Qatar Airways : atterrissage d’urgence après une collision aviaire (vidéo)

air-journal Qatar Airways-A330

Un Airbus A330-300 de Qatar Airways a dû effectuer un atterrissage d’urgence ce jeudi à Istanbul à la suite d’une collision aviaire, l’un de ses réacteurs ayant pris feu.

L’avion avec 14 membres d’équipage et 298 passagers a percuté un oiseau après son décollage de l’aéroport Ataturk d’Istanbul et il est revenu s’y poser. « Les passagers ont débarqué normalement et le pilote a suivi les consignes de sécurité de Qatar Airways », a expliqué la compagnie qatarie dans un communiqué. « Qatar Airways peut confirmer que le vol QR240 au départ de l’aéroport Ataturk et en direction de Doha est retourné à Istanbul où il s’est posé en toute sécurité ».

Dans cette vidéo, on voit l’avion revenir vers son point de départ avec des flammes qui s’échappe du réacteur gauche.

Lire aussi notre reportage sur les agents du péril aviaire à Orly

http://www.air-journal.fr/2016-08-20-qatar-airways-atterrissage-durgence-apres-une-collision-aviaire-video-5168079.html

Commentaire(s)

  1. L’oiseau putschiste ( qui avait survécu) a été immédiatement emprisonné sur ordre de Erdogan 😉

  2. Je suis sûr que pendant quelques minutes, pas un des 298 passagers, n’a trouvé que les pilotes étaient trop payés!!!

    • Vincent 69
      Publié le 20 août 2016

      Même avec un moteur en moins, la procédure reste entièrement automatisée sur un A330.

      A quand l’augmentation du salaire des computeurs ?

  3. Bravo aux pilotes et aux membres d’équipage.

  4. Publié le 20 août 2016

    Et qui a oublié le train?

    • Pas sûr… Il faudrait savoir à quel moment du décollage a eu lieu la collision et si elle a eu lieu dés que l’avion a quitté le sol , l’oubli est bien possible . Mais certaines prises de vue peuvent faire penser qu’elles ont été faites lors de l’approche…Difficile à dire…
      En tout cas, ça pompe bien ( le moteur a dû être mis sur ralenti, mais l’équipage ne l’a pas arrête, du moins pas tout de suite. ) et ça devait bien être bien ressenti en cabine!

    • Vincent 69
      Publié le 20 août 2016

      Je l’ai également observé.

      Sauf un problème de parallaxe, je ne comprends pas.

  5. juju
    Publié le 20 août 2016

    Les pilotes sont formés pour gérer un vol avec un seul moteur en fonctionnement (bimoteurs) , donc je ne vois pas trop ou se trouve l’exploit .
    Par contre lorsque les deux moteurs sont impactés ! (A320 Hudson river) , là oui il y a exploit des PNT .
    Exploit aussi pour les pilotes du 330 d’Air Transat aux Açores (2 moteurs arrêtés, carburant …) exploit aussi pour l’équipage de l’A300 d’Air Inter à Bordeaux suite à ingestions de centaines d’oiseaux au decollage et dans les 2 moteurs et principalement à l’OMN qui a efficacement géré la situation.

  6. le pilote na pas voulue prendre le risque de rentrer le train d’atterrissage , et si se dernier ne s’ouvre plus il sera obliger de poser l’appareille sur le ventre .

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum