ANA mise sur le Japon cool et ses festivals

air-journal_ana-all-nippon-airways-japan-cool

La compagnie aérienne ANA (All Nippon Airways) lance sur son site internet une nouvelle section « Is Japan Cool ? Matsuri », afin d’inciter les voyageurs internationaux à venir visiter le Japon.

Dévoilée le 29 septembre 2016, la nouvelle section du site web de la compagnie privée japonaise propose aux spectateurs une visite audiovisuelle interactive d’une variété de festivals ou matsuris en japonais. L’un des points forts de ces nouveaux contenus est une performance musicale exclusive de la troupe de tambours japonais Kodo, « mise au point spécialement pour « IS JAPAN COOL? MATSURI with KODO » selon le communiqué d’ANA. La séquence fait entendre « le puissant fracas des tambours japonais traditionnels, ou wadaikos, dont le son est rendu par une technologie 3D innovante utilisant des canaux séparés qui enveloppent l’auditeur de tous côtés, lui donnant l’impression d’être dans la salle de spectacle ». La compagnie évoque un projet « révolutionnaire » puisqu’elle « relève le défi de tirer parti du son 3D en dehors de ses applications habituelles, à savoir les spectacles vivants et les événements en direct ». Produits dans le monde entier, les concerts de wadaiko, véritables spectacles japonais traditionnels, offerts par Kodo ont acquis une immense popularité en raison de leur puissance et de leur dynamisme. Depuis ses débuts en 1981, le groupe s’est produit plus de 5600 fois dans 48 pays différents, et ses vidéos en ligne ont été visionnées plus de 5 millions de fois.

air-journal_ana-all-nippon-airways-cool-kodoLa compagnie de Star Alliance ANA a également créé un film documentaire spécial pour « Is Japan Cool ? Matsuri », en envoyant des équipes de tournage sur six festivals célèbres dans différents endroits du Japon. Grâce à une caméra à 360°, le film plonge le spectateur au cœur de l’action du festival, offrant une expérience virtuelle en termes d’images et de sons. Le documentaire « cherche à capter l’essence des festivals du Japon et, en offrant une expérience sensorielle exotique » des sanctuaires portatifs, de la musique, des danses, et des divers instruments et costumes, plonge les spectateurs « dans l’énergie des festivals japonais ».

Des contenus additionnels dans « Is Japan Cool ? Matsuri », intitulés « Matsuri Trip », présentent 32 festivals, classés en fonction de leurs dates et types, choisis parmi les quelque 300.000 se déroulant dans tous les coins du Japon tout au long de l’année. Les spectateurs sont invités à explorer les festivals du Japon et sa culture en tirant profit de l’offre Experience JAPAN Fare d’ANA pour 10.800 yens par secteur (environ 95 euros).

Fondée en 1952 et classée cinq étoiles par Skytrax, ANA vole aujourd’hui sur 83 routes internationales et 116 lignes intérieures, le groupe opérant une flotte de 250 avions. Elle a transporté 50,8 millions de passagers l’année dernière.

air-journal_ANA All Nippon Airways 777-200ER Star Wars (14)

http://www.air-journal.fr/2016-09-30-ana-mise-sur-le-japon-cool-et-ses-festivals-5170249.html

Commentaire(s)

  1. Pet

    Chic! Voilà un pays fascinant et profondément attachant.
    J’encourage ceux qui cherchent une destination à faire un tour au Japon.
    Le « dépaysement » tient surtout à la découverte d’une culture souvent méconnue donc ignorée.

  2. +1!
    Shögun doit être aussi de cet avis.😁

    • はい、そうだよ!

      On peut aller deux fois par an au pays du Soleil Levant, y avoir séjourné vingt fois, en avoir appris la langue, l’avoir sillonné d’est en ouest et du nord au sud, de Wakkanaï à Iriomotejima, de Kôchi à Tottori, et trouver encore des sources nouvelles d’étonnement au quotidien tant la culture japonaise est singulière.

      Même si le Japon a la réputation justifiée d’être un pays cher, on peut y voyager à coût raisonnable si on est son propre organisateur et qu’on n’a pas de goûts de luxe. L’hébergement n’y est guère plus cher qu’en France pour les touristes, et on y mange très bien pour moins cher si on fréquente les restaurants populaires. Si vous aimez les sushis, ils vous coûteront le tiers du prix pratiqué en France, pour une variété et une qualité bien supérieure. Les produits de la mer, base de la culture culinaire nippone, vous paraîtront très abordables. La viande, beaucoup moins. Quant au prix des fruits, il risque parfois de vous effrayer. Mais la qualité est toujours au rendez-vous. Au Japon, on ne badine pas avec l’hygiène et la sécurité.

      Les transports intérieurs en revanche sont chers, notamment le shinkansen. Cependant, il existe des possibilités intéressantes pour réduire la facture. Le Japan RailPass proposé par JR peut s’avérer très intéressant si vous vous déplacez beaucoup (réservé aux visiteurs avec tampon touristique, et à acheter avant de quitter son pays de résidence). Et voyager en train au Japon est un vrai plaisir. Zéro stress pour les correspondances: les horaires sont toujours respectés à la minute près (les cadres de la SNCF devraient faire un stage chez leurs homologues nippons).

      Pour ce qui est des vols domestiques, on peut trouver de très bons tarifs chez JAL ou ANA à condition d’acheter très tôt ses billets. Sinon, il y a les low-cost tels que Peach. Prestations vraiment… low-cost, mais fiables.

  3. Je suis d’accord PET. Et les japonais sont polis et font preuve de civisme et de savoir vivre

  4. Un pays qui est une véritable leçon de savoir vivre ..il suffit de prendre les transports en commun ,( les chinois devraient tous effectuer un stage de civisme..) , à l’esthétisme flamboyant ..Seul point à améliorer …la situation de la femme dans un univers plutôyt macho ..
    Le dépaysement assuré, comme le disent PET , JULIEN et TYLER ….mais à condition d’avoir quelques Yens en poche ….vu le coût de la vie ….

    • Ceci explique que quand les japonais arrivent en France , ils sont choqués par le manque de respect.

      Très beau pays et population aimable. En hiver un peu frais

    • Pet

      ? On mange fort bien à Tokyo pour moins de 10 euros, et les restaus branchés affichent des menus à moins de 25…( L’étonnant Lexus à Aoyama juste en face d’Omotesando par ex)
      On est très loin des prix en Europe. Les hotels sont onéreux en période de congés ou Golden Weeks, surtout à Tokyo. Mais en s’y prenant en avance..

  5. La Semaine d’or (Golden Week) figure sur le calendrier chaque année au même titre que les (nombreux) jours feriés annuels donc c’est une période connue à l’avance et pour envisager un voyage à cette époque précise, que vous vous y preniez à l’avance ou pas, vous paierez le voyage très cher du fait que c’est vraiment l’époque où les japonais voyage le plus de l’année.
    Les Compagnies JAL et ANA pratiquent, comme toutes les autres Compagnies, des politiques de Promos saisonnières mais pas vraiment pour la semaine d’or. Les Nippons privilégiant majoritairement ces deux compagnies pour leur voyage, ces dernières ont peu de raison de pratiquer des promos à ce moment précis.
    Cependant, il existe de nombreux voyagistes au Japon tels que Nippon Express, JTB ou encore HIS pratiquant des formules « Séjour+Voyage » avec parfois des tarifs intéressants mais ces derniers sont exclusivement « départ Japon » donc réservés à la clientèle japonaise.
    En revanche, sur place, aucuns changements de tarifs constatés au quotidien sinon peut-être dans des zones à fort potentiel touristique comme Miyajima ou Ama-no-hashidate..

    • Ce n’est pas le vol vers le Japon qui coûtera cher aux visiteurs durant la période de « golden week », mais le séjour sur place. Les hôtels sont bondés partout et les tarifs exorbitants durant cette période. Et pas seulement à Miyajima ou Amanohashidate.

      Un conseil donc à ceux qui projettent un voyage au Japon: évitez d’y séjourner début mai. Même dans une grande métropole pas spécialement touristique comme Ôsaka, si vous n’avez pas réservé vraiment très tôt, il vous sera quasiment impossible de trouver un hébergement à tarif abordable pour le commun des mortels sur cette période. Tout est complet longtemps à l’avance, sauf si vous êtes prêt à débourser plusieurs centaines d’euros par personne et par nuit.

      En revanche, le reste de l’année, pas de souci, le Japon offre des hébergements pour tous les goûts et tous les budgets. Contrairement à ce que laisse entendre Erik de Nice, on pet trouver des hébergements sympas et pas chers à Amanohashidate. Quant à Miyajima, aucun besoin d’y séjourner pour la visiter: la traversée en ferry depuis Miyajimaguchi dure 10 minutes et ne coûte que 180 yens. Le terminal est accessible en train de la gare principale de Hiroshima, en moins de 30 mn.

  6. Filoustyle
    Publié le 2 octobre 2016

    ANA propose des vols intérieur très bon prix pour les touristes munis d’un billet aller retour de l’Europe et munis d’un passeport étranger.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum