe, européennes ou asiatiques » (30% plus cher en moyenne selon le quotidien). Le même officiel souligne que du coup, le vol direct vers Washington qui aurait du voir le jour cette année est reporté à 2017, rappelant au passage les lignes existantes vers la Côte Est (JFK et Newark donc). Selon lui, tous les vols vers les Etats-Unis ont des coefficients d’occupation supérieurs à 80%, et génèrent « un cinquième de tous les revenus internationaux ». Et il promet que les problèmes récurrents de panne du système de divertissement en vol « vont être réglés ».

http://www.air-journal.fr/2016-08-15-air-india-de-retour-a-new-york-via-londres-renforce-san-francisco-5167853.html

Commentaire(s)

  1. Encore une création de route sur Londres ?
    Malgré le Brexit ?
    Messieurs les journalistes de toute la presse européenne, il faut que vous nous expliquiez cela.

    • A350
      Publié le 15 août 2016

      La communauté Indienne est très forte au Royaume-Uni, donc il n’y a rien d’absolument renversant à cette réouverture de ligne. Par conséquent, je ne vois pas quelle influence fatale le Brexit aurait dessus 😉

  2. Elaisso
    Publié le 15 août 2016

    Apprenez a lire, c’est une reprise et la destination finale est EWR.

  3. Rame
    Publié le 16 août 2016

    17h à bord d’un 777-200 Lr doivent être bien longues si le système de divertissement est en rade…
    Pour avoir été en Australie avec Air India (et leur 787) il est vrai que les IFE, pourtant récents, avaient pas mal de soucis, tactile qui ne fonctionne plus, prise de son qui ne fonctionne plus etc…
    Par contre leur siège est assez confortable avec un bon pitch

    • Sur un long courrier, rien ne vaut la compagnie d’un bon livre. Accessoirement, des écouteurs de bonne qualité, avec réduction de bruit, pour écouter la musique de son choix sur son smartphone ou son baladeur, avec un masque sur les yeux. Tellement plus reposant que les systèmes embarqués, au fonctionnement aléatoire et écrans qui font mal aux yeux. Enfin, telles sont du moins mes conclusions, fruits d’un ressenti personnel, après d’innombrables vols intercontinentaux.

      • un plus de 3000 h de vol - 17 août 2016 à 8 h 29 min
        un plus de 3000 h de vol
        Publié le 17 août 2016

        +10000
        Même ressenti ….Il y a bien longtemps que je n’allume plus mon IFE en Eco vu la piètre qualité des images et du son …Mieux vaut son informatique de bord personnel , écouter sa musique …. et rêver ou dormir avec masque selon l(heure ou discuter avec les PNC ..ou même parfois avec certains passagers …ce qui devient de plus en plus rare …vu la progression de l’ndividualisme

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter