Oman Air veut doubler Paris et desservir Nice

air-journal_Oman Air 787 close

La compagnie aérienne Oman Air a confirmé avoir obtenu les créneaux de vol nécessaires pour passer cet hiver à un vol quotidien entre Mascate et Paris, mais en veut déjà un deuxième. Et elle envisage une nouvelle liaison vers Nice d’ici à deux ans.

Après avoir ajouté au printemps une sixième rotation hebdomadaire entre sa base à Mascate et l’aéroport de Paris-CDG, la compagnie nationale du Sultanat d’Oman a confirmé le passage à un rythme quotidien dès le 30 octobre 2016, à bord de Boeing 787-8 Dreamliner pouvant accueillir 18 passagers en classe Affaires et 249 en Economie. Presque comme annoncé en aout dernier, les départs seront alors programmés tous les jours à 14h20 pour arriver à 19h25, les vols retour quittant la France à 21h10 pour se poser le lendemain à 7h20 (durée de vol moyenne 7h35). Oman Air est sans concurrence directe sur cet axe, mais toutes les compagnies du Golfe desservent la capitale française.

Le vice-président d’Oman Air Abdulrahman Al Busaidy a déclaré dans l’Echo Touristique être ravi de cette nouvelle qu’il attendait « depuis longtemps », et qui augmente de 29% par rapport à l’année dernière son offre vers et depuis la France. Si plus de voyageurs français sont attendus pour visiter le sultanat, le trafic en correspondance est évidemment visé : Oman Air dessert 45 destinations dont 14 en Inde, et lancera en décembre une nouvelle liaison vers Guangzhou.  ‎

Mais il précise dans la foulée que la compagnie ne compte pas s’arrêter là : il veut arriver à deux vols par jour vers Paris d’ici deux ans, un laps de temps qu’il veut aussi mettre à profit pour ouvrir une nouvelle liaison vers Nice-Côte d’Azur (où Emirates Airlines est présente, en attendant une éventuelle arrivée de Qatar Airways). Elle viserait en particulier à Nice un trafic « vers l’Afrique où nous nous développons ». Rappelons qu’Oman Air est déjà présente dans la province française via un accord interligne avec Air France.

La compagnie opère à ce jour 45 avions, dont 27 Boeing 737 (-700, -800 et -900), quatre 787-8, quatre Airbus A330-200, six A330-300 et quatre Embraer 175. Son carnet de commandes comprend quatre 787-8 supplémentaires, dix 787-9 (dont le premier attendu d’ici la fin de l’année) et vingt 737 MAX.

http://www.air-journal.fr/2016-10-13-oman-air-veut-doubler-paris-et-desservir-nice-5170965.html

Commentaire(s)

  1. gauk

    AF fera tout pour bloquer cette liaison… en tout cas, bon courage à Oman Air !

  2. J’ai beaucoup envie de visiter Oman mais c’est dommage que Oman air ne soit pas dans une alliance (pour les miles et statut etc.). Dans ce cas je vais probablement préférer KLM via Amsterdam.

    • Pour les miles, cela fonctionne avec ETIHAD.
      Par contre pas pour le statut.

    • Je pense que c’est une erreur d’Oman de ne pas vouloir rentrer dans une alliance !
      Récemment :
      Oman Air n’a « aucun projet d’adhésion à l’une des alliances mondiales de compagnies aériennes » , a déclaré Paul Gregorowitsch, le directeur général d’Oman Air, lors d’une conférence de presse à Mascate le 27 septembre. La compagnie choisit donc une voie différente de ses voisines Qatar Airways et Saudia qui ont rejoint respectivement Oneworld et Skyteam. Mais elle a cependant l’intention de développer des « partenariats tactiques » et travailler « étroitement » avec Oneworld ainsi que Lufthansa, United Airlines et Turkish Airlines chez Star Alliance, ou encore Kenya Airways et KLM chez Skyteam, a ajouté le dirigeant.
      La compagnie a déjà signé des partages de codes avec Emirates Airline, Ethiopian Airlines, Royal Jordanian, Turkish Airlines, Sri Lankan Airlines, KLM Royal Dutch Airlines, Garuda Indonesia, Saudia et Thai Airways.
      Source : airinfo.org le 09.10.2016
      Mais bon, OMAN pourrait très bien revoir leur position dans quelques temps !

  3. Une compagnie souvent dans l’ombre de ses grandes sœurs du Golfe, qui croit tranquillement. A noter toutefois que leur stratégie de développement est différente de celle d’emirates, Qatar, Ethiad… Ils se basent sur un modèle proche de celui européen , cad en offrant des services plus centrés autour de la classe Eco, et non pas Business et First (comme ce fut le cas pour les 3 autres compagnies qui ont bâti en partie leur réputation pour leur qualité en Business et First. Cependant ce modèle commence à changer, car la First peine à être remplie hors des lignes principales: je me souviens d’un Sydney/Christchurch où j’étais seul sur un 777 d’emirates en First…). De plus, Oman Air ne se place pas comme une compagnie visant à transporter des passagers d’un point A à un point C en passant par un point B (pour Emirates c’est Dubaï, Doha pour Qatar…) en proposant des des tarifs attractifs, mais plutôt à attirer des passagers directement vers le Sultanat d’Oman.

    • Exact son rôle premier est de développer le tourisme du Sultanat
      Le reste, c’est pour remplir

    • fred06

      Pour ceux qui rédigent sans savoir:

      Oman Air a une première classe sur certaines destinations, comme LHR où elle a racheté des slots à Air France.

      Enfin, si elle souhaite capitaliser sur sa destination Oman, elle ne peut s’en contenter, la saison touristique étant très saisonnière.

      Elle se rattrape grâce à son réseau : environ 60% de ses passagers font une correspondance à Mascate avant de s’envoler vers l’Asie, notamment vers l’Inde, où ses capacités sont en hausse de 30%, mais aussi vers Bangkok, Zanzibar, Colombo (Sri Lanka) et Manille (Indonésie).

      La compagnie poursuit également l’investissement dans sa flotte, avec l’arrivée de 4 Boeing 787 Dreamliner supplémentaires l’année prochaine, qui viendront rejoindre ses 45 appareils.

      Enfin en 2018, la compagnie va installer une première classe sur certains Dreamliner et lancera un tout nouveau siège en classe affaires pour ses avions moyens courrier.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum