Air France: besoin de sang neuf et peinture du Dreamliner

air-journal_air-france-787-9-fal-peinture2

Les salariés d’Air France découvriront aujourd’hui les résultats de l’audit mené par Jean-Paul Bailly, qui souligne un « besoin de sang neuf » et l’impossibilité d’un statu quo au sein de la compagnie aérienne. Elle vient d’autre part de publier des photos de l’entrée en atelier peinture de son premier Boeing 787-9 Dreamliner.

Interrogé dans le JDD du 23 octobre 2016, l’ancien patron de La Poste et de la RATP a confirmé le tableau dressé par le nouveau PDG d’Air France-KLM Jean-Marc Janaillac, dont le plan stratégique Trust Together sera présenté le 2 novembre au Conseil d’administration et le lendemain en CCE. Air France « est en mal de cohésion sociale », a constaté Jean-Paul Bailly après trois semaines de rencontres à tous les échelons de l’entreprise, le « climat de défiance » naissant selon lui principalement d’un « diagnostic pas partagé par tous », surtout lors du plan Transform 2015. L’écart entre « la parfaite compréhension » de ce diagnostic et des « attitudes de forte contestation » est à l’origine de fortes tensions alors que la « lucidité » devrait être de mise chez tout le monde, ajoute M Bailly : c’est « la base pour que la confiance soit retrouvée » et qu’Air France « reparte de l’avant ». Il estime par ailleurs que la fragilité financière fait, elle, l’objet d’un consensus

Au-delà du constat général, il précise que l’organisation de la compagnie nationale doit être changée pour devenir « plus réactive, simple et coopérative, avec moins de silos » : pour Jean-Paul Bailly qui estime que « tout le monde a envie que ça bouge », il y aurait chez Air France « un besoin de sang neuf et d’idées nouvelles ». Un constat qui tombe le même weekend que l’information révélée dans La Tribune sur un probable départ du PDG Frédéric Gagey, à qui serait reproché l’échec des négociations avec les syndicats de pilotes et de PNC.

Autre sujet abordé lors de son entretien avec le JDD, le développement du secteur low cost au sein d’Air France : Jean-Marc Janaillac (qui reprendrait le poste de président, un nouveau DG étant nommé) devra selon lui clarifier  « le positionnement de chaque compagnie au sein du groupe » – surtout auprès des pilotes, qui doivent trouver avec la direction une solution pour réduire les tensions, Air France « ne pouvant pas progresser dans un tel climat de confrontation ». M. Bailly estime pour conclure que le nouveau plan stratégique d’Air France-KLM devra proposer une ambition réaliste avec des évolutions concrètes rapides « pour faire reculer le scepticisme » ; Air France « a les atouts pour réussir ».

Quelques photos du premier Boeing 787-9 Dreamliner d’Air France ont été mises en ligne vendredi après son entrée en atelier peinture à Everett, la livraison étant toujours prévue le 30 novembre prochain. Les 787-9 d’Air France seront configurés pour accueillir 30 passagers en classe Affaires, 21 en Premium et 225 en Economie, et seront équipés du wifi. Le premier vol commercial est programmé le 9 janvier 2017 entre sa base à Paris-Charles de Gaulle et l’aéroport du Caire ; mais avant cela, Air France fera découvrir le nouvel appareil à ses clients avec quatre vols « boucle » de 2h30 autour de Paris le 7 et 8 janvier, pour lesquels les billets seront mis en vente début décembre. Le groupe Air France-KLM a commandé auprès de l’avionneur américain 19 787-9 et six 787-10, douze autres 787-9 devant être fournis par la société de leasing AerCap. Sur ces 37 appareils, les six 787-10 attendus en 2020 sont destinés à KLM ainsi que quinze 787-9 (sept sont déjà en service, aménagés en 30+48+216), les autres 787-9 devant aller à Air France.

air-journal_air-france-787-9-fal-peinture

http://www.air-journal.fr/2016-10-24-air-france-besoin-de-sang-neuf-et-peinture-du-dreamliner-5171483.html

Commentaire(s)

  1. Air France est comme la France, impossible à gérer, impossible à réformer, incapable de s’adapter au monde qui change très vite. Air France est en train de se couper les ailes en faisant un cadeau royal et gratuit aux compagnies du Golfe! Triste mais typiquement français. Heureusement qu’il y a KLM qui travaille, est à l’heure et s’occupe des passagers même sur les vols de nuit!!

    • Pet

      Quel constat !
      C’est à désespérer de voir de telles caricatures avoir encore cours.
      Sur quelle planète vivez vous pour encore croire et rapporter de telles fadaises?
      Un sommet d’ânerie en quelques mots.
      Edifiant.

  2. Encore un »plan », un de plus. Cette succession de plan quinquennaux, c’est un peu comme au temps de Staline quoi. C’est sympa de constater qu’une entreprise française ait autant de temps devant soi pour se « redresser »… Air France, qui doit lutter avec les compagnies à bas coût sur le moyen courrier (principal foyer de pertes, mais ce n’est pas le seul), n’y parviendra qu’avec un allègement de ses structures, de ses règles, et de ses salaires. Tout les autres discours sur les marques et autres sujets connexes sont « mineurs ». Air France aurait dû il y a déjà des dizaines d’années réduire ses effectifs pour obtenir un ratio personnel/nombre d’avions équivalent à celui des low cost. S’agissant du long-courrier la « monté en gamme », qui ne constitue en réalité qu’une mise à niveau – certes bienvenue et attendue de ses produits – pour arriver ENFIN au type de produit offert par ses concurrents depuis déjà des années, s’est engagée bien tardivement… mieux vaux tard que jamais… mais pourquoi avoir attendu autant d’années pour faire bouger ce pachyderme… Gouverner c’est prévoir… visiblement ce n’était pas l’une des qualités des dirigeants précédents qui se sont succédés aux commandes de cette société pendant des années…

  3. L’agonie de cette compagnie risque d’être longue, mais AF n’a aucune chance à long terme dans ce contexte.
    La direction a raté l’occasion de se déclarer en cessation des paiements quand il en était encore temps. Maintenant que les marges sont de retour avec la baisse du prix du carburant, l’occasion est passée.
    Il ne reste qu’une seule solution pour repartir sur des bases saines, après avoir licencié les saboteurs: le boycott par les clients pour forcer le dépôt de bilan.
    Voyageurs de tous les pays, unissons-nous !

  4. Air France est une belle compagnie avec de réels atouts mais est gangrenée par des syndicats déconnectés de la réalité et qui croient qu’Air Frsnce ne peut pas mourir.

  5. Ce premier commentaire, mon dieu…..

  6. Nico777

    Le problème est que la gouvernance et tous les sous chefs de cette boîte ne sont pas à la hauteur et n’ont pas la capacité de faire leur boulot. C’est mal géré et le personnel subit cela. On avait une belle boîte, et à cause de certains, on va dans le mur.

  7. Quand a la low cost , elle est pas prêt de voir le jours,les syndicats vont bien se charger de faire capoter le projet.

  8. Si vous avez appris quelque chose de neuf.... - 24 octobre 2016 à 8 h 35 min
    Si vous avez appris quelque chose de neuf....

    Si vous avez appris quelque chose de neuf dans la logorrhée de Mr. Bailly, merci de bien vouloir nous l’expliciter ici meme…..
    Encore un Monsieur qui dit apres étude du cas exactement ce qu’a dit le Monsieur d’avant en étudiant le même cas., faisant lui meme suite à un rapport antérieur identique…et probablement exactement aussi ce que dira le Monsieur d’après sur le même cas….: Autrement dit: Mr. Bailly nous a fait la un travail supplémentaire totalement inutile qui n’apporte rien, mis à part une ligne nouvelle à son propre CV  » d’expert », et sans doute quelques sous sur son compte en banque…..

  9. Un géant aux pieds d’argile… Air France c’est « râpé »: une multiplication de plans à la soviétique qui s’étendent sur 4 ou 5 ans (comme si cette société avant autant d’année devant elle pour se réformer), des retards à l’allumage à tous les niveaux (mise à niveau des nouveaux produits et services trop tardive et beaucoup trop lente à être mise en place), un état d’esprit arriéré des personnels qui n’ont pas compris que leur société étant en danger de mort et qui arc-boute sur des « acquis » d’un autre âge (et réveil!! on est plus dans les années 70), un management anté-diluvien de petits chefs qui multiplient les « couches de décisions », l’absence de vision à long-terme et l’incapacité d’innover… Bref Air France s’est juste « foutu ». C’est comme la SNCF et toutes les autres « boites » françaises qui sont ingérable…

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum