Corsair pense aussi au low cost long-courrier

air-journal_Corsair International A330

La compagnie aérienne Corsair International va réfléchir au lancement d’une filiale low cost long-courrier, afin de répondre à l’arrivée de French Blue et Norwegian sur les routes reliant l’hexagone aux Antilles et à la Réunion.

Après avoir présenté une nouvelle classe Affaires, la compagnie basée à l’aéroport de Paris-Orly a confirmé le 22 septembre 2016 s’intéresser à l’autre extrémité du marché, le low cost long-courrier. Interrogé par La Tribune le 22 septembre 2016, le PDG de Corsair Pascal de Izaguirre a confirmé vouloir travailler sur la « faisabilité » du low cost sur le long-courrier. « Il faut regarder la vérité en face. Sur la durée Corsair ne pourra pas résister à des concurrents qui disposent d’un tel avantage en termes de coûts », a-t-il expliqué, citant spécifiquement French Blue comme une « menace directe ». « Si jusqu’ici, les rares tentatives de low-cost long-courrier ont échoué, le modèle semble aujourd’hui s’implanter sérieusement », ajoute celui qui est aussi président de TUI en France (la maison-mère de Corsair), jugeant que l’arrivée prévue en 2017 à La Réunion de la filiale du Groupe Dubreuil va entrainer « une surcapacité énorme (…) avec de fortes baisses de prix ». Des baisses dont bénéficieront ses propres passagers, puisque Corsair alignera « évidemment » ses prix sur ceux de French Blue.

La menace s’appelle Norwegian sur l’axe France – Antilles, sur lequel le PDG Bjorn Kjos évoquait en juin dernier une possible arrivée en 2017 (elle vise aussi La Réunion). La spécialiste norvégienne du vol pas cher a lancé en décembre 2015 des vols entre les Etats-Unis, la Guadeloupe et la Martinique, avant d’ajouter des liaisons vers les USA au départ de Paris-CDG. La présence combinée de French Blue et de Norwegian « serait une révolution sur le marché », conclut Pascal de Izaguirre, les DOM représentant près des deux-tiers du chiffre d’affaires de Corsair selon La Tribune.

Si la compagnie met en place une filiale long-courrier, cette dernière utilisera des Airbus A330-300 – à l’instar d’AirAsia X, la pionnière sur ce créneau, alors que Norwegian utilise des Boeing 787 Dreamliner et que French Blue aura un mix d’A330-300 et d’A350-900. Corsair International ne dispose que de deux exemplaires de cet avion dans sa flotte actuelle, et son PDG n’a pas mentionné d’éventuelles futures acquisitions ou locations.

Restera bien sûr à convaincre les syndicats de l’intérêt de cette filiale low cost, un obstacle évident si l’on se souvient de leurs réactions chez Air Caraïbes lors du lancement de French Blue – dont le réseau et la flotte ont été largement amputés suite à une grève en avril dernier.

Rappelons qu’Air France-KLM aussi se pose la question du lancement d’une low cost long-courrier ; on devrait connaitre la réponse début novembre, quand le nouveau PDG du groupe présentera son nouveau plan stratégique.

http://www.air-journal.fr/2016-09-23-corsair-pense-aussi-au-low-cost-long-courrier-5169826.html

Commentaire(s)

  1. il y a 2 jours ce même pdg disait l’inverse sur le journal de l’ile  » clicanoo » : il y aura surcapacité sur l’axe métropole/Réunion et certains d’entre nous vont y laisser des plumes,et le voila maintenant qui pense créer une low cost sur cet axe , Af idem!!!!!

  2. L’article que reference Pacha25:
    http://actus.clicanoo.re/article/economie/1409062-ne-va-pas-r%C3%A9cup%C3%A9rer-du-trafic-parce-que-le-prix-du-billet-va-baisser

    Et non ce n’est pas contradictoire PACHA.
    Il dit qu’il y aura surcapacite pour preserver sa poule aux oeufs d’or.
    Mais si la concurrence baisse les prix, il n’aura pas le choix, il doit suivre (ou du moins limiter la casse) => d’ou le double discours.
    Si low cost cree dans son groupe, il va tenter de ne plus deservir RUN avec Corsair mais avec la lowcost uniquement, donc pas les 2, donc pas de compagnie supplementaire.
    A noter que le plan initial aux antilles etait d’utiliser French Bleu en remplacement de l’existant, mais cela a copote a cause des greves, comme le dit l article rien ne dit que la meme chose n’arrivera pas avec Corsair a la Reunion.

  3. Rame

    Corsair n’est t’elle pas déjà dans un modèle qui se rapproche d’une low-cost ? Pas aussi poussé que Norwegian c’est un fait.

  4. Il y a 2 jours à peine, AF annonce se pencher sur une LC long-courrier…et maintenant Corsair dit la même chose. Quel coincidence ! À mon avis, TUI a enfin trouvé le repreneur de Corsair : AF
    Ce serait un excellent choix pour AF qui redeviendrait leader sur les Antilles avec 55 % de part de marché et serait aussi leader sur le marché réunionnais avec 58 % de part de marché. AF pourrait être en quasi-monopole vers Maurice (partage de code avec Air Mauritius). En plus des A332-333 de Corsair, AF pourrait y ajouter ses vieux A343 en lieu et place des 744 de Corsair. La LC d’AF pourrait disposer d’une quinzaine d’appareils en l’espace d’un an ou 2, soit beaucoup plus que la flotte de French Blue et Air Caraïbes combinée, et proposer une vingtaine de destinations loisirs. Au final, ce serait un bon deal pour AF et aussi pour Air Caraïbes qui limiteraient les guerre prix. Épisode à suivre.

  5. Baba au rhum

    Donc d’ici 10 ans, on aura le choix entre le low cost ou une espèce de fausse classe affaire hors de prix pour se rendre dans les DOM? A oui j’oublie aussi une 20 aine de siège Eco+ qui seront également hors de prix et reprendront le standard des sièges éco actuels.
    Il restera donc à faire des correspondances par Maurice pour trouver un service à peu près normal pour la Réunion.

    • 99,99% ( j’exagère à peine!)des gens ne cherchent et recherchent que UNE seule et UNIQUE chose: des prix,des prix, des prix…
      Le 0,01% restant comprend: les billets gratuits payés par l’Etat à ses fonctionnaires  » déracinés de leurs familles pour venir vivre et travailler en Métropole » et les billets payés par les (rares) entreprises sur ces axes…
      Il n’y a aucun vrai marché commercial pour du qualitatif sur ces lignes..ou en tout cas, s’il existe, il est si minime qu’il en devient inintéressant pour toutes les compagnies…

  6. Un Paris-Bangkok « low-cost » aurait du sens.

    • Perso ca me va bien, pour me distraire en vol un bouquin me suffit (et d2/3 episodes d’une serie au dernier cara sur tablette) pour la nourriture une bouteille d’eau en duty free (parfait pour la ligne) et un plate de salade fait maison pauvre en glucide (et au moins j’aurais des abdos saillant sur la plage) car j’avoue je trouve que parfois les plateaux repas en avions sont …parfois trop chargé a mon avis personnel.. au pire aller pour les plus « affamés » on peut toujours prendre un mac do ou autre avant d’embarquer

  7. Mr Duclos,

    La fin du second paragraphe de votre article est ainsi rédigé  » Corsair sera alignera évidemment ses prix.

    A ceux qui pensent à une reprise de Corsair par AF, vous semblez oublier les lois françaises et européennes sur la concurrence et la position dominante avec plus de 50% de part de marché en raison d’une concentration excessive.

    • Les effets de la concentration sont examinés sur leur globalité et non sur un marché spécifique (ie.: ORY- PTP). De plus, des contreparties peuvent être demandées (par ex. : libération de slots à ORY) pour compenser ces effets. Dans ce cas précis, TX pourrait être le principal bénéficiaire. Je crois même qu’AF préfèrerais libérer des slots à TX qu’à Norwegian, bien plus dangereux à long terme.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum