Le 22 octobre 1908 dans le ciel : Prix de la hauteur : nouvel échec pour Blériot qui brise son aéroplane

air-journal-louis-bleriot-04

Histoire de l’aviation – 22 octobre 1908. Comme il l’avait annoncé la veille, le 21 octobre 1908, le pionnier de l’air français Louis Blériot retente sa chance en espérant cette fois remporter le Prix de la hauteur (25 mètres) mis en place par l’Aéro-Club de France, après avoir accusé deux échecs le 20 octobre, notamment à cause de son aéroplane qui présentait un problème au niveau de son moteur.

Retour donc ce jeudi 22 octobre 1908 au Champ Perdu, où l’aviateur est présent avec son équipe pour cette fois reprendre contact avec le sol avec le trophée acquis, un souhait qui ne sera malheureusement pas exaucé, Blériot devant faire face aux mêmes obstacles que la veille, c’est-à-dire : des ennuis moteur conjugués à un vent soufflant violemment, des conditions loin d’être propices à un exploit aérien !

Et de fait, le pilote Blériot n’évoluera que sur cinq cents mètres, avant que son moteur lui enlève tout espoir de victoire : ce dernier cessant de fonctionner en plein vol, en raison sûrement d’une mauvaise alimentation en carburant, alors que son appareil se trouvait à vingt mètres de hauteur ! Suite à quoi Blériot, sous le regard des commissaires de l’Aéro-Club impuissants, va devoir jouer d’habileté pour se poser sans dommage, ce qui ne sera pas vraiment le cas : sous la brutalité de l’atterrissage, son appareil se brisant à l’arrière !

http://www.air-journal.fr/2016-10-22-le-22-octobre-1908-dans-le-ciel-prix-de-la-hauteur-nouvel-echec-pour-bleriot-qui-brise-son-aeroplane-5170030.html

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter