La Compagnie : les passagers lui donnent 8,4/10

air-journal_La_Compagnie_siege

La compagnie aérienne La Compagnie Boutique Airlines a publié les résultats d’une enquête menée en mai dernier auprès de ses passagers : ils sont en général très satisfaits, la moins bonne note étant attribuée aux salons d’aéroport.

Les 5000 passagers interrogés en mai 2016 par la compagnie spécialisée dans les « vols tout-affaires » entre les aéroports de Paris et New York, lui ont accordé une note globale de 8,4/10 sur l’expérience globale de voyage (en aout 2015, elle était de 7,7/10). Ils souhaitent à 98% revoler à bord de ses deux Boeing 757-200 pouvant accueillir 74 passagers uniquement en classe Affaires, et 94% d’entre eux sont prêts à la recommander. Les systèmes de réservation de La Compagnie obtiennent 7,8/10 pour le site internet, et 8,1/10 pour le call center.

Parmi les services offerts aux voyageurs, l’accueil à l’enregistrement obtient la meilleure note (8,9/10), devant l’accueil et le service à bord (8,8/10), la rapidité d’embarquement et de débarquement (8,4/10), le confort et la qualité du siège (8,2/10) et la qualité du déjeuner vers New York (8,1/10).

Mais la compagnie affiche aussi cinq points à améliorer, dont les salons aux aéroports (6,9/10), le programme de fidélité My Compagnie (7/10), le système de divertissement à bord (7,3/10), l’accès aux aéroports (7,4/10) ou la trousse de confort distribuée à bord (7,7/10). Elle dit travailler déjà à « l’optimisation de certains de ses services », dont le nouveau salon Icare 2 à Roissy accueille les passagers depuis le 7 aout (trop tard donc pour l’enquête). Un système de divertissement à bord plus complet est en cours de développement pour la fin 2016, et un programme de fidélité « plus généreux » est à l’étude pour 2017.

Rappelons que cette enquête a été menée avant la suppression de la route entre Londres-Luton et Newark fin septembre,  en raison du climat d’incertitude économique né de la décision du Royaume-Uni de quitter l’Union Européenne. Elle met depuis en place un deuxième vol quotidien entre CDG et Newark-Liberty « où nos remplissages sont supérieurs à 85%, afin de répondre à la demande sans cesse croissante de tous nos clients, entreprises comme voyageurs individuels ». Ses concurrentes entre Paris et les aéroports new-yorkais sont Air France, XL Airways, American Airlines, Delta Air Lines, United Airlines et OpenSkies.

air-journal_La_Compagnie_757-200

http://www.air-journal.fr/2016-10-12-la-compagnie-les-passagers-lui-donnent-8410-5170891.html

Commentaire(s)

  1. LSO

    ainsi que norwegian

  2. Je serais intéressé savoir de combien est le taux de remplissage (payants) de ces classes supérieures, dans toutes compagnies confondues?
    Si entre CDG et NYC « La Compagnie » aptien 8,4/10, je me demande les autres comme: Air France, XL Airways, American Airlines, Delta Air Lines, United Airlines, elles obtiennent 0,../10?

  3. LSO

    tant qu’on y est, c’est newark et non JFK…

  4. Il est forte amusant de faire une simulation, et là, surprise!

  5. petite question qui vas paraître stupide pour certains, mais pourquoi ne pas prendre le deuxième avion pour crée une route Paris Tokyo ou Singapour. qui est aussi une route a forte demande en Business non ?

  6. Le Parisien

    Class « eco plus  » améliorée
    Mais sûrement pas une business class .
    Lounge vêtus A CDG
    Plateau repas digne d une eco
    1400€ C cher payer

    • JOLY

      Ayant pris à plusieurs reprises La Compagnie, je ne peux être en accord avec vous :
      1) le siège est celui qui existe encore sur les avions AF qui font JFK-ORY (vol pris le 25 septembre dernier)
      2) le nouveau lounge à CDG est neuf et n’a plus rien à voir avec l’ancien
      3) le plateau repas est de très bonne facture (comparable avec celui servi sur AF en business). Je ne parle pas ici des choix des boissons…

  7. Une analyse plutôt juste, mais ne nous méprenons pas cela reste de la poudre aux yeux plus qu’une véritable classe affaire, les salons offrent peu de choix, les sièges (pas lie flat) sont dépassés depuis bien longtemps, le repas à bord est servi dans des assiettes en plastique…

  8. Quelqu’un connaît l’origine de ce nom un brin ridicule (et commercialement pas très vendeur compte tenu de sa difficulté à le prononcer correctement pour les anglo-saxons)?
    A noter que ce n’est en aucun cas un jugement sur ladite Cie avec laquelle je n’ai jamais voyagé.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum