Swiss : des repas à la carte en Eco long-courrier

air-journal_Swiss menu carte

La compagnie aérienne Swiss International Air Lines propose désormais des repas à la carte payants en classe Economie, sur les vols long-courriers au départ de la Suisse.

Dans son communiqué du 30 aout 2016, la compagnie nationale suisse précise qu’elle étend son offre SWISS Choice en ajoutant aux repas actuellement servis en Econony Class des menus à la carte, que les passagers peuvent commander « en s’acquittant d’un supplément » sur tous les vols long-courriers au départ de l’aéroport de Zurich-Kloten et sur le GenèveNew York (Ces menus ne sont pas proposés sur les vols à destination du Caire, de Tel Aviv ou de Shanghai). Les voyageurs ont la possibilité de commander à l’avance un déjeuner ou un dîner avec six menus différents proposés, « étudiés pour répondre à leurs préférences et à leurs besoins ». Parmi ces mets figurent ainsi « les célèbres émincés de veau à la zurichoise », un « Swiss Brunch », une assiette froide avec de la viande séchée suisse et des spécialités fromagères, ou un menu vitalité pour les voyageurs qui préfèrent manger léger ». Un menu gastronomique et des spécialités japonaises complètent le tout. Le prix des menus varie entre 29 CHF et 49 CHF. Les passagers peuvent accompagner leur menu d’une bouteille de 0.375 l de Chardonnay californien ou d’un Sangiovese italien.

Les menus à la carte ne remplacent pas les mets et boissons actuellement servis en Economy Class, précise la filiale de Lufthansa : ils les complètent selon les vœux individuels des passagers, même si la disponibilité des menus sur chaque vol est limitée. Ces nouveaux menus peuvent être précommandés dès maintenant sur swiss.com/swisschoice pour les vols effectués par SWISS et portant un numéro de vol SWISS, dont le départ est prévu à partir du 7 septembre 2016 inclus. La commande doit intervenir au plus tard 24 heures avant le décollage.

Au départ de Zurich et Genève, la compagnie de Star Alliance et ses 94 avions transportent chaque année plus de 16 millions de passagers vers 102 destinations dans 46 pays. Sa division fret – Swiss WorldCargo – propose par ailleurs un large éventail de solutions de transports d’aéroport à aéroport, tout particulièrement destinées à des objets de valeur ou nécessitant une surveillance constante. Son réseau comprend environ 130 destinations aériennes dans plus de 80 pays.

En tant que compagnie nationale, SWISS « incarne les valeurs helvétiques traditionnelles et s’engage à offrir un summum de qualité en termes de produit et de service ». En 2015, elle ses 8564 collaborateurs ont réalisé un chiffre d’affaires de 5 milliards de francs.

air-journal_Swiss repas a la carte

http://www.air-journal.fr/2016-08-31-swiss-des-repas-a-la-carte-en-eco-long-courrier-5168736.html

Commentaire(s)

  1. C est les prix Suisse aussi lol. 29 a 49.– please ….. ca marchera jamais.

  2. Pet
    Publié le 31 août 2016

    Élargir l’offre, c’est bien.
    Passer du « gratuit' » ou « inclus ds le prix du billet » à payant n’est pas comparable.
    Ttes les cies s’y mettent.
    De plus en plus difficile d’être pax.

  3. Pourquoi on ne peut pas choisir cette option sur Tel-Aviv et sur Le caire ? Peut être pour raison de réligion mais je pense plus tôt car swiss utilise des A340 ou des A330 sur cette ligne et que c’est une ligne moyen courier et non long courier vu la distence qui n’est pas si longue que ca pour un A340

    • Publié le 31 août 2016

      J’ai déjà pris Swiss entre ZRH et TLV. Même si c’est une ligne moyen courrier, le service est digne d’une ligne long courrier. J’étais étonné. J’avais demandé un repas KSML et franchement il était meilleur (plus copieux) que celui d’autres compagnies (e.g. AF).
      Il n’y a aucun besoin d’offrir des menus payants supplémentaires.

      • Publié le 31 août 2016

        Pour le pax, bien d’accord!
        Mais pour la cie, ça fait un repas « gratuit » en moins à préparer, donc à payer, elle réduit ses frais, et ses prestations: à terme, moins de pnc par ex.
        Le pax payant son repas choisi séparément.. A/c de 29 FS, ça fait cher la salade de nouilles..

        • Je ne crois pas... - 31 août 2016 à 18 h 14 min
          Je ne crois pas...
          Publié le 31 août 2016

          Je ne crois pas que votre raisonnement tienne la route:
          1) il y a toujours un repas par personne à bord, indépendamment de la nature du repas: donc proposer des repas payants pour un choix qualitatif ne diminue pas le nombre de personne a servir—> aucune diminution du nombre de PNC pour ce motif à prévoir…En plus la distribution individualisée à la place de nombreux repas particuliers ( religieux, gastronomique ou quoi que soit d’autre..) correspond à un supplément de travail pour les PNC que de distribuer des repas standards de manière standardisée–> bonne raison pour ne PAS y avoir de diminution du nombre de PNC

          2) Le prix de revient des plateau-repas particulier est sans commune mesure avec celui d’un plateau standard: c’est d’abord pour cela que l’offre est payante en Eco..pas ailleurs ( pas encore en tout cas…)

          • Pet
            Publié le 31 août 2016

            Je crois que si..
            Personne ne prend l’avion pour manger.( enfin j’éspère..)
            Les cies ont toutes remplacé sur CC les repas par des « prestations » minables ( LH/AF) ou bien tout supprimé et instauré la vente de repas (SK/EI par ex)
            BA faisant encore l’exception et servant encore des mini repas (pdej par ex).
            Les pax ayant encaissé sans rien dire, AF, et d’autres ont lancé des tepas payants sur LC.
            Norwegian, AirPTT ont poursuivi avec des prestations payantes seulement.
            Moins de travail=moins de staff

            Ds les classes « avant » SQ comprise, les pnc filent aider leurs collègues dès que le service des prestations prévues est terminé.

            A cet égard, les grèves de pnc, ont bien montré que l’on pouvait faire voler un 777 avec un quota de 50 pax par pnc.( j’avais un LC durant la dernière grève, et n’ai connu ce détail qu’à l’arrivée, sans percevoir de différence de service)
            La montée de la productivité et la réduction de personnel ont encore de beaux jours. Réduire la prestation ( duty free par ex, bar ouvert sur les LC chez AF et remplacé par un self chez BA) justifient les réductions de pnc à venir.

            Les plateaux payants et repas spéciaux remplaceront bien vite les repas standards.

  4. Publié le 31 août 2016

    Pffff…ils ont rien inventé chez Swiss : chez Air Mad, on propose ça depuis longtemps.

  5. Publié le 31 août 2016

    À la limite pourquoi pas, ça changera du repas un peu trop classique qui est servi dans les avions en temps normal.
    Bon le prix reste bien suisse par contre, surtout quand on se dit que le repas commandé remplace celui inclus dans le billet d’avion, ce qui fait un bon supplément.
    On s’en doutait bien que Swiss allait faire une spécialité zurichoise et non genevoise.
    Pour TLV serait-ce peut-être parce que le vol est relativement court et qu’ils doivent déjà s’occuper des repas kasher.

  6. Bah pourquoi pas en fait….. il y aura toujours le repas standard, ou végétarien etc… de disponible inclu dans le billet…. ça, bien que ce soit cher, c’est en plus pour personnaliser son voyage…… je dis pas que je ferais à chaque vol…. mais une fois de temps en temps…. ça change. Après personne ne force le pax a payer pour ça. c’est une option. Chacun fait ce qu’il veut. why not.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum