Air France-KLM : coûts trop élevés, structure trop complexe

air-journal_Air France KLM bis

Pour le PDG du groupe Air France-KLM Jean-Marc Janaillac, il reste du travail à faire au sein de l’entreprise dont les coûts sont trop élevés, les structures trop complexes – et le manque de confiance évident, entre les deux compagnies aériennes comme entre direction et salariés.

Si son nouveau plan stratégique Trust Together ne sera officiellement présenté que début novembre, le PDG du groupe franco-néerlandais a profité de son déplacement à Berlin le 12 octobre 2016 pour expliquer à des journalistes que « ce qui est frappant, c’est le fait que nous travaillons dans un secteur en croissance et que nous ne croissons pas au rythme du secteur ». Air France-KLM est selon le dirigeant « à la traîne » en termes de compétitivité par rapport à ses concurrents, et il réaffirme avoir été « surpris » par le manque de confiance, entre les deux compagnies nationales qui ont pourtant fusionné il y a douze ans comme entre la direction et les salariés en particulier après la grève des pilotes d’Air France en 2014. Janaillac ne fournit en revanche aucun nouveau détail sur la façon dont tous ces problèmes pourraient être réglés, les discussions avec les syndicats devant êtres menées jusqu’à janvier prochain. Elles porteront entre autres sur l’achat de nouveaux avions, qui dépendra « du niveau de cash flow dont nous aurons besoin ».

Le PDG n’a pas évoqué les problèmes internes à Air France, dont le trafic est en baisse depuis l’été et qui s’attend à une dégradation des réservations dans les prochains mois. Dans le différent avec les syndicats d’hôtesses de l’air et de stewards, qui avait entrainé une grève en juillet et aout, un protocole d’accord a été soumis au SNPNC-FO, à l’UNAC et à l’UNSA-PNC (les trois principaux représentants des PNC) pour prolonger jusqu’au 28 février 2017 l’accord d’entreprise arrivant à échéance à la fin du mois avec quelques améliorations – et toujours sans départ contraint. Ce délai permettrait la signature d’un « accord de longue durée » comme l’espèrent le SNPNC et l’UNSA qui demandent une prolongation de l’accord existant pour cinq ans, alors que l’UNAC préfèrerait une prolongation de 17 mois avec modifications, comme proposé par Air France en juillet. Rappelons que cette dernière peut imposer ses conditions si aucun accord n’est trouvé d’ici au 31 octobre.

http://www.air-journal.fr/2016-10-13-air-france-klm-couts-trop-eleves-structure-trop-complexe-5170919.html

Commentaire(s)

  1. C’est bien de s’en rendre compte, mais c’est un peu tard. Vous êtes sûrs que ce sont de vrais Polytechniciens qui dirigent AirFrance depuis quelques années?

  2. Pet

    Comment dit on « dégraisser le mammouth » ds l’aérien?
    Conserver en 2016 une structure héritée des années 60 mérite un sérieux dépoussiérage et non la sacralisation de syndicats ou de structures totalement dépassées.
    Toutes les sociétés passent par une remise à niveau pour ambitionner à concourir sur leurs marchés.
    Vu par le pax: T2E K cette semaine, L semaine passée, brochette de six personnes à l’accueil des pax au salon, dont ds chacun des cas, trois à ne rien faire.

    M. Janaillac a raison: ya plus ka.,

  3. Finalement on en arrive à souhaiter que cette compagnie disparaisse purement et simplement, comme Swissair, Pan Am, TWA et tant d’autres ! Et qu’une autre la remplace sur des bases saines et sans les pilotes les mieux payés du monde et qui travaillent le moins !

  4. Vol intercontinental récemment sur AF. bon il ne s’agit pas des pilotes comme dans l’article, mais le PNC (personnel navigant commercial) fait vraiment pitié à voir – uniformes dépareillés et portés de travers, les types à peine coiffés, une amabilité douteuse (même si ce sont certainement tous, au fond, de braves gens), une maîtrise de l’anglais à pleurer, des annonces bafouillées, un service approximatif…..
    N’importe quelle compagnie asiatique de 3eme ordre donne une meilleure image. La France est vraiment en voie accélérée de tiers mondisation et de rélégation dans les grandes profondeurs du classement.

  5. Cette compagnie est irréformable (bien comme la France). Avec la baisse du pétrole elle va gagner quelques mois de sursis mais finira pas faire faillite.
    AF ne survit que parce qu’elle a encore une base de clients fidèles qui acceptent de payer le prix fort. Je regarde les prix pour partir au Canada cet été. AF est 300 euros plus cher que la concurrence (Air Canada ou Air Transat).

    • Pet

      « Bien comme la France ». Vous avez raison, Les LVMH, Renault, RATP ( mais oui!), banques, Vinci, Bouyques, L’Oréal, Total, Orange, etc ne sont que des vues de l’esprit.
      Voir le verre continuellement à moitié vide n’empêche pas ce pays et ses détracteurs de continuer dans la petite poignée du peloton de tête de l’économie mondiale de façon continue depuis 60 ans.
      Que personne n’ait voulu moderniser AF soit, que cela soit impossible, non.

  6. Ex CCP à la retraite. - 13 octobre 2016 à 8 h 04 min
    Ex CCP à la retraite.

    Quelle désolation de se rendre compte lorsque l’on se retourne, de l’immense descente graduellement effectuée tout au long de ces dernières années…
    De la défiance entre AF et KLM et à tous les niveaux…entre PNT, entre les directions générales, entre les services commerciaux, entre …etc….: quant on se souvient de l’espoir et la fierté qu’avait fait naître ce rapprochement librement consenti de ces deux compagnies une fois passée la surprise de l’annonce ( car tout avait été negocie de longs mois durant sans fuites dans les médias, ni meme n interne)…hors le petit cercle des négociateurs, ce fut une belle et agréable surprise que cet accord ( je rappelle qu’il s’agit bien d’un rapprochement librement consenti car personne n’a racheté l’autre, aucun n’appartient à l’autre…)…Cette aventure nouvelle et précurseur dans le monde aérien ( structure juridique de l’association reprise par IAG, mais pas par LH qui préfère classiquement racheter et Etre seule maître à bord!) ouvrait un boulevard …Aujourd’hui, c’est la suspicion et la méfiance qui règne….quelle tristesse, quel gâchis!!!

  7. Bon diagnostic… certainement déjà établi par ses prédécesseurs qui n’ont rien fait (ou plutôt rien pu faire, tellement cette compagnie est ingérable).
    Il faut que le personnel navigant (PNT et PNC) comprennent que s’ils continuent à refuser tout changement en bloc, ils vont couler leur compagnie. C’est affligeant que le groupe ne puisse pas développer Transavia. Le low-cost, c’est ce que le CLIENT veut aujourd’hui sur du point à point.
    Et puis c’est bien de « taper » sur le PN, mais j’espère qu’il dépoussiérera aussi le siège administratif et réduira le nombre redondant de Vice Président, Directeur de ci ou de ca, Senior Manager bla bla bla…

  8. Af c’est 62885 collaborateurs…
    Qui voudra mettre au chomage tout ce monde ?… en tout cas pas un seul politique …

    Ensuite, Af est gérée comme une entreprise publique, sans liberté de décision rationnelle adaptée au marché… la preuve, c’est encore un haute fonctionnaire qui est PDG… de plus les charges françaises ne l’aide pas, mais bon, nous sommes tous très contents de profiter du social/médical…

    Regardez bien les conditions de travail et sociales des concurrents low cost et du moyen orient … demandez aux philippins qui travaillent chez Emirats si c’est si super que cela! Vous parlez d’air Transat, c’est pareil, au Canada, les charges ne sont pas les mêmes qu’en France…

    Alors arrêtez de taper sur le personnel soit disant trop payé…

    Tous ces gens qui critiquent AF, dans quelle société/entreprise travaillez vous? Des travailleurs des pays de l’est de l’europe ne seraient ils pas moins cher que vous???

  9. AF est « gouvernée » par des incompétents,de la base au plus haut niveau,personne ne prend de décisions,pour une bricole il faut demander à 5 pseudo responsables qui ce renvoient la balle,oui la structure d’AF est très trop complexe,si un jour vous avez la possibilité d’aller au siège regardez le manège,un responsable et 5 ou 6 courtisans ou courtisanes autour pour on ne sais quoi, le siège c’est le Versailles d’AF. Dans toute la compagnie la communication est inexistante,la relation entre les services est catastrophique … J’arrête là mais il faut arrêter avec c’est postes de planqués qui ne pensent qu’à leurs gueules et à leurs salaires sans prendre une vraie responsabilités.

  10. Airbid

    Les mariages-fusions d’entreprises , qui sont évidemment des mariages de raison ,ne se passent jamais bien .Chaque famille s’estime lésée et conserve des rancœurs et des arrières pensées pendant au moins une génération, voire plus. Alors vous imaginez quand il s’agit d’une fille de la pure administration Francaise gérée par des préfets ou des amis du gouvernement du moment!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum