Emirates Airlines: Cash+Miles pour les voyageurs fidèles

air-journal_Emirates football

La compagnie aérienne Emirates Airlines célèbre le 16e anniversaire de son programme de fidélité Skywards, qui compte plus de 16 millions de membres, avec le lancement du programme Cash+Miles, combinant paiement et utilisation de miles pour obtenir des réductions sur les billets d’avion.

En « attachant toujours la plus grande importance à la satisfaction de ses clients », Emirates Skywards développe constamment de nouveaux partenariats exclusifs afin d’offrir le meilleur rapport qualité-prix, avec un vaste choix et une plus grande flexibilité à ses adhérents. Récemment, Emirates Skywards a introduit l’offre Cash+Miles qui permet aux membres des différents niveaux d’adhésion du programme de fidélité – Blue, Silver, Gold et Platinum – de profiter de réductions sur leurs vols dès 2000 Miles en combinant leur paiement avec des Skywards Miles. Les prix des billets d’avion sont ainsi instantanément réduits, et ce quelle que soit la destination et la classe désirée.

Quatorze compagnies aériennes sont partenaires d’Emirates Skywards, en plus de la compagnie basée à l’aéroport de Dubaï : Air Mauritius, Alaska Airlines, easyJet, Japan Airlines, Jet Airways, JetBlue Airways, Jetstar, Korean Air, Malaysia Airlines, Qantas, S7 Airlines, South African Airways, TAP Portugal et Virgin America (seule easyJet ne permet pas l’accumulation de miles), offrant aux détenteurs de la carte un accès à l’un des plus vastes réseaux mondiaux de destinations. Les adhérents d’Emirates Skywards peuvent également profiter de l’accès au réseau de 39 salons Emirates présents dans les plus importants aéroports mondiaux, ainsi qu’aux 6 salons  de l’aéroport international de Dubaï. Les membres bénéficient en outre d’une franchise bagage supplémentaire pouvant aller jusqu’à 20kg.

Le programme Skywards compte également parmi ses partenaires 24 chaînes hôtelières représentant près de 20.000 chambres à travers le monde, dont “Starwood Preferred Guest” (SPG) qui offre une double récompense à ses membres en leur donnant la possibilité de cumuler à la fois des Skywards Miles et des Starpoints lorsqu’ils voyagent avec Emirates ou séjournent dans l’un des hôtels de la chaîne Starwood. Ses membres ont aussi pu profiter de plus de 12.000 places proposées pour plus de 40 évènements sportifs mondiaux depuis janvier dernier, et avoir ainsi accès à des matchs de rugby, de tennis, de baseball, des courses hippiques et de Formule 1. Mais le football reste l’attraction principale pour les membres d’Emirates Skywards : la compagnie est le sponsor de six clubs majeurs de football européens (Paris-Saint-Germain, Real Madrid, Hamburger SV, SL Benefica, Arsenal, AC Milan), et durant les neuf derniers mois, 5000 billets furent réservés aux membres du programme de fidélité. En plus du sport, Emirates Skywards s’intéresse aux artistes du monde entier en organisant depuis 2010 le concours annuel de design “Art of Travel” – les participants sont des artistes émergents qui doivent concevoir le design des 4 cartes du programme de fidélité.

Depuis la création du programme en 2000, les membres d’Emirates Skywards ont accumulé la somme considérable de 220 milliards de miles qui leur ont permis de profiter d’avantages sur des vols, des hôtels ainsi que des accès exclusifs aux plus grands évènements mondiaux. La diversité des programmes partenaires et des récompenses attribuées répond aux attentes d’une clientèle globale de la compagnie aérienne et de son réseau couvrant les 6 continents et 154 destinations.

Désignée meilleure compagnie aérienne au monde par Skytrax en juillet dernier, Emirates Airlines connecte la France à son réseau mondial depuis 1992 : opérant des vols au départ de Paris-CDG (20 vols par semaine en Airbus A380), Nice (7 en Boeing 777-300ER) et Lyon (5 en 777-300ER), la compagnie « offre de nouvelles possibilités de développement économique grâce à des correspondances vers plus de 150 destinations et par de nombreux investissements directs dans les régions françaises ».

http://www.air-journal.fr/2016-09-13-emirates-airlines-cashmiles-pour-les-voyageurs-fideles-5169345.html

Commentaire(s)

  1. Alain45

    Ce qui est intéressant, c’est de pouvoir gagner des miles sur la partie payante du billet.

    • Bonjour,
      Pouvez vous developper votre commentaire? (je suis curieux de savoir si vous comparez avec d’autres compagnies que vous utilisez?)
      Sur BA par exemple cela existe , vous utilisez les miles pour diminuer le prix total et vous gagnez des miles sur votre classe de voyage. D’ou ma question.
      Ce qui est dommage c’est que certaines compagnies ne s’en insipre pas. (j’ai fait une petite etude comparative, ce systeme est plus favorable aux compagnies, valeur absolue du miles plus faible, mais cela a l’avantage de pouvoir utiliser frequement des miles (au contraire des billets prime et autre)

  2. Pet

    Impeccable.
    Et on paie deux fois.

    • Il Moonmartre

      Et pourquoi donc?

      Je viens d’utiliser ce service, j’ai diminué le prix final du billet en utilisant une partie de mes miles.

      • Pet

        Parce que la part payable avec des miles est minorée par rapport à celle payante sur laquelle la cie couvre tous ses frais.
        ‘l’avantage’ du client est un billet en apparence un peu moins onéreux en numéraire.
        Le double avantage pour la cie, est de se payer sur la partie payante, prétendre une remise débitée en miles qui ne rognent aucune marge de la cie mais exigent beaucoup de miles du client.
        Elle réduit à peu de frais le nombre de miles distribués, s’étant déjà payée sur la partie encaissée.
        Les surclassements contre miles sont ainsi un excellent moyen pour faire miroiter un avantage qui n’en est vraiment un que pour la cie.

        • Il Moonmartre

          J’ai beaucoup utilisé les surclassements en miles sur Emirates, pour faire un CDG-DXB, il fallait parfois 30000 miles, ce qui revient à faire 2 A/R CDG-BKK en tarif flex.

          Je préfère payer moins cher que de me contenter d’un seul leg fuss-t-il en BUSINNESS avec miles.

          Dans les 2 cas que vous citez, la compagnie sait qu’il faudra faire bcp de voyages avant de pouvoir utiliser ce service, au moins j’ai le choix sur la façon de les dépenser.

  3. Bonsoir.
    Je pense que c’est bien plus complexe que cela.
    Je suis mileage plus United depuis 1995. depuis 2 ans, nous ne cumulons plus les miles en fonction de la distance parcourue mais en fonction du prix du billet.
    Pour exemple:
    12500 miles parcourus en eco rapportaient 12500miles billet gratuit. maintenant cela rapporte 2500 miles billet gratuit. il faut 60000 miles pour un parcours A/R France USA. Je vous laisse faire le calcul…

    tout le monde y est ou y viendra , je vous rassure à notre grand dam.

    Aloha

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter