Les PNC de Lufthansa approuvent l’accord

air-journal_Lufthansa PNC pilote equipage

Les membres du syndicat UFO des hôtesses de l’air et stewards de la compagnie aérienne Lufthansa ont approuvé à une large majorité l’accord collectif signé en juillet, garantissant entre autres des augmentations de salaires en 2017 et en 2018 contre la promesse de ne pas faire grève sur les sujets concernés d’ici 2023.

Dans son communiqué du 24 aout 2016, la compagnie nationale allemande affirme que cette approbation « promet une paix durable sur le front des conventions collectives », et surtout qu’elle va permettre au groupe de faire des économies : « d’environ 50 millions d’euros par an » déjà sur la structure des salaires et des retraites pour les PNC, tandis que l’accord sur les fonds de pension « ôtera plusieurs centaines de millions d’euros » à ses engagements. Le tout aura un impact positif sur l’EBIT du groupe Lufthansa dès cette année (mais pas sur l’EBITDA, précise-t-il).

Lufthansa s’engage d’autre part à ne procéder à aucun licenciement d’ici 2021 chez les PNC, après avoir annoncé en janvier dernier le recrutement de 1400 nouveaux employés. Et elle bloquera jusqu’à 2023 la possibilité d’employer du « personnel extérieur » dans ses cabines. En échange, l’objectif de baisse de 10% du coût de l’heure de vol des PNC, par rapport au projet actuel de développement qui prévoit déjà des contrats adaptés à la saisonnalité des vols, est entériné.

Les 19.000 employés de cabine de la compagnie de Star Alliance doivent en échange recevoir une augmentation de 1%  dès le 1er octobre prochain, et une autre de 2% à compter du 1er janvier 2018. Cet accord est valable jusqu’au 30 juin 2019. Côté retraites, les PNC seront désormais traités comme les 33.000 employés au sol (pour lesquels le syndicat Verdi avait signé en novembre dernier). L’accord valable jusqu’en 2023 prévoit que Lufthansa versera l’équivalent de 5,2% du salaire sur un fonds de retraite au lieu de garantir un versement fixe. Il sera toujours possible aux hôtesses de l’air et stewards de partir à la retraite à 55 ans. En revanche les nouveaux PNC ne recevront aucun de ces bénéfices pendant les cinq premières années de carrière, sauf s’ils ont suivi une formation de niveau Bac durant 18 mois ; cette formation restera obligatoire s’ils veulent en bénéficier après cinq ans dans l’entreprise.

Rappelons que Lufthansa et UFO ont également mis en place une série de mécanismes de résolution de conflit jusqu’à 2023 : elle peut par exemple faire intervenir le médiateur dès l’annonce d’une grève générale, transformant ainsi un possible conflit social en processus de médiation obligatoire. Cet accord met fin à un conflit avec les PNC qui avait débuté en 2013, avec la volonté de la direction de supprimer le régime de départ à la retraite anticipé ; il avait culminé en novembre dernier avec la plus longue grève de son histoire, entrainant l’annulation de près de 4700 vols et affectant plus d’un demi-million de passagers. La compagnie doit désormais négocier avec ses pilotes.

http://www.air-journal.fr/2016-08-29-les-pnc-de-lufthansa-approuvent-laccord-5168634.html

Commentaire(s)

  1. j’espere que du coté du directoire d’AF ils en feront autant et non pas juste proposer de travailler plus et moins bien payé avec des retraites toujours plus tard.

    Que se soit pour les PNC et encore plus au sol (55 ans, un fantasme en france)

  2. Vincent 69
    Publié le 29 août 2016

    « une formation de niveau Bac » : une formation de niveau BAC, rien de moins ? Les PNC de LUFTHANSA seraient-ils sur-diplômés ? ? ?

    Cela risque d’attiser la jalousie dans une certaine compagnie française.

  3. Jimmycdg
    Publié le 29 août 2016

    Vous êtes pathétiques a toujours tout ramener à AF. C’est une véritable obsession. Vous dormez la nuit quand même ?

    • Perso je dors très bien la nuit mais bon si ont suis votre raisonnement je me dis alors, qu’est ce que j’en ai a branler que les teutons se sont mis d’accord.

      L’article sert de base comparative sinon quel est l’interet d’un article qui parle des conditions d’un pilote congolais qui gagne bien sure beaucoup moins qu’un pilote belge ou autre.

  4. Super...
    Publié le 29 août 2016

    50 millions d’€/an économisés sur la structure salariale et les retraites PNC…tandis que l’accord sur les fonds de pension (PNC) enlèvera plusieurs centaines de millions d’€ aux engagements de LH.

    Super, super, super….Les PNC de LH vont donc y laisser des plumes aujourd’hui ( salaires) et surtout demain, après demain, après-après demain ( retraite)…..mais comme les bilans ( et donc gains financiers ) seront meilleurs et que par ailleurs « rien ne se perd »…les actionnaires de LH vont donc pouvoir dormir tranquilles quelques années car il vont récupérer sur du court, moyen et long terme une bonne partie des efforts des PNC….
    Mais qu’il est beau, mais qu’il est beau le monde en devenir…
    A qui le tour de cotiser aux crachoir des dividendes à venir?????

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter