Iberia entre dans la coentreprise Europe – Japon de Oneworld

air-journal_Iberia A350-900 new look

Les autorités japonaises ont donné le feu vert à la compagnie aérienne Iberia pour qu’elle rejoigne la coentreprise de Japan Airlines, British Airways et Finnair, portant sur les vols entre Europe et Japon.

Le communiqué de la compagnie nationale japonaise du 16 aout 201 précise que le ministre des transports (MLIT) a étendu à sa partenaire espagnole l’immunité anti-trust accordée à la joint venture liant les trois autres transporteurs de l’alliance Oneworld. Iberia peut donc « coopérer commercialement » avec JAL, BA et Finnair sur tous les vols reliant leurs aéroports respectifs au Japon, au Royaume Uni, en Finlande et désormais en Espagne. Le début de cette coopération est prévu pour le 18 octobre prochain, date d’inauguration par Iberia d’une nouvelle liaison entre sa base à Madrid-Barajas et l’aéroport de Tokyo-Narita. Ce qui permet au PDG Luis Gallego de souligner que l’inclusion dans la coentreprise va aider Iberia à « offrir toujours plus d’options de voyage », mais aussi à renforcer et cette coentreprise et l’alliance.

Alex Cruz, le PDG de British Airways (qui fait comme Iberia partie du groupe IAG aux côtés de Vueling et Aer Lingus), se dit ravi de « voir la compagnie-sœur Iberia rejoindre la coentreprise », précisant que cela va permettre de coordonner les horaires de vols et les programmes de fidélité « tout en ajoutant des vols entre l’Europe et le Japon ». « Nous voulons remercier les autorités de régulation ayant approuvé notre demande d’immunité », déclare de son côté le Président de Japan Airlines Yoshiharu Ueki, l’accord devant permettre de « renforcer encore plus nos partenariats avec les membres de Oneworld et apporter encore plus de bénéfices aux passagers voyageant entre le Japon et l’Europe ».

Rappelons que British Airways dessert Tokyo (Narita et Haneda) deux fois par jour depuis Londres-Heathrow ; Finnair dessert depuis Helsinki Tokyo-Narita, Osaka, Nagoya et Fukuoka. Enfin au départ du Japon, Japan Airlines relie sa capitale à Paris (Narita et Haneda), Londres (Haneda), Francfort (Narita) et Helsinki (Narita).

http://www.air-journal.fr/2016-08-16-iberia-entre-dans-la-coentreprise-europe-japon-de-oneworld-5167919.html

Commentaire(s)

  1. Les Madrilènes vont enfin pouvoir s’envoler directement vers la plus grande métropole du monde, ce qui, sauf erreur et aussi surprenant que cela puisse paraitre, n’était pas possible jusqu’à présent. Bon, il ne faut pas être trop exigeant, ce sera pour atterrir à Narita avec une des compagnies les plus médiocres d’Europe.

    Sinon, pour aller au pays du Soleil Levant depuis l’Espagne, les options les moins chères, avec un très bon niveau de prestation, restent Air France et Turkish Airlines.

  2. Erik de Nice
    Publié le 17 août 2016

    Sans oublier Emirates et Finnair bien sûr..

  3. JVS
    Publié le 17 août 2016

    Je ne pense pas du tout qu’il y ait une clientèle ibérique suffisamment importante pour remplir ses vols. Le niveau de vie élevé au Japon est un frein.
    IB a déjà volé à tokyo il y a très longtemps et ca a été un fiasco. Je doute que les japonais apprécier on le service, les repas proposés par cette compagnie qui est d’une des plus mauvaises sauf en business….

    • Sur le Japon... - 17 août 2016 à 8 h 12 min
      Sur le Japon...
      Publié le 17 août 2016

      D’une manière générale, sur le Japon que ce soit au départ dEspagne, d’Italie,de France, de Finlande, de Grande Bretagne, de Suisse ou d’Allemagne, il n’y a jamais  » de clientèle suffisamment importante pour remplir les vols »… Et sur toutes les compagnies issues de ces pays, comme pour JAL et ANA lorsqu’elles y vont, les avions sont avant tout pleins…de Japonnais!
      Cette situation est d’ailleurs une des grandes spécificités des lignes Europe-Japon ( depuis les USA, je ne sais pas.), et à depuis longtemps pousse les compagnies à  » japoniser  » plus ou moins leurs offres à bord, avec succès divers…
      Sans les japonais à bord, les fréquences des vols Europe-Japon seraient, toutes compagnies confondues, divisées par 10!!!!

      • Tous les vols entre l’Europe et le Japon sont remplis majoritairement de Japonais, c’est un fait (souvent à proportion de 80%, voire plus). La raison est simple: le Japon est un pays cher pour les touristes, et il y a beaucoup plus de touristes japonais qui visitent le monde que de gaijins qui vont au pays du Soleil Levant (même si cette destination est en forte croissance depuis plusieurs années).

        Cependant, sur beaucoup de ces lignes, les avions sont pleins, ou presque. En tout cas, Air France, depuis quelques années a un très bon taux de remplissage entre CDG et NRT, HND ou KIX. Avec une proportion de Japonais un peu moins forte que la plupart de ses concurrentes, car beaucoup de Français transitent par KIX pour rejoindre la Nouvelle-Calédonie ou la Polynésie.

        Les liaisons directes entre l’Espagne et le Japon ont un réel potentiel. D’une part, les Espagnols voyagent de plus en plus et le niveau de vie de la classe moyenne est comparable à celui des autres Européens de l’ouest (on n’est plus sous Franco !). D’autre part, l’Espagne a suffisamment d’atouts touristiques pour attirer les Japonais. Le handicap principal ici, c’est l’extrême médiocrité des prestations d’Iberia.

  4. Pour les japonais, et ce depuis 4 ou 5 ans maintenant, l’Espagne (Madrid, Barcelone, Valence, Séville), est devenue plus attractive que la France ou l’Italie et ce même avant les attentats.
    Cela dépend aussi du fait que les voyagistes japonais (Nippon Express, JTB,..), souvent tres dynamiques alliés au ministère du tourisme Espagnol, ont fait une très bonne promotion de la destination.
    Ce pays est aujourd’hui devenu assez « tendance » pour les japonais, ce qui n’était pas vraiment le cas par le passé, ces derniers privilégiant alors Paris, Londres, Milan, Rome ou la Côte d’Azur.
    Et avec le « climat » Français du moment, je doute que les choses s’arrangent avant encore quelques années..

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter