Jeu de chaises musicales à Air France-KLM : Gagey débarqué

air-journal_Air France A330-200 takeoff

Air France-KLM devrait retirer le poste de PDG à Frédéric Gagey début novembre à l’occasion de la présentation du plan stratégique Trust Together, selon des informations de la Tribune et de la Lettre A. Jean-Marc Janailllac le remplacera en cumulant plusieurs casquettes.

Cette décision devrait être annoncée le 3 novembre prochain au comité central d’entreprise (CCE) d’Air France. Jean-Marc Janaillac, PDG du groupe Air France-KLM depuis juillet dernier, devrait alors nommer un nouveau directeur général pour Air France, le quotidien économique citant plusieurs candidats pressentis : Lionel Guérin, directeur général délégué de Hop! Air France, Franck Terner, chargé de la division de maintenance, Nathalie Stubler, PDG de Transavia France, et Alain-Hervé Bernard, responsable du moyen courrier.

Frédéric Gagey paierait ainsi son échec à obtenir des accords avec les syndicats de pilotes et de PNC. On se souvient notamment des grèves des hôtesses de l’air et stewards cet été avec près de 1 400 vols annulés. Selon La Tribune, le poste de directeur financier du groupe franco-néerlandais, lui sera proposé, à la place de Pierre-François Riolacci, démissionnaire.

Ces changements interviennent à l’approche d’un nouveau round de négociations, cruciales pour Air France-KLM, qui souhaite toujours plus en terme de compétitivité, et alors qu’il prévoit une dégradation de ses résultats ces prochains mois avec un bénéfice d’exploitation en 2016, moindre que celui de 2015 (465 millions d’euros). Le groupe se trouve confronté en effet aux conséquences des attentats terroristes avec une nette désaffection des touristes étrangers, sans oublier les grèves des PNC cet été ou la baisse de la recette unitaire.

http://www.air-journal.fr/2016-10-22-jeu-de-chaises-musicales-a-air-france-klm-gagey-debarque-5171428.html

Commentaire(s)

  1. Ce sera le baptême de feu pour Mr Janaillac; les négos avec les PNT continuent et la trêve de menace de grève arrive à échéance. Les PNC ont un accord reconduit pour 4mois et font savoir qu’ils ne feront pas d’autres effort. Les prochains mois seront intéressant. Qui gagnera ce bras de fer??

  2. sphinxt air

    attendons le 02 nov

    croisons les doigts et espérons un projet d avenir sérieux pour

    cette belle compagnie .

    oublions les guignols , les compétences ne manquent pas .

  3. vazaha

    Et l’année prochaine , après les élections , il est plus que probable que des têtes tombes et que les nouveaux « copains » arrivent !

  4. Icare

    A partir du moment oú le comité de nomination avait préféré un candidat externe à Gagey pour le poste de PDG du groupe, il est logique que ce dernier parte. Pas de surprise. Mais puisqu’il faut des interlocuteurs « neufs » pour les négos pourquoi les syndicats et le snpl alpa en tête ne changeraient pas également…c’est vrai « les statuts ne le permettent pas » dixit un CdB..

  5. Nous aurons donc droit dans toues les feuilles de choux internes ,avec un nouveau DG à une nouvelle tournée d’édito type  » je suis ici l’esprit ouvert pour travailler avec vous. Je veux vous redire ma confiance dans le personnel de l’entreprise, qui est sa première richesse »…et autres fadaises: le mois d’après l’édito du même « attirera l’attention sur la nécessité des efforts »…et autres fadaises!!

    A prévoir aussi: nouvelles virées de visites dans les cantines, ateliers, derrière les comptoirs d’enregistrement et en salle de briefing PN …

    PS: si après avoir été PDG d’AF Gagey accepte le  » simple » poste de Directeur Financier, c’est vraiment qu’il n’aurait AUCUN amour-propre!!!! Il paierait son échec???moi je veux bien, mais avait il vraiment les mains libres pour négocier quoi que ce soit, ou bien se contentait il de dire oui/non selon des directives venues de plus haut????

    • Pet

      + 1
      Combien de patrons chez AF en dix ans?
      Combien venant de l’aérien ? Ou ayant marqué par leurs résultats leur passage?

      J’aime bcp AF comme compagnie, mais il ft reconnaître que sa gestion est fonction des élections et copinages avec les conséquences dévastatrices que cela engendre.

      La France HorsSol joue au magasin et s’amuse à transporter la France d’en bas.

    • , C’est déjà parti pour  » les feuilles de choux internes »… Cf, Rapport Bailly! Pour une fois que ce n’ est pas par voie de presse que le personnel est « informé »…

  6. Dakota

    C’est vrai : il est triste de constater que l’Etat qui a voulu et a su fonder Air France dans les années Trente est, désormais, son fossoyeur ; en raison, n’ayons pas peur d’être sévère, d’un manque à la fois de compétence et de courage du personnel politique (toutes tendances confondues : rappelons-nous la « démission » de Jospin face aux exigences du P.C. de Gayssot et le clash avec Blanc… près de quinze ans après, statu quo et inertie, encore et toujours…).

  7. Fraivert

    Encore une nouvelle gouvernance qui réinvente l’eau tiède et va encore retarder d’une année la réforme en profondeur de l’entreprise. Gagey avait le mérite de bien connaître le Groupe et pas seulement Air France.
    Dans un an, après les élections, il faudra encore tout reprendre à zéro avec les mêmes syndicats pléthoriques et jusqu’au boutistes qui sont les seuls à encore croire en un État providentiel, juste bon à nous recaser ces énarques qui n’ont jamais les coudées franches pour pouvoir vraiment sortir le boîte d’une mort annoncée depuis presque 10 ans.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum