Chemises arrachées d’Air France : Sud Aérien appelle à deux jours de grève

air-journal_air france a320

La section Roissy du syndicat Sud Aérien a lancé un appel à la grève à l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle les 27 et 28 septembre, à l’occasion du procès des 16 salariés accusés d’avoir pris part aux violences lors du CCE d’octobre 2015.

Le procès des 27 et 28 septembre 2016 au TGI de Bobigny a déjà déclenché un appel à la grève de la part de la CGT Air France pour le mardi 27, mais le syndicat Sud Aérien va plus loin en appelant les salariés du hub Air France de Roissy à deux jours d’arrêt de travail, soit la durée prévue du procès « pour une chemise de DRH déchirée par on ne sait qui ». Il invite ses membres à venir manifester leur soutien aux 16 salariés devant le tribunal : « Condamner les collègues désignés, en interne et judiciairement, reste une ineptie et un coup politico-médiatique », accuse dans un communiqué le syndicat, pour qui « nos collègues déjà « blessés » et très affectés par ces mesures scélérates, ne doivent pas subir de peines carcérales pour s’être opposés à une loi totalement absurde et néfaste pour le monde du travail dans sa globalité ». Sud Aérien dénonce également l’intervention du gouvernement dans la procédure de licenciement du délégué syndical CGT d’Air France Vincent Martinez, la ministre du travail ayant désavoué la décision de l’inspection du travail qui avait rejeté la procédure.

Suites aux violences qui avaient perturbé le comité central d’entreprise d’Air France le 5 octobre 2015, seize salariés seront jugés à Bobigny à la fin du mois : cinq employés (tous licenciés et membres de la CGT, dont le délégué syndical), sont poursuivis pour violence en réunion et encourent des peines de trois ans de prison et 45.000 euros d’amende ; les onze autres sont poursuivis pour dégradations en réunion (ils avaient fait l’objet de mesures disciplinaires, avec des suspensions sans solde de 15 jours). Tous sont accusés sur la foi de témoignages et de vidéos tournées lors des incidents, quand des manifestants avaient envahi le lieu de réunion, prenant à partie les dirigeants présents dont deux avaient perdu leur chemise. Ils voulaient protester contre l’annonce de 2900 suppressions de postes dans le cadre de Perform 2020 y compris via des licenciements secs qui auraient été une première dans l’histoire de la compagnie.

http://www.air-journal.fr/2016-09-20-chemises-arrachees-dair-france-sud-aerien-appelle-a-deux-jours-de-greve-5169693.html

Commentaire(s)

  1. Pet

    Bien raison. Deux jours de grève, au moins.

    On en reparlera lors des comptes de fin d’année, et on nous dira encore une fois, que le coût des grèves a empêché/retardé le rebond d’AF, mais qu’avec un Xème plan, bientôt…

    Une hérésie.

  2. Grand Bouquetin

    Quelles seront leur reaction si un groupe de passagers en colere les maltraitent et arrachent leurs chemises?

  3. Depuis quand le doit de grève autorise t-il des violences sur personne ..à fortiori de la même entreprise .? De la même manière que les débordements durant les défilés de manifestants sont poursuivis en justice , il est normal que les excès évoqués lors du CCE de 2015 le soit aussi..même si des peines symboliques avec sursis est demandées

  4. Afin de mieux comprendre le problème, il serait bon que ces gréviculteurs soient jetés en pâture aux pax laissés sur le carreau, lesquels leur arracheraient plutôt les yeux que la chemise.
    On verrait alors s’ils ne réclameraient pas des sanctions….

  5. En France on a le droit de grève, le droit de manifester pas celui de s’en prendre à une personne ou à ses biens ni de se faire justice soi même. Par contre a aussi des devoirs !
    Ce genre de comportement est un comportement de voyou indigne de travailler pour une compagnie aérienne, où au contraire on a de besoin de personnel sachant faire preuve de maîtrise de soi et avoir du self contrôle dans les situations difficiles.

    @ GRAND BOUQUETIN – 20 SEPTEMBRE 2016 À 7 H 41 MIN
    Quelles seront leur reaction si un groupe de passagers en colere les maltraitent et arrachent leurs chemises?
    Dans certains pays : Chine, USA, etc… on s’exposerait à de sérieux ennuis, déjà pour commencer le gnouf direct ! ! !
    +1 !

  6. manno

    Bonjour 😙 deux jours de grève pourquoi faire .bande de feneant la vie C est quoi? Il faut travailler pour gagner sa vie .sauf dans ce pays on perd notre temps à faire grève pour un rien .c’est quoi l essentielle. C est vraiment impressionnant et imprévisible et surtout pas possible avec des personnes comme vous .grève grève grève grève grève. Et la communication et les négociations des accords. Des sacrifices. .recherche des solutions. L amour pour son travail. Vivre le travail .

  7. J’espère que la justice ne se laissera pas influencer par la pression énorme que les syndicats ont mis sur les personnes qui doivent rendre justice de ces violences commises en réunion. J’espère que les peines seront exemplaires afin de décourager les futurs grévistes à faire preuve de violence envers leurs dirigeants.

    Mais je serais bien content de voir ces grévistes lâchés au milieu de passagers en colère à force d’être victime du chantage des syndicats et voir si encore après leur lynchage ils prônerait la relaxe et seraient prêts à se mettre en grève si le TGI voulait condamner leurs agresseurs.

    Mais que les syndicats continuent à couler Air France avec les grèves tous les 3jours, après le mise au chômage pour faillite, ils seront bien plus ouverts aux propositions moins avantageuses.
    Pauvre KLM qui doit se dire ce qu’il fait dans ce groupe…

    • Quel rapport avec KLM ?
      KLM devrait au contraire remercier Air France, qui lui a apporté une plus-value incontestable.

      Pour revenir au sujet, SUD aérien, combien de divisions ?
      7,6% aux dernières élections professionnelles chez Air France… Bof, pouvoir de nuisance faible.

  8. Mat

    Comment faire remonter les réservations d’Air France qui baissent dangereusement ? En faisant grève ! Il faut être de la CGT ou de Sud pour avoir des idées aussi brillantes ! Ou du SNPL !

  9. Vouloir réduire la masse salariale de 2000 à 3000 personnes (à l’époque) au moment ou la compagnie refait des bénéfices et que son PDG s’augmente dans les 50% contre une chemise arrachée dans un CCE organisé volontairement dans un climat de forte tension, à se demander qui est le plus violent dans l’histoire.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum