LATAM Airlines Group: premier Airbus A320neo, quatrième A350

air-journal_LATAM A350-900 A320neoC

Le groupe LATAM Airlines sera le premier en Amérique du nord ou latine à mettre l’Airbus A320neo en service, le premier des 67 monocouloirs remotorisés commandés lui ayant été livré lundi juste avant son quatrième A350-900.

Le groupe latino-américain né de la fusion entre LAN Chile et TAM Brazilian Airlines a pris possession le 29 aout 2016 de son premier A320neo (MSN7126, immatriculé PT-TMN), équipé de réacteurs Pratt & Whitney Pure Power PW1100-JM et revêtu de la nouvelle livrée LATAM. Configuré pour accueillir 174 passagers en cabine SpaceFlex, il a décollé de Toulouse mardi soir à destination de l’aéroport de Belo Horizonte. Il sera initialement déployé par LATAM Airlines Brasil sur des routes intérieures au Brésil, par exemple vers Brasília, Campo Grande, Curitiba, Florianópolis, Porto Alegre, Recife, Rio de Janeiro-Galeao ou Sao Paulo-Guarulhos ; son utilisation sur des lignes régionales en Amérique latine est prévue dès novembre selon le communiqué d’Airbus.

Au dernier décompte de l’avionneur européen publié fin juillet, le groupe LATAM Airlines a commandé 48 A320neo et 19 A321neo, sans que l’on connaisse leur répartition exacte entre les compagnies aériennes au Brésil et au Chili. LATAM Brasil, qui en recevra un deuxième d’ici la fin de l’année, devient en tout cas le cinquième opérateur de l’A320neo après Lufthansa (compagnie de lancement après le refus de Qatar Airways de prendre des appareils aux moteurs non parfaits), les low cost indiennes IndiGo et GoAir, et la low cost turque Pegasus Airlines. Sept A320neo devraient être en service chez LATAM  fin 2017 et douze fin 2018, quand le groupe opèrera également six A321neo.

Le groupe de l’alliance Oneworld a d’autre part pris possession mercredi de son quatrième A350-900, le premier disposant de la nouvelle livrée. Destiné lui aussi à LATAM Brasil, MSN45 (immatriculé PR-XTD) est comme ses prédécesseurs configuré pour accueillir 30 passagers en classe Affaires (sièges-lits plats en 2+2+2) et 318 en Economie (3+3+3). « Une fois de plus, nos passagers auront la chance d’être les premiers en Amérique de voler à bord des derniers Airbus, ce qui démontre notre engagement à opérer les avions les plus à la pointe technologique, les plus efficaces et les plus confortables », a déclaré le CEO du groupe Enrique Cueto lors de la réception des deux appareils, soulignant le « rôle important » réservé à l’A320neo dans les opérations intérieures et régionales.

air-journal_air-journal_LATAM-A350-900-A320neoBRappelons toutefois que LATAM Airlines Group, en proie à la crise économique, a annoncé début aout le report de deux ans des livraisons de quatorze Airbus A320neo et A350-900, tout en accélérant le départ à la retraite de neuf autres avions. Douze des 48 A320neo attendus par le groupe, et deux des seize A350-900 commandés ne seront donc pas livrés comme prévu entre 2017 et 2018, ce qui représente pour le groupe une « économie » de 869 millions de dollars pendant ces deux années.

Airbus a livré cette année 21 A350-900 (en comptant celui de Thai Airways hier), et son PDG Fabrice Brégier se montre confiant pour atteindre l’objectif de 50 livraisons en 2016 : six doivent déjà rejoindre en septembre les flottes de Qatar Airways, Cathay Pacific, LATAM Brasil, China Airlines, Thai Airways et Finnair, après six en aout. Si le rythme de production est maintenu à six ou sept par mois, le total annuel ne devrait pas être « trop trop loin de l’objectif », a-t-il déclaré, avant de rendre hommage aux employés qui ont accumulé les heures supplémentaires ces dernières semaines.

air-journal_LATAM_A320neo_MSN7126_roll_out air-journal_LATAM_4th_A350-900_1st_A320neo_delivery

http://www.air-journal.fr/2016-08-31-latam-airlines-group-premier-airbus-a320neo-quatrieme-a350-5168728.html

Commentaire(s)

  1. Airbid
    Publié le 31 août 2016

    …et Qatar fait toujours la gueule ou bien? Ses avions s’entassent sans moteurs sur les parkings .

  2. Alessio
    Publié le 31 août 2016

    « Fabrice Brégier se montre confiant pour atteindre l’objectif de 50 livraisons en 2016 » puis « le total annuel ne devrait pas être « trop trop loin de l’objectif »  »

    Réussir à se contredire dans la même phrase, chapeau Monsieur le PDG. Donc on est bien d’accord que l’objectif ne sera pas atteint, tout simplement^^

  3. Publié le 31 août 2016

    On peut pas vraiment dire que Qatar est un opérateur du 320neo puisqu’ils n’ont pas quitté Toulouse…

  4. Publié le 31 août 2016

    J’espère que les A320 neo auront plus d’espace. J’ai voyagé entre IGU et GIG avec TAM (avant la fusion LATAM) en A320 normal et c’était très serré. Un de pires vols que je n’ai jamais pris (2 heures quand même).

    • Le problème chez latam c’est le fait que on doit crier pour avoir à boire,j’avais faits un vols sur latam entre GRU et LHR et pendant toute la durée du vols j’ai méme pas bus plus que un demi litres (1 verre de coca,1 verre d’eau et 1 verre de jus d’orange) je trouve pas normal de nous servir sa sur un vols de 10H et encore les verre n’étaient pas remplis au maximum,le verre d’eau c’était juste car je l’avais demandés et on me la servis 20 minutes après l’avoir demandés.

  5. Grrrr !
    LATAM achète des A350 pour sa filiale brésilienne, et je vais devoir me risquer dans cette allumette volante qu’est le 787 pour aller de Santiago à l’île de Pâques au mois de novembre. J’espère au moins que les moteurs des Fireliners de l’ex-LAN sont en meilleur état que ceux d’ANA.

    • Oui, il est bien dommage que Latam mette le « lighterliner » sur cette route. Il y a 10 ans lorsque je suis allé pour la première fois à l’île de Pâques, juste avant l’explosion touristique, et encore une fois quatre ans après, c’était un 767 qui assurait la liaison, vol très confortable à bord de cet appareil. Maintenant, il va falloir croiser les doigts pendant tout le vol…;)

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter