Volotea aura dix Airbus A319 en 2017

air-journal_volotea_a319b

La compagnie aérienne low cost Volotea disposera l’année prochaine d’une flotte de 28 avions dont dix Airbus A319, tous basés en France, qui opèreront sur un réseau comptant entre 240 et 250 lignes en 2017 avec neuf bases européennes.

La spécialiste espagnole du vol pas cher a confirmé le 21 septembre 2016 l’arrivée dans sa flotte de six A319 supplémentaires l’année prochaine, qui rejoindront les quatre déjà en service et 18 Boeing 717. La base de Volotea à l’aéroport de Nantes-Atlantique accueille les quatre A319 qu’elle possède, un cinquième étant prévu dès janvier ; trois des nouveaux A319 seront basés à Bordeaux-Mérignac, et les deux derniers à Toulouse-Blagnac d’ici la fin mai.

La compagnie projette de devenir une compagnie 100% Airbus « dans les années à venir », une « décision stratégique » qui lui permettra d’augmenter sa capacité de transport de 20%, passant des 125 sièges actuellement disponibles dans le 717 aux 150 que compte l’A319. Les deux modèles « reconnus pour leur fiabilité et leur confort » selon Volotea disposent de sièges inclinables et sont 5% plus grands que la moyenne, avec environ 30 pouces de dégagement entre les sièges. Le rayon d’action des A319  permet en outre à la low cost d’exploiter « des lignes plus lointaines et donc de conquérir de nouveaux marchés » : alors que le 717 vole sur 2500 km, l’A319 peut parcourir 3500 km. De plus, les taux de ponctualité des A319 de Volotea sont en constante progression : en août, plus de 80% des vols assurés par les Airbus sont arrivés à l’heure, et en septembre les chiffres étaient d’environ 90%. Le niveau de recommandation des passagers « est quant à lui supérieur à 90% ».

Les six nouveaux A319 bénéficieront à leur tour du concours « Hello, my plane is … », qui a bénéficié d’un niveau élevé de participation dépassant les 50 000 suggestions de noms. Les heureux gagnants seront annoncés via le site internet de la compagnie et dans sa newsletter le 26 septembre prochain. Rappelons que les quatre premiers A319 sont baptisés Han Volo ; Veni, Vidi, Volo ; Voh-lalá, et Airbus One.

En 2017, Volotea opérera entre 240 et 250 lignes, soit plus de 40 nouvelles liaisons, et prévoit de transporter entre 4,3 et 4,5 millions de passagers vers 79 destinations dans 15 pays (France, Italie, Espagne, Allemagne, Grèce, Croatie, République Tchèque, Israël, Albanie, Moldavie, Portugal, Malte, Royaume-Uni, Autriche et Irlande). La « compagnie aérienne des capitales régionales européennes » continue son développement, ayant débuté avec deux bases en 2012 (Venise et Nantes) pour atteindre neuf l’année prochaine : Venise, Nantes, Bordeaux, Palerme, Strasbourg, Asturias, Vérone et Toulouse, plus Gênes qui ouvrira ses portes en 2017.

http://www.air-journal.fr/2016-09-22-volotea-aura-dix-airbus-a319-en-2017-5169805.html

Commentaire(s)

  1. Volotea Lover

    Et bien voilà: aujourd’hui 22/09 Pan sur le bec de @ je ne pense pas…qui nous expliquait doctement hier pour quelles bonnes raisons les A319 ne pouvaient pas être basés à Bordeaux….
    Comme quoi, meme de beaux raisonnements bien construits et bien présentes ne sont en rien gage de vérité….
    À bon entendeur, salut!!!

  2. Nicois06

    Elle prévoit donc de retourner en Israël et de desservir en régulier l’Irlande ?

  3. 5 A319 à Nantes en 2017!! Ca promet de nombreuses ouvertures de ligne et un fort developpement !

    • Les A319 qui vont arriver à Nantes vont peut être remplacer des B717 qui y sont actuellement basés. Par ex à Toulouse Volotea prévoit 2 A319 basés en 2017 mais le B717 actuellement basés ne devrait pas rester et devrait être basé à Gênes.
      Dans ce cas on peut envisager des ouvertures de lignes Volotea à Nantes en 2017 mais pas forcément de « nombreuses » ouvertures.
      Par contre je remarque qu’il y aura autant D’A319 de low-cost basés à Nantes qu’à Toulouse (5 Volotea à Nantes et 2 Volotea + 3 EZY à Toulouse). Une comparaison qui n’apporte rien mais un petit clin d’oeil ça ne fait de mal à personne.

    • Nicois06

      Je pense que l’A319 supplémentaire à Nantes et l’A319 supplémentaire à Toulouse vont faire davantage de vols en W, avec Bordeaux par exemple qui se retrouverait avec uniquement 3 A319 basés en S17, à comparer avec 4 B717 en S16…

  4. « les deux derniers à Toulouse-Blagnac »
    Donc à Toulouse Volotea va passer de 1B717 à 2 A319 en 2017 (le B717 actuellement basé à Toulouse serait basé à Gênes). Je trouvais pourtant que la capacité du B717 était parfaite pour le trafic visé à Blagnac … mais d’un autre côté trouver des sous-traitants à Toulouse pour la maintenance de ces 2 A319 devrait être + simple et s’il faut moins coûteux que pour un avion type B717

  5. Le choix de a319 peut être aussi intéressant pour aller le plus loin possible à partir d’aéroports aux pistes courtes.

  6. Un progrès qualitatif indéniable pour Volotea.
    Parce que les Boeing 717, franchement, ça ne donnait pas trop envie.

    • J’ai fait Toulouse-Brest en mars dernier avec un B717 de Volotea et c’est très bien pour ce type de vol, en tout cas pas moins bien qu’un A319/A320 d’EZY ou HOP entre Toulouse et Orly. D’ailleurs je vais reprendre ce vol le 14 octobre prochain … et ça sera toujours en B717.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum